Mon compte Devenir membre Newsletters

Zara revêt son habit d'e-commerçant

Publié le par

La marque espagnole Zara prépare son entrée sur le marché de l'e-commerce français. Depuis longtemps attendue sur ce terrain, elle prévoit un déploiement massif et rapide de ses sites marchands.

Zara revêt son habit d'e-commerçant

Après Gap et H&M, c'est au tour de Zara d'investir Internet avec le lancement de son site marchand. Le 2 septembre 2010, le spécialiste du prêt-à-porter, propriété du groupe espagnol Inditex, fera son entrée sur le marché de l'e-commerce français. Mais pas seulement. L'Espagne, l'Allemagne, l'Italie, le Portugal et le Royaume-Uni sont également concernés. «Nous prévoyons un déploiement progressif des sites marchands de la marque, sur tous les marchés où elle est présente», explique Raùl Estradera, responsable de la communication chez Zara.

Ainsi, dès 2011, la Corée du Sud, le Japon, mais aussi les États-Unis auront leur site marchand Zara. Et pour la marque, l'enjeu est de taille. Une estimation du cabinet de recherche Sanford C.Bernstein révèle en effet que les ventes en ligne de Zara pourraient atteindre près de 2 milliards d'euros, d'ici à trois ans. C'est probablement la raison pour laquelle le p-dg d'Inditex, Pablo Isla, parle “d'étape importante pour le groupe”.

Pourtant, dans les faits, le site n'a pas l'ambition de révolutionner la sphère e-marchande. «Notre objectif est de reproduire l'expérience des clients en points de vente physiques. Le site proposera une gamme complète de produits, à des prix identiques à ceux pratiqués dans nos boutiques», souligne Raùl Estradera. En revanche, à l'occasion de ce lancement, Zara sort l'artillerie lourde, et adopte une démarche commerciale multicanal. Le même jour seront ainsi lancés, en simultanée, les applications marchandes iPhone et iPad aux couleurs de la marque. Depuis sa conception début 2010, l'application “vitrine” de Zara a déjà été téléchargée par près de 3,5 millions de personnes à travers le monde.