Mon compte Devenir membre Newsletters

eBay mise tout sur ses vendeurs professionnels

Publié le par

La place de marché va intensifier ses efforts auprès de ses vendeurs professionnels grâce à son programme "Accélération Pro 2011".

2011 sera l'année des vendeurs professionnels chez eBay. Le directeur général Europe du Sud chez eBay, François Coumau, a tracé la feuille de route de la place de marché : « les vendeurs professionnels tirent la croissance du site. Pour 2011, nous avons un objectif de croissance de 40% d'objets mis en vente par ce biais ». Et pour cause, les vendeurs professionnels réalisent essentiellement des ventes de biens à prix fixes, une méthode de vente qui représente désormais 50% du chiffre d'affaires de la place de marché, au détriment des ventes aux enchères. 

Afin de soutenir cette stratégie, eBay a donc lancé un programme "Accélération Pro 2011" en quatre points: enrichir la sélection proposée sur le site, simplifier l'expérience client, développer le trafic, renforcer la confiance de ses utilisateurs et par conséquent, la sécurité. Par ailleurs, afin de continuer de recruter des vendeurs professionnels -le site en compte déjà 80 000-, le modèle économique a été remanié, pour supprimer définitivement les frais d'insertion de produits, principal frein identifié par eBay. Et le directeur général France d'eBay, Yohan Ruso, l'assure : « nous n'avons pas repercuté ces frais sur les commissions que nous prenons sur les prix de vente ». ces derniers sont de l'ordre de 6 à 9%.

Aujourd'hui, les vendeurs professionnels sur eBay se répartissent en trois segments. Les auto-entrepreneurs tout d'abord, qui utilisent le site comme tremplin vers une activité plus stable. « D'autres sont déjà bien établis et commercialisent les produits sur plusieurs places de marché », explique Yohan Ruso. Et enfin, les grandes marques (une vingtaine à l'heure actuelle), majoritairement  issues des secteurs high-tech, des produits culturels et du prêt-à-porter.

Enfin, eBay compte bien continuer à tirer profit de son succès sur le mobile et après avoir réalisé 2 milliards de dollars de transactions en 2010 par ce canal, la plateforme s'est fixée un objectif de 4 milliards de dollars en 2011.