Recherche
Se connecter

#EC1to1 DataDome détecte et bloque les robots malveillants en temps réel

Publié par le - mis à jour à
#EC1to1 DataDome détecte et bloque les robots malveillants en temps réel

La jeune pousse française propose aux sites éditeurs de contenu de les protéger contre les bots qui aspirent illégalement leur contenu et volent leurs données personnelles.

  • Imprimer

"Savez-vous que 50% du trafic web mondial est généré par des bots et 30% de cette audience représente des milliers d'opportunités de business, issues d'entreprises du big data et de price monotoring qui aspirent les prix des sites marchands et les revendent ?", souligne d'emblée Fabien Grenier, cofondateur et directeur général de la start-up DataDome spécialisée dans la cybersécurité et la monétisation des données en ligne.

La solution développée par DataDome permet de détecter et de bloquer des robots malveillants en temps réel, les "bad bots". Ces logiciels informatiques automatisés sont conçus pour pirater des sites afin de récolter et copier leurs contenus, voler leurs données personnelles ou encore ralentir leurs performances. Grâce à l'installation d'un module sur l'interface d'un site marchand, celui-ci filtre et analyse chaque hit - empreinte digitale numérique produit par une page web - , et bloque les robots malveillants. La jeune pousse, fondée en 2015, recueille ainsi chaque jour plus de 500 millions de hits pour ses clients tels que PriceMinister, Blablacar, Easyvoyage, Pagesjaunes.fr mais aussi des médias comme Le Parisien ou Le Figaro.

Améliorer les performances des sites

"À titre d'exemple, lorsque nous avons commencé à assurer la sécurité de PriceMinister, nous nous sommes rendu compte que le site réalisait 100% de trafic supplémentaire de manière invisible, par le biais des bots, souligne Fabien Grenier. En activant la protection contre ces derniers, PriceMinister a pu améliorer ses performances, faire des économies en termes d'infrastructures, et optimiser son business en reprenant le contrôle de la diffusion de son contenu." La plateforme e-commerce de PriceMinister-Rakuten produit en effet chaque jour un très grand nombre de nouveaux prix, de nouvelles références, de nouveaux inventaires, avis... et de nombreuses entreprises aspiraient son contenu sans autorisation, court-circuitant ainsi la chaîne de valeurs de ses data.

DataDome propose sa solution en Saas, le prix de l'abonnement dépendant du volume de pages protégées chaque mois, entre 750 euros pour les petits / moyens sites à 5 000 en moyenne.

[Interview] Fabien Grenier, cofondateur de DataDome

Comment vous est venue l'idée de cette solution ?

Dans notre précédente activité avec la start-up TrendyBuzz [NDLR : vendue en 2014 à Linkfluence], nous codions des bots pour suivre la réputation des marques en ligne au travers des conversations des internautes sur les réseaux sociaux et sur les médias. En baignant dans cet univers de programmes informatiques automatisés, nous nous sommes aperçus que leur nombre explosait littéralement sur la Toile. Et pour un bon nombre de bots, nous constations des problèmes de sécurité ou de business. Nous avons alors décidé de créer une solution de détection, de classification et de gestion des robots en temps réel.

  • Quelles sont les prochaines étapes de votre déploiement ?

Nous venons de boucler une nouvelle levée de fonds afin d'accélérer notre activité en France et en Europe. Notre objectif est de devenir un acteur mondial : un directeur technique a exactement la même problématique de protection concernant les bots qu'il soit à Paris, aux États-Unis, en Israël ou en Australie. La première étape est de signer de grandes références internationales, car nous générons déjà 10% de notre chiffre d'affaires à l'international (Australie, Ukraine, Émirats arabes unis, États-Unis, etc.).

Journaliste pour Ecommercemag.fr, Relationclientmag.fr et E-marketing.fr. Je suis en veille sur le retail, la consommation, mais pas que...

...

Voir la fiche

Sur le même sujet

La réalité virtuelle, nouvelle frontière du commerce?
Techno & UX
La réalité virtuelle, nouvelle frontière du commerce?

La réalité virtuelle, nouvelle frontière du commerce?

Par Mathieu Vicard, directeur associé d'Adrénaline

Sommes-nous à l'aube d'une révolution technologique comparable à celles d'internet et du mobile ? Alors que la réalité virtuelle n'en était [...]

Adyen annonce un chiffre d'affaires de 1 milliard d'euros en 2017
Techno & UX
Adyen annonce un chiffre d'affaires de 1 milliard d'euros en 2017

Adyen annonce un chiffre d'affaires de 1 milliard d'euros en 2017

Par Stéphanie Marius

Le prestataire de paiement Adyen voit son chiffre d'affaires augmenter de plus 350 millions d'euros par rapport à l'an passé. La plateforme [...]

La rédaction vous recommande

Attention aux robots et trafic malveillant
Attention aux robots et trafic malveillant

Attention aux robots et trafic malveillant

Par Limelight Networks

Les failles de securite ont un impact sur la reputation de votre marque et 40 des consommateurs declarent ne plus operer de transactions sur [...]