Mon compte Devenir membre Newsletters

Peut-on vraiment vendre sur les réseaux sociaux?

Publié le par

Avec 4 Français sur 5 inscrits sur les réseaux sociaux et 72 Mds€ générés par les achats en ligne dans l'Hexagone en 2016, stratégie sociale et e-commerce ont tout intérêt à trouver un terrain de convergence. Mais peut-on vraiment vendre sur les réseaux sociaux ?

Le phénomène de plateformisation, qui a déjà touché les médias avec, par exemple, la déportation de l'ensemble des contenus de MinuteBuzz sur les réseaux sociaux fin 2016, pourrait-il se déployer au secteur de l'e-commerce ? "Après les utilisateurs, puis la publicité, les prochaines sources de revenus des réseaux sociaux seront tirées de l'e-commerce", imagine Cyril Attias, fondateur et CEO de l'agencedesmediassociaux.com.

Et Olivier Ravel, directeur des activités e-commerce au sein d'Accenture Interactive, d'ajouter: "Le marché de la publicité en ligne a été complètement essoré, il est arrivé à une saturation des messages publicitaires, les réseaux sociaux vont donc devoir se tourner vers les transactions commerciales pour monétiser leur audience". Avec 72 milliards d'euros dépensés dans les achats en ligne en 2016 d'après les chiffres de la Fevad, soit une hausse de 14,6 %, le marché de l'e-commerce a de quoi susciter la convoitise des réseaux sociaux.

Social shopping : le modèle chinois

Avec ses 731 millions d'internautes sur 1,3 milliard d'habitants, le marché de

Cet article est réservé aux abonnés

Il vous reste 80% à lire

Pour découvrir la suite
Abonnez-vous

Je suis déjà abonné(e) Connectez-vous