En ce moment En ce moment
Méthodologie

La boîte à outils de l'Intelligence collective

Chapitre III : Construire la vision partagée

  • Retrouvez 7 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 30 nov. 2017
©

La boîte à outils de l'Intelligence collective

7 chapitres / 65 fiches

  • Imprimer

" L'essentiel n'est pas ce qu'est la vision mais ce qu'elle fait faire. "

Peter Senge

Dans notre environnement complexe, changeant, incertain, de plus en plus imprévisible, est-il sensé de se projeter dans l'avenir ? Qu'est-ce qu'une vision partagée ? Comment se construit-elle ? Pourquoi semble-t-il si important pour une entreprise d'en fabriquer une, de la rêver même ? De qui est-elle la responsabilité et qu'apporte l'intelligence collective dans le processus d'élaboration ?

Le rôle de la vision

La vision partagée issue de l'intelligence collective répond à la question " que voulons-nous créer ? ". La mobilisation autour d'un projet commun est un levier de l'engagement des collaborateurs. Elle crée un but à long terme et aide à dépasser collectivement les blocages et le statu quo, en ayant ensemble mis sur la table les croyances limitantes, les faiblesses individuelles ou organisationnelles et en s'appuyant sur le désir et l'élan vital. Une vision donne un cap, pose des repères stables dans un environnement incertain. La vision est une tension créatrice qui pousse à apprendre, à se dépasser, à innover et oriente les actions vers un but qui a du sens. Elle définit la place, le rôle que l'organisation veut jouer dans la société des hommes et la façon dont les collaborateurs se voient vivre ensemble. Les résultats financiers n'en sont que l'un des aspects. La vision aide, par son contenu et selon la manière dont elle est construite, à constituer une communauté, à raconter une histoire (d'où venons-nous, où voulons-nous aller, pour quoi, comment ?) et à susciter l'enthousiasme.

Encourager des conversations profondes, se relier aux aspirations essentielles, aux valeurs

Réinterroger la mission de l'entreprise, la finalité profonde est une étape essentielle, en donnant la place pour les aspirations et visions individuelles afin qu'il y ait une connexion profonde entre la raison d'être de l'organisation et les motivations de ceux qui vont la rendre réelle par leurs actions. Cette étape va chercher les collaborateurs dans leurs fondements et leurs espérances. Elle vient mobiliser la rencontre entre la réalité présente et le désir de forger un futur grâce à des actions concrètes. La vision est fondée sur des valeurs qui décrivent la façon dont nous voulons fonctionner ensemble, opérer avec le client, exister dans son écosystème. Les croyances sont interrogées, les valeurs sont réaffirmées ou évoluent lors du processus d'élaboration de la vision. Elles questionnent l'alignement individuel et collectif et, tout comme la raison d'être, viennent rencontrer ou non les aspirations individuelles. Souvent de la responsabilité des dirigeants, dans les organisations auto-organisées, en revanche les collaborateurs font évoluer la vision de manière organique et tous sont détenteurs du pouvoir de proposer des nouvelles orientations.

Les étapes se nourrissent dans des boucles systémiques

Nous avons organisé ce chapitre en définissant une vision, ses buts et ses effets sur la mobilisation des collaborateurs selon la façon dont elle est co-construite, puis nous présentons des outils qui permettent de rechercher ensemble les valeurs et les croyances qui font sens et de mettre en mouvement. D'autres aident selon des processus différents à imaginer des futurs possibles, à en donner une représentation et à trouver ensemble des actions tout en se préparant à l'incertitude. Ces méthodes fabriquent des liens nouveaux et vivants entre les acteurs sans pour autant éviter de traverser des conflits.

Béatrice Arnaud, Sylvie Caruso Cahn

Martine Fuxa,<br/>rédactrice en chef Martine Fuxa,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Recevez l'essentiel de l'actu

E-commerce

Small Business

Event