En ce moment En ce moment
Méthodologie

La boîte à outils du Design management
Chapitre II : Communiquer avec les acteurs du design

Fiche 05 : Définition de la problématique design

  • Retrouvez 5 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 28 nov. 2017
©

La boîte à outils du Design management

9 chapitres / 52 fiches

  • Imprimer

De la question à la réponse


En résumé

La valeur du design réside dans sa capacité à résoudre des problèmes. La définition de la problématique design est la compréhension des facteurs qui la sous-tendent. Cette réflexion doit être antérieure à toute hypothèse. Elle est porteuse de sens et permet de poser le " pourquoi " des choses, permettant de faire jaillir le " quoi ", c'est à dire la réponse à apporter. On définit la problématique en confrontant les sources d'information collectées au travers des recherches contextuelles, avec les données et tendances issues du marché et de la technologie. La problématique design visualise le problème au travers d'un prisme centré sur l'élément l'humain. Ce point de vue complète celui des autres fonctions de l'entreprise.

Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

Cet outil permet de mener une véritable démarche design valorisant pleinement l'apport de cette fonction. La traduction de la problématique du projet en " problématique design " favorise une plus grande efficience et pertinence de l'action du designer.

Contexte

  • En amont du développement engineering du projet, avant d'émettre des hypothèses de réponse et d'engager une réflexion sur les moyens industriels.
  • En amont ou en parallèle de l'analyse marketing. La problématique design s'établit souvent par l'observation de situations et l'interprétation de données croisées complémentaires à celles du marketing. Elle vise l'humain et non le marché : deux points de vues indissociables mais complémentaires.

Comment l'utiliser ?

Etapes

  • Prendre connaissance de tous les documents préliminaires nourrissant le cadre et le sujet de l'étude. Comprendre les points de vue de la technologie et du marché.
  • Définir le type d'étude à mener (qualitative /quantitative, méthode mixte), construire un protocole d'observation complété d'un questionnaire permettant de croiser les données observées et déclarées.
  • Définir l'échantillon-test représentatif pour le recueil des données (en fonction d'un type d'utilisateur ciblé, d'un marché précis, d'une pratique spécifique).
  • Éprouver la fiabilité du protocole au travers d'un test. Le protocole doit permettre à plusieurs personnes de recueillir des données équivalentes voire similaires en parallèle avec le plus grand degré de confiance dans la répétabilité du process.
  • Déployer les recherches observatoires et les interviews (selon les étapes énoncées dans l'outil 3). Les recherches qualitatives permettent au design de se consacrer à la résolution de problème avant d'engager des démarches quantifiant le besoin.
  • Analyser les données puis synthétiser les informations en les catégorisant.
  • Interpréter la problématique design et la présenter à l'usage de tous les acteurs du projet.

Méthodologie et conseils

  • Pour être efficace, utiliser le langage (jargon et vocabulaire spécifique) de l'entreprise : la problématique doit être comprise de tous les acteurs et orientée vers l'action.
  • Envisager des déclinaisons de la problématique selon l'acteur pour faciliter son assimilation.
Avantages
  • La problématique design donne du sens à toute la démarche design et augmente la valeur créée par cette fonction au sein du projet.
  • Elle est complémentaire aux problématiques marketing et engineering, et permet d'enrichir l'exposé de la situation en vue d'apporter une meilleure réponse.
  • Elle offre souvent la capacité d'aller plus loin dans le projet en proposant une lecture de la situation en rupture avec l'existant, d'où la création de la valeur.
Précautions à prendre
  • La problématique design doit être engagée, conduite et présentée par la fonction design. Sa prise en charge par le marketing ou l'engineering peut risquer de biaiser l'unité et la justesse du point de vue.
  • Ne jamais commencer à imaginer la réponse avant d'avoir énoncé une problématique claire. Il y a pire que de se tromper de solution : se tromper de problème.

Bérangère SZOSTAK, François LENFANT

Martine Fuxa,<br/>rédactrice en chef Martine Fuxa,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Recevez l'essentiel de l'actu

E-commerce

Small Business

Event