Méthodologie

La boîte à outils du Management
Chapitre III : Le manager face à l'équipe

Fiche 07 : L'organisation des idées

  • Retrouvez 7 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 1 déc. 2017
©

La boîte à outils du Management

8 chapitres / 64 fiches

  • Imprimer

Construire une carte mentale

En résumé

Une carte mentale est un schéma utilisé pour représenter des mots, des idées ou des tâches ou tout autre sujet.

Ces éléments sont reliés entre eux et organisés par différents liens autour d'une idée centrale ou d'un mot clé, situés au centre du schéma.

La carte se présente sous forme de branches et de sous-branches qui trouvent leur source au niveau central. Ses utilisations sont multiples dans l'activité d'un manager, depuis la résolution de problèmes à la prise de notes.

Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

  • Représenter et organiser de manière graphique l'univers d'un concept, tel qu'il est perçu par une ou plusieurs personnes. La carte mentale permet de visualiser, structurer et classifier les idées.
  • Fournir une image plus parlante pour l'esprit quand le langage écrit et parlé atteint ses limites descriptives et stimuler la génération d'idées originales (réflexion out of the box, créative, non conventionnelle).
  • Faciliter l'apprentissage et l'appropriation des concepts difficiles.

Contexte

Les cartes mentales sont utiles dans de nombreux contextes : mise à plat et/ou résolution d'un problème, aide à la décision, conduite de projet, préparation d'un exposé, d'une réunion, prise de notes...

Comment l'utiliser ?

Étapes

  • Commencez par le centre de la carte : l'élaboration d'une carte (mind mapping) débute avec un mot ou une image qui symbolise le sujet que l'on veut traiter, placé au centre de la carte.
  • Soyez créatif : écrivez ou dessinez les premiers éléments qui vous viennent à l'esprit lorsque vous pensez aux différents thèmes en relation avec le sujet central ; personnes, objectifs, objets. Ne vous censurez pas.
  • Associez les idées entre elles : au fur et à mesure que les idées émergent, écrivez un ou deux mots qui décrivent l'idée sur des lignes qui se ramifient à partir du point central.
  • Ne vous mettez pas de contraintes : pensez " hors des schémas mentaux traditionnels ". Tout est permis dans le dessin de la carte. Ne jugez pas trop vite.
  • Maintenez le mouvement du dessin : si le flux des idées se ralentit, dessinez des lignes vides et laisser votre esprit générer les idées pour les remplir.
  • Établissez les relations et connexions : parfois elles apparaissent immédiatement et l'on peut ajouter des " sous-branches ". Dans d'autres cas, ce lien n'apparaît pas, connectez alors l'idée au thème central. L'organisation des idées vient par la suite. La première exigence est de faire jaillir les idées de votre cerveau et de les poser sur le papier.

Méthodologie et conseils

Au-delà de la créativité, les idées doivent être regroupées par branches et sous-branches autour du thème central. C'est la structuration et le lien entre elles qui favorisent la communication et la mémorisation des idées.

Avantages

  • L'attention est cristallisée sur une image centrale.
  • Les grands thèmes irradient ou se ramifient à partir de l'image centrale.
  • Les thèmes de moindre importance sont également représentés par des branches partant de branches plus centrales.

Précautions à prendre

  • Commencer par le centre du schéma. Utiliser des images symboles et plusieurs dimensions de branches.
  • Inscrire une idée par branche et s'assurer que les branches sont reliées entre elles et se rejoignent à l'idée centrale.

Comment être plus efficace ?

Une prise de note active

La prise de notes est une activité clé pour un manager, qu'il utilise notamment pendant les entretiens et réunions. Une prise de notes réussie doit permettre de ne perdre aucune information pertinente, de relire facilement ses notes sans devoir les déchiffrer, de consacrer le plus de temps possible à l'écoute plutôt qu'à la prise de notes proprement dite, de passer le moins de temps possible à rédiger des comptes rendus.

Pour y parvenir, la prise doit être active : il s'agit d'utiliser les notes pour faire travailler l'esprit, c'est-à-dire assimiler, comprendre, retenir l'idée essentielle, mémoriser certains détails.

La prise de notes doit séparer l'essentiel de l'accessoire pour ne garder que l'essentiel, en évitant deux écueils : une prise de notes trop abondante qui limite l'effort intellectuel ou au contraire une prise de notes insuffisante, qui ne permet pas de fixer l'attention.

Par ailleurs, on note en fonction d'un but ou d'un thème qui permet un tri efficace et l'organisation des idées. Dans la prise de notes, il convient de noter la pensée de l'autre mais aussi ses propres réactions, de façon à recréer et assimiler. Une prise de notes active exige donc de reformuler ce qui est dit avec ses propres mots et selon sa propre visée. C'est donc un exercice exigeant.

Le recours à la carte mentale facilite l'exercice d'une prise de notes efficace : elle force à comprendre ce que nous percevons afin de pouvoir écrire les mots clés correspondants ou dessiner l'image adéquate sur la carte. Ensuite elle permet d'ordonner les idées selon notre propre logique et non pas suivant l'ordre induit par le flux de paroles ou la lecture.

Une plus grande liberté

  • Liberté de noter davantage d'informations, pas seulement les idées perçues mais aussi le fruit de notre propre réflexion menée en parallèle ou encore notre ressenti...
  • Liberté de devenir plus critique par rapport aux sujets abordés. Nous ne sommes plus obligés de suivre un argumentaire dans l'ordre où il nous est présenté en réordonnant les informations différemment. Nous disposons au contraire d'un autre point de vue : liberté de faire une synthèse parfaitement structurée exhaustive à tout instant. Les idées sont organisées en temps réel, au fur et à mesure qu'elles sont écrites et tout tient en une seule page.
  • Liberté de conduire ou suivre un même entretien. À partir d'une carte contenant les points abordés, nous pouvons compléter spontanément celle-ci ou orienter la discussion par une question inspirée d'une branche vide de la carte. Finies les interviews où les personnes ont l'impression d'être " cuisinées " par un auditeur. Place aux entretiens " semi-directifs ".

L'utilisation de la carte mentale permet de construire une prise de notes active, d'organiser et de visualiser les idées.

CAS : La carte mentale appliquée à la prise de notes

Source : Organisez vos idées, op. cit.

Cette carte présente la démarche à suivre pour prendre des notes en utilisant une carte mentale. Les premières branches mettent l'accent sur des grands thèmes :

  • l'importance de la prise de notes ;
  • l'approche classique avec ses écueils ;
  • l'approche heuristique avec ses avantages ;
  • l'utilisation de la carte heuristique ;
  • les avantages associés.

Chacune des branches est déclinée en " sous-branches " correspondant à des idées en relation avec le thème présenté.

Dans certains cas, la déclinaison est poussée plus avant, pour faire apparaître des idées de deuxième ou de troisième ordre. L'ensemble constitue un schéma extrêmement visuel, articulant et hiérarchisant l'ensemble des idées.

Patrice Stern, Jean-Marc Schoettl

Martine Fuxa,<br/>rédactrice en chef Martine Fuxa,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Recevez l'essentiel de l'actu

E-commerce

Small Business

Event

Je m'inscris !