Recherche
Se connecter
Méthodologie

La boîte à outils de L'intelligence émotionnelle
Chapitre V : Prendre soin de soi et se ressourcer

Fiche 09 : La micro-sieste

  • Retrouvez 10 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 1 déc. 2017
©

La boîte à outils de L'intelligence émotionnelle

8 chapitres / 57 fiches

  • Imprimer

Récupérer n'importe où



En résumé

Faire la sieste est un moyen de structurer et d'optimiser la récupération physique et mentale. Elle permet de se placer dans de bonnes dispositions pour aborder les événements à venir.

Une sieste de qualité réduit la fatigue et évite le surmenage. Elle favorise la sérénité mentale, la détente musculaire et la restauration énergétique.

La micro-sieste, dont la durée varie de 5 à 10 minutes, est déjà utilisée dans les entreprises où le stress est important, puisqu'elle permet d'en prévenir les effets. Avec un peu d'entraînement, il est facile de récupérer rapidement et n'importe où.

Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

  • Récupérer physiquement, nerveusement et psychiquement.
  • Contrôler ses réactions physiologiques et émotionnelles.
  • Accélérer certains processus d'apprentissage, améliorer sa mémoire, développer sa créativité.
  • Se mettre de bonne humeur.

Contexte

La micro-sieste améliore la réactivité, l'attention et la performance. De nombreuses entreprises mettent aujourd'hui à disposition des salariés des salles de repos équipées : fauteuils, branchements pour lecteurs mp3, etc.

Comment l'utiliser ?

Étapes

  • Se mettre en condition.
  • S'endormir.
  • Se réveiller.
  • Méthodologie et conseils

    Les conditions

    Il faut trouver une position confortable, en évitant de croiser les jambes. Ces dernières peuvent être posées sur une chaise devant vous, mais veillez à ne pas exercer de tensions sur vos tendons. La tête peut reposer sur les bras croisés sur le bureau ou sur un fauteuil confortable.

    La position allongée est à éviter car elle conditionne l'organisme au sommeil. Or trop longue, la sieste a l'effet inverse de celui souhaité et donne un état vaseux au réveil.

    La sieste

    • Fermez les yeux puis portez votre attention sur vos zones d'appui : pieds, cuisses, muscles fessiers, dos et nuque. Identifiez vos tensions et détendez les muscles en question. Laissez vos épaules et vos mâchoires tomber sous l'effet de l'attraction terrestre, sans forcer.
    • Portez votre attention sur votre respiration et observez comment vous respirez : respiration rapide ou lente, par le nez ou la bouche, temps d'inspiration et d'expiration identiques ou l'une plus courte que l'autre. Cela vous donne une indication sur votre respiration naturelle.
    • Commencez alors une respiration dite en bouteille : gonflez le ventre, puis la cage thoracique, la poitrine, les épaules et le cou. Vous pouvez imaginer une bouteille qui se remplit du bas vers le haut. Restez en apnée pendant deux temps.
    • Videz l'air en commençant par le cou, puis les épaules et ce pour finir par le ventre, comme une bouteille qui se vide du haut vers le bas. Restez à nouveau en apnée pendant deux temps.

      Faites cet exercice quatre fois pour favoriser l'endormissement, sans lutter pour rester éveillé.

    Le réveil

    Le réveil peut, au début, se faire à l'aide d'une sonnerie ou simplement, avec de l'entraînement, mentalement par la conscience. Il est important de laisser le corps au repos lors de cette première phase. Puis tout en inspirant profondément, commencez par bouger vos doigts et mains, puis vos pieds et chevilles. Étirez bras et jambes puis le reste du corps. Faites doucement des cercles avec votre tête, baillez. Pour finir, levez-vous et marchez dans la pièce pour réveiller complètement.

    Avantages

    • Il est possible de faire la micro-sieste dans pratiquement n'importe quel endroit, il n'y a qu'à regarder les navigateurs.

    Précautions à prendre

    • Pas d'inquiétude si vous n'arrivez pas à dormir. Fermer les yeux et respirer calmement aident à récupérer et se relaxer. Le sommeil venant en dormant, il suffit de vous entraîner chaque jour.

    Martine-Éva Launet, Céline Peres-Court