En ce moment En ce moment
Méthodologie

La méga boîte à outils du Manager leader
Chapitre II : INNOVATION&PROSPECTIVE

Fiche 05 : La typologie des sources d'information

  • Retrouvez 12 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 1 déc. 2017
©

La méga boîte à outils du Manager leader

8 chapitres / 100 fiches

  • Imprimer

EXEMPLE DE COLLECTE D'INFORMATION SELON LA TYPOLOGIE DES TROIS SOURCES



En résumé

Si les sources d'information auxquelles l'intelligence économique s'abreuve sont variées dans les contenus, " formats " et niveaux de qualité qu'elles proposent, elles se classent toutes cependant dans trois catégories : le blanc, le gris et le noir. En abordant les questions de légalité et d'éthique, ce code couleur interroge la stratégie d'intelligence économique de l'entreprise et oriente ses méthodologies.


Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

Semblable au pêcheur pour qui la connaissance des bons coins permet de faire la différence, l'expert en intelligence économique doit repérer et connaître intimement les bonnes sources d'information, qu'elles soient techniques ou humaines, internes ou externes à l'organisation. Selon une typologie bien connue, les sources et les informations seront dites blanches, noires ou grises.

Contexte

Cette typologie insiste sur trois idées clés :

  • 80 à 95 % de l'information utile est accessible légalement ;
  • l'information informelle est essentielle ;
  • l'intelligence économique s'intéresse à l'information confidentielle dès lors qu'elle est obtenue légalement.

Comment l'utiliser ?

Étapes

L'information dite " ouverte " est celle qui se trouve dans la zone " blanche " ou " publique ". Son accès est libre, ce qui ne signifie pas qu'il soit gratuit (l'information gratuite n'existe pas !). Ex. : information publiée dans la presse, diffusée lors de symposiums, proposée par des organismes publics (services de l'État, Chambres de commerce et d'industrie, collectivités locales, etc.). Notons que s'il n'y a pas en soi d'infraction au recueil de ce type d'information, il n'en va pas automatiquement de même pour son emploi (ex. : photocopie d'un article de presse).

L'information dite " fermée " est celle qui se trouve dans la zone " noire " ou " secrète ". Elle est protégée par la loi ou le contrat et réservée aux seules personnes habilitées (par niveaux : confidentiel, secret, très secret) et autorisées (le " droit d'en connaître " donne l'accès à des informations pour lesquelles il faut être préalablement habilité). Pour se procurer ces informations, il faut passer un certain nombre de procédures... ou bien agir de manière clandestine (interceptions techniques illégales ou sources humaines se mettant dans l'illégalité).

Pour la loi, tout ce qui n'est pas noir est blanc. En intelligence économique, 'il existe en pratique une zone tampon : l'information dite " sensible " qui se trouve dans la zone " grise ". Cette information est obtenue par des voies détournées, comme des indiscrétions (provoquées) provenant de clients ou fournisseurs de l'entreprise concurrente surveillée.

Méthodologie et conseils

Parfois, l'information sensible est obtenue de manière jugée " immorale " ou " sans considérations éthiques ". Mais l'accès à cette information n'est, a priori, pas illégal... jusqu'à ce que la jurisprudence en décide autrement ou que l'auteur franchisse la ligne jaune. Ainsi, écouter des conversations au bar d'un TGV n'est pas illégal. Immoral ? À vous de juger.

Avantages

  • Montre la richesse des sources ouvertes.
  • Permet d'intégrer l'idée que l'accès à l'information diffère suivant sa couleur.

Précautions à prendre

  • Ne pas privilégier une couleur pour de mauvaises raisons (ex. : facilité d'accès) mais définir en amont une stratégie.
  • Ne pas négliger la zone noire légale, c'est-à-dire l'information confidentielle interne.

Pascale BÉLORGEY et Nathalie VAN LAETHEM

Martine Fuxa,<br/>rédactrice en chef Martine Fuxa,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Recevez l'essentiel de l'actu

E-commerce

Small Business

Event