Méthodologie

La boîte à outils de la Gestion du Stress
Chapitre I : Identifier et comprendre son stress

Fiche 03 : Le cercle d'influence

  • Retrouvez 7 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 30 nov. 2017
©

La boîte à outils de la Gestion du Stress

8 chapitres / 56 fiches

  • Imprimer

Votre pouvoir personnel



Résumé

Si vous vous sentez impuissant face aux problèmes, cet outil développé par Stephen Covey vous aidera à analyser votre réelle marge de manoeuvre. Il distingue trois zones : la zone extérieure représente les éléments qui vous sont imposés et que vous ne pouvez changer. Celle du milieu symbolise ce que vous pouvez influencer. Au centre se trouve votre zone de contrôle. Toute solution commence par là. Organiser votre problématique par rapport à ces trois zones d'intervention aide à prendre du recul sur une situation et vous indique où il est utile de focaliser votre énergie.


Pourquoi l'utiliser ?

Objectifs

  • Prendre du recul.
  • Clarifier ses leviers d'action.
  • Amplifier son pouvoir personnel : passer du mode Réactif au mode Proactif.

Contexte

Certaines situations peuvent vous paralyser car vous vous sentez victime, piégé dans une voie sans issue. Utilisez les cercles d'influence pour approfondir vos réflexions et vous verrez que vous avez le pouvoir de rendre ces situations plus confortables en concentrant votre énergie et votre temps là où vous avez du pouvoir.

Comment l'utiliser ?

Étapes

  • Dessinez un tableau avec 3 colonnes : zone de préoccupation, zone d'influence et zone de contrôle
  • Dans la zone de préoccupation, listez les éléments de la situation qui sont hors de votre responsabilité. Par exemple, les décisions du siège de votre entreprise. Dites-vous que pour avancer, il faut d'abord accepter que ces faits existent et que vous n'y êtes pour rien.
  • Dans la zone d'influence, listez vos objectifs pour améliorer le statu quo. Ils doivent être personnels et SMART (cf. outil 33).
  • Pour chaque objectif, demandez-vous s'il s'agit bien de votre zone d'influence. C'est-à-dire, pouvez-vous agir pour l'atteindre ?
  • Faites la part des choses. Par exemple, la personnalité de votre manager est dans la zone de préoccupation mais l'amélioration de vos relations avec lui est dans votre zone d'influence.
  • Dans la zone de contrôle, listez ce que vous pouvez contrôler dans la situation. Cette zone se limite à vous-même : vos choix, vos paroles, vos attitudes, vos sentiments, vos croyances, vos actes ou vos opinions. Votre pouvoir personnel est dans cette zone, tout comme vos réussites.
  • Réfléchissez aux stratégies à adopter pour obtenir ce que vous voulez. Pour ce faire, utilisez des éléments que vous contrôlez. Par exemple, vous visez l'amélioration d'une relation, décidez d'être plus convaincant, plus avenant, plus compréhensif...
  • Méthodologie et conseils

    • La zone de préoccupation comporte tout ce qui n'est pas de votre responsabilité. Cela ne veut pas dire que tout est négatif dans cette zone. Il est important de vous rappeler ce que vous appréciez dans cette situation.
    • Lorsque vous vous focalisez sur les éléments négatifs de votre zone de préoccupation, vous êtes submergé par les émotions négatives et perdez de vue vos capacités. Votre zone d'influence rétrécit.
    • Lorsque vous vous concentrez sur votre zone d'influence, vous augmentez votre capacité d'action. Influencer, c'est pouvoir changer quelque chose ; toutes vos actions influencent votre monde. Avoir plus d'influence augmente aussi l'estime de soi.
    • Revisitez souvent votre zone de contrôle. Voyez-vous des obstacles à ce niveau ? Quelles sont les actions, attitudes, croyances et ressources internes nécessaires pour obtenir les changements que vous souhaitez ?

    Avantage

    • Permet de gagner en objectivité, de se libérer des soucis inutiles.

    Précaution

    • Vos actions sont plus efficaces lorsque vous avez clairement en tête les résultats à atteindre.

    Comment être plus efficace ?

    La courbe du deuil

    Nous faisons souvent référence à la courbe du deuil, modélisée par la psychiatre et psychologue Elisabeth Kübler-Ross, pour comprendre les difficultés émotionnelles à traverser les périodes de transition en entreprise (cf. aussi outil 55).

    Selon ce modèle, tout changement représente une fin. D'abord cette perte nous plonge dans un état de choc, une forme d'accablement émotionnel. Après le déni d'affronter cette perte, et la peur de l'inconnu, la prise de conscience amène la colère. Elle peut s'accompagner d'un sentiment de culpabilité.

    Puis nous ressentons de la tristesse quand nous nous rendons compte que malgré nos tentatives de marchandage cette nouvelle réalité s'impose à nous. Vient alors le temps de l'acceptation. La réalité est comprise et acceptée. Cela permet enfin d'évoluer avec enthousiasme et créativité.

    Lorsque nous vivons un changement important, il est très utile d'employer le protocole du cercle d'influence. Sachant que nous passons par les émotions fortes décrites dans la courbe du deuil, ce cadre des trois zones met en relief où nous nous situons sur la courbe et comment avancer plus rapidement.

    En effet, face au changement, certains vont focaliser sur la zone de préoccupation quand d'autres cibleront la zone d'influence, réagir ou anticiper, regarder vers le passé, ou bien l'avenir. Dans le monde professionnel où tout change rapidement, savoir maîtriser ce processus devient indispensable pour éviter le burn-out.

    Pour traverser rapidement les phases réactionnelles de la courbe du deuil (déni, tristesse, colère) concentrons-nous sur notre zone d'influence. Dès les premiers signes d'acceptation, nous sommes prêts à explorer notre zone d'influence et basculer dans la pro-activité. Cela permet de positiver et de construire l'avenir. Dans ces deux modèles, la clé pour arrêter de subir et s'engager est l'acceptation de ce qui nous est imposé.

    Les objectifs SMART

    Cf. outil 33.

    • Simple. Qu'est-ce que je veux ? Qu'est-ce que cela m'apportera ?
    • Mesurable. Comment je saurai que j'ai réussi ?
    • Atteignable. Est-ce dans ma zone d'influence ?
    • Réaliste. Ai-je la capacité, la volonté, le temps, le soutien ?
    • Tenu dans le temps. Quand l'obtiendrai-je ?

    CAS Le cercle d'influence de Georges

    Lors d'une réorganisation de son entreprise il y a deux ans, Georges a été contraint de changer de poste et de service. Il n'en avait pas envie car il se sentait bien avec ses collègues. Depuis, il s'est replié sur lui-même et traine des pieds pour aller au travail. Petit à petit, il tombe dans la dépression. L'outil du cercle d'influence lui a été présenté lors d'une formation. Georges l'applique à sa vie professionnelle et prend conscience de sa situation. Pendant deux ans, il n'a pensé qu'à sa zone de préoccupation. Les changements dont il avait été " victime " le rendaient malheureux.

    Georges décide alors d'accepter sa nouvelle réalité et de se focaliser sur sa zone d'influence. Il décide qu'il veut être heureux dans sa vie professionnelle. Il établit une liste d'objectifs SMART. Puis, il met en place les actions pour avancer vers ses objectifs. Il apprend un nouvel outil informatique et améliore sa performance. Il déjeune avec ses nouveaux collègues et échange avec eux pour mieux comprendre le service. Il s'intéresse aux autres et constate avec plaisir que les autres s'intéressent aussi à lui. Il voit que sa zone d'influence s'élargit.

    Gaëlle Du Penhoat

    Martine Fuxa,<br/>rédactrice en chef Martine Fuxa,
    rédactrice en chef

    La Lettre de la Rédac

    Recevez l'essentiel de l'actu

    E-commerce

    Small Business

    Event