Recherche
Se connecter
Méthodologie

La boîte à outils du Design management
Chapitre I : Concevoir sa stratégie design

Fiche 07 : Le design environnemental

  • Retrouvez 9 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 28 nov. 2017
©

La boîte à outils du Design management

9 chapitres / 52 fiches

  • Imprimer

Les 2 facettes du design environnemental

En résumé

Le design d'environnement consiste à imaginer, concevoir et organiser l'aménagement de lieux de vie, de loisir et de travail. Cet espace matérialise l'identité de l'organisation ; elle lui donne un aspect physique au regard des acteurs internes (salariés, dirigeant) aussi bien qu'externes (clients, fournisseurs, partenaires). Cela influence la qualité du travail quotidien. Le design d'environnement traduit le paradigme de l'organisation, et notamment son degré d'ouverture à la créativité et aux idées nouvelles.

Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

Cet outil permet de décliner la stratégie design dans l'espace. L'organisation est amenée à traduire matériellement et dans l'espace les facteurs politiques (structure de pouvoir entre les acteurs), les systèmes d'actions (zone d'accueil, de rencontre entre les personnes) pour créer une ambiance. Le design d'environnement permet de raconter une histoire pour parler à l'imaginaire des personnes en interne et en externe.

Contexte

  • En interne : lors de la conception d'un bâtiment, pour aménager des espaces d'accueil, de rencontres, de dialogue entre les services, pour traduire la hiérarchie et le processus de décision.
  • En externe : pour créer une cohérence entre l'offre et l'espace de vente, accompagner le consommateur, et communiquer un changement interne auprès de ses auditoires.

Comment l'utiliser ?

Etapes

  • Les résultats de l'utilisation des outils 1 et 2 sont la base de la méthode. L'organisation doit déterminer le processus de décision (quels acteurs clés, critères de décision). En cas de tensions, elle identifie le mode de management adapté pour les résoudre. Elle doit également comprendre l'imaginaire collectif qui la concerne.
  • Parmi ces résultats, déterminer ceux sur lesquels l'organisation souhaite mettre l'accent, ainsi que la cible à atteindre.
  • Les mettre en scène par le biais d'une histoire. Par exemple, se mettre à la place d'un salarié ou d'un client et imaginer ce qu'il raconterait sur l'organisation.
  • Traduire cette histoire par des dessins (ou storyboard) ou des courts métrages.
  • Transformer ces ressentis dans l'espace et le matériel mobilier (choix des matériaux, des couleurs, des formes...).

Méthodologie et conseils

  • Penser à équilibrer les besoins individuels et collectifs. Par exemple, la mode de l'open-space qui a priori facilite la communication est fortement critiquée pour ne pas préserver suffisamment l'intégrité des personnes (trop de bruit, d'interférences, difficulté à se concentrer, manque d'espace privé).
  • Prendre en compte la loi dans le domaine (sécurité, hygiène, accessibilité, besoins spécifiques des individus tels que des personnes handicapées).
Avantages
  • Le design d'environnement pousse à adopter une déclinaison globale de la stratégie design tant en interne qu'en externe. Le design ne concerne pas uniquement le marché ; les parties-prenantes internes doivent être intégrées.
  • Cela permet de différencier les espaces. Par exemple, une zone de repos ne sera pas agencée comme la cafétéria. Le client peut repérer rapidement et malgré une distance physique, l'entreprise par ses signes extérieurs (cas des franchises, des centres commerciaux).
  • Il permet de grandir le sentiment d'appartenance à une communauté ou d'adhésion à une marque par une immersion physique dans ses codes et valeurs.
Précautions à prendre
  • Même si les auditoires interne et externe sont distincts, prendre en considération les interactions entre leurs perceptions du design d'environnement, pour limiter un trop grand décalage entre eux.

Bérangère SZOSTAK, François LENFANT