En ce moment En ce moment
Méthodologie

La boîte à outils du Management
Chapitre VIII : Le manager et la dimension du changement

Fiche 02 : Le positionnement des acteurs

  • Retrouvez 11 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 1 déc. 2017
©

La boîte à outils du Management

8 chapitres / 64 fiches

  • Imprimer

Identifier " l'état d'esprit " des acteurs

En résumé

Cet outil permet de positionner le corps social de l'entreprise vis-à-vis du changement proposé. Sur deux axes, synergie (faible ou forte) et antagonisme (faible ou fort), le manager pourra évaluer les différentes personnes : faible synergie et faible antagonisme (les passifs) ou forte synergie et fort antagonisme (les déchirés/révoltés).

Ce positionnement permettra au manager de distinguer les personnes sur lesquelles il pourra s'appuyer, celles dont il lui faudra " se méfier ". Il pourra également adapter sa communication en fonction du positionnement des différents acteurs concernés par ce changement.

Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

Permettre au manager de recenser les acteurs touchés par le projet de changement, de mesurer la qualité de leur implication et d'adapter ses messages et ses comportements vis-à-vis de ces degrés d'implication. Se lancer dans des projets de changement sans analyser la motivation positive ou négative des acteurs serait suicidaire.

Contexte

Le changement devant un environnement complexe et mondialisé est constant. Il est donc nécessaire de connaître les personnes qui sont impliquées dans ce changement, pour adapter ses moyens d'action.

Comment l'utiliser ?

Étapes

La matrice proposée par Herbemont et César permet de positionner les différents acteurs engagés dans l'action. Elle comporte deux axes : l'axe de la synergie et l'axe de l'antagonisme à partir desquels on déterminera huit types d'attitudes :

  • Les passifs (1). Peu synergiques et à faible antagonisme, ces acteurs représentent souvent plus de 50 % des acteurs : ils sont une majorité silencieuse.
  • Les militants (2). Avec une énergie importante et un faible antagonisme, ils sont prêts à se lancer, ils attendent des objectifs, des délais, une bonne directivité.
  • Les triangles d'or (3). Avec une synergie forte et un certain antagonisme, ces acteurs sont prêts à s'engager et à être créatifs.
  • Les hésitants (4). Vu leur implication et antagonisme moyens, ils soutiendront le projet lorsqu'ils verront les premiers signes de succès.
  • Les grognons (5). Ils râlent mais leur synergie faible et le peu d'antagonisme ne créeront pas de réel frein.
  • Les opposants (6). Plus antagonistes que synergiques, ils sont sensibles au rapport de force. Ils s'inclinent dès qu'ils s'y sentiront en infériorité.
  • Les révoltés (7). Acteurs à fort antagonisme et synergie faible ou moyenne, ils ne seront jamais partenaires.
  • Les déchirés (8). Très synergiques et très antagonistes, ils aiment leur entreprise et essaieront de s'opposer autant qu'ils le peuvent au projet. Ils essayeront d'alarmer les différents acteurs.

Méthodologie et conseils

  • Il est indispensable d'identifier ce qu'on appellera communément les " Pour ", les " Contre ", les " Neutre ". Trop de personnes " Contre ou Neutre " doivent entraîner une communication plus adaptée, pour, au moins, éviter que les " Neutre " ne rejoignent les " Contre ".
  • L'analyse de votre corps social peut aussi vous permettre d'identifier d'autres types d'acteurs que ceux cités ici.
  • Votre analyse des acteurs peut aussi amener à retarder votre action. Les objectifs ont peut-être été insuffisamment explicités, certaines populations ont peut-être mal perçu ce qu'ils ont à gagner à réaliser ce changement. Il est parfois utile de reporter dans le temps l'action, plutôt que de la mener dans un environnement insuffisamment préparé ou informé.

Avantages

  • Une matrice simple qui permet de visualiser l'ensemble des acteurs.
  • L'adaptation de sa communication aux différents acteurs.

Précautions à prendre

  • Ne pas être trop pessimiste : ne pas mésestimer les volontés de changement.
  • Ne pas être trop optimiste : ne pas surestimer les volontés de changement.

Patrice Stern, Jean-Marc Schoettl

Martine Fuxa,<br/>rédactrice en chef Martine Fuxa,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Recevez l'essentiel de l'actu

E-commerce

Small Business

Event