Recherche
Se connecter
Méthodologie

La boîte à outils de L'intelligence émotionnelle
Chapitre IV : Renforcer la maîtrise de soi

Fiche 01 : Les niveaux d'énergie

  • Retrouvez 7 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 1 déc. 2017
©

La boîte à outils de L'intelligence émotionnelle

8 chapitres / 57 fiches

  • Imprimer

Réguler son humeur



En résumé

L'humeur est un état d'esprit temporaire, connoté positivement ou négativement. Contrairement aux émotions vives, cet état peut durer des heures voire des jours.

Selon le psychologue Thayer, l'humeur est souvent influencée par deux dimensions : le niveau d'énergie et le niveau de tension. Une personne peut être énergique ou fatiguée, tout en étant tendue ou calme. Thayer a montré que les gens se sentent bien lorsqu'ils sont dans un état calme-énergique et mal dans un état tendu-fatigué.

Il est donc important de réguler ces deux niveaux afin d'optimiser la qualité et l'intensité de ses actions.


Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

  • Retrouver son calme et savoir le garder.
  • Mobiliser son énergie.
  • Déclencher ou maintenir son niveau optimal d'éveil.

Contexte

Arriver à se calmer est bénéfique lorsque le rythme cardiaque s'accélère, que la pression sanguine augmente et qu'il n'est pas possible d'extérioriser physiquement cette énergie.

Comment l'utiliser ?

Étapes

  • Réguler les niveaux d'énergie et de tension.
  • Cultiver son énergie.
  • Méthodologie et conseils

    Certaines situations professionnelles, appels difficiles, critiques, surcharge de travail, peuvent entraîner des réactions impulsives, accompagnées de tensions. Réagir efficacement, c'est combiner personnalité, niveau d'énergie et réactions émotionnelles adaptées.

    • L'énergie et la tension

      Pour diminuer les niveaux de tension et d'énergie, il est nécessaire de modifier les comportements réflexes :

      • En désamorçant la réponse automatique de l'organisme au moment de l'émotion. En alternant une tension puis un relâchement de l'ensemble des muscles du corps, il est possible de repérer rapidement les modifications au niveau du corps. Cela va favoriser la gestion des émotions spontanées et l'apport d'énergie.
      • En contrôlant les pensées négatives et le dialogue interne, ce qui agit en retour sur l'état émotionnel.

      La respiration et la relaxation sont aussi d'excellents moyens de contrôler et réguler les niveaux d'excitation. Faire des pauses régulières et des micro-siestes, limite les effets de la fatigue (cf.dossier 5).

      Si l'énergie est trop importante, il est aussi possible de sortir marcher rapidement autour du bâtiment ou de monter les escaliers, deux marches à la fois.

      La musique adoucit les moeurs : une musique calme court-circuite les facultés intellectuelles et facilite l'atteinte du niveau émotionnel souhaité.

    • Exploiter son dynamisme

      Certaines personnes ont besoin d'extérioriser leurs émotions, leur énergie, pour donner le meilleur d'elles-mêmes. On les dira dynamiques ou combatives. Il est donc important d'exploiter cet apport énergétique sans pour autant générer tensions et fatigue.

      La respiration est un moyen rapide et peu coûteux de faire circuler cette énergie :

      • Pensez à une couleur lumineuse et donnez-la à l'air que vous respirez.
      • Inspirez en visualisant cette lumière qui entre dans votre nez et emplit vos poumons.
      • Expirez en laissant cette lumière remplir et imprégner tout votre corps.

      Cet exercice est à réaliser 3 à 4 fois avant de revenir à une respiration normale. Il peut se faire debout ou assis.

      Il est aussi possible d'utiliser cette énergie en relevant des défis : se fixer un temps limite pour réaliser une tâche, partir à 17 h 30 une fois par semaine sans courir, etc. Cela occasionne en plus l'assimilation de sensations positives liées à la réussite.

    Avantages

    • Réguler les niveaux d'énergie et de tension renforce la confiance en soi et la détermination.

    Précautions à prendre

    • Ce travail va dépendre à la fois des besoins fondamentaux de la personne mais aussi des besoins spécifiques à l'activité réalisée.

    Martine-Éva Launet, Céline Peres-Court