En ce moment En ce moment
Méthodologie

La boîte à outils de L'intelligence émotionnelle
Chapitre VIII : Gérer l'adversité et l'affrontement

Fiche 01 : Savoir faire face

  • Retrouvez 9 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 1 déc. 2017
©

La boîte à outils de L'intelligence émotionnelle

8 chapitres / 57 fiches

  • Imprimer

Gérer les réactions émotionnelles incohérentes des autres



En résumé

Une émotion authentique est une émotion ressentie en cohérence avec son déclencheur type. L'émotion parasite se substitue à l'émotion authentique, la remplace ou la cache. Elle arrive par surprise, de manière disproportionnée.

Il est assez facile de la repérer car elle est associée à des modes d'expression simples : le " racket ", consiste à exprimer une émotion sous la forme d'une autre, la " carte de fidélité ", repose sur la mémorisation d'émotions légères et désagréables accumulées et non exprimées et l'" élastique ", correspond à une réaction émotionnelle automatique faisant remonter une émotion reliée à une situation non résolue du passé.


Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

  • Avoir un comportement approprié.
  • Maintenir des relations saines avec les autres.
  • S'affirmer tout en respectant l'autre.

Contexte

L'émotion parasite n'ayant aucune utilité pour résoudre le problème rencontré, savoir la repérer permet de faire évoluer la situation tout en évitant le conflit.

Comment l'utiliser ?

Étapes

  • Détecter l'émotion incohérente :

    • L'émotion et son expression sont exagérées par rapport à la situation ;
    • L'émotion n'est d'aucune utilité pour résoudre le problème ;
    • L'émotion exprimée est souvent la même ;
    • L'émotion parasite est propre au vécu et à l'expérience de chacun.
  • Accuser réception de l'émotion : en reflétant, reformulant simplement l'émotion parasite de l'autre " je sens que tu es énervé par cette décision... ". Il est important, à ce stade, de ne pas chercher à faire comprendre à l'autre que son émotion n'est pas légitime. Plus l'émotion sera forte, plus il faudra accuser réception de celle-ci.
  • Faire face : une faible part seulement des émotions parasites provient d'événements concrets et actuels dans lesquels la personne qui les reçoit est engagée. Avoir la réaction la plus appropriée suppose donc de rester compréhensif et tolérant envers l'autre. Il est important de ne pas prendre cette émotion pour soi.
  • Méthodologie et conseils

    Faire face au " racket " : il se repère par son expression exagérée par rapport à la situation, la personne n'étant pas en mesure d'exprimer l'émotion authentique :

    • Écouter et accuser réception de l'émotion parasite en analysant ce qui est dit pour déceler l'émotion cachée.
    • Ne pas contredire la personne tant que l'émotion se manifeste. Elle ne peut à cet instant recevoir votre analyse de la situation et cela risque d'envenimer les choses.
    • Permettre à la personne de trouver les causes du problème à l'origine de son émotion.

      Faire face à la " carte de fidélité " : l'émotion excessive est inappropriée dans le contexte :

    • L'émotion montre que la coupe est pleine, la situation n'est souvent pas aussi grave que la réaction le laisse penser.
    • Ne pas dramatiser la situation. L'événement pourra se reproduire sans avoir forcément les mêmes conséquences.
    • Encourager l'autre à exprimer ses émotions ou besoins plus régulièrement pour éviter les débordements.

      Faire face à l'élastique : il se produit quand la situation actuelle a une ressemblance avec un événement du passé.

    • Apporter une réponse mesurée et être en phase avec la situation réelle et avec le contexte.
    • Si l'émotion parasite ne vous concerne pas : rester concentré sur le présent tout en respectant l'émotion de l'autre.
    • Si elle vous concerne : prendre le temps de mettre à plat les émotions anciennes restées en suspens.

    Avantages

    • Reconnaître l'émotion de l'autre et accuser réception est important pour que l'interlocuteur se sente respecté.

    Précautions à prendre

    • Faire face suppose d'être à l'écoute et de ne pas être uniquement centré sur ses émotions personnelles.

    Martine-Éva Launet, Céline Peres-Court