En ce moment En ce moment
Méthodologie

La boîte à outils de L'intelligence émotionnelle

Chapitre II : Utiliser les émotions

  • Retrouvez 6 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 1 déc. 2017
©

La boîte à outils de L'intelligence émotionnelle

8 chapitres / 57 fiches

  • Imprimer

" Nous appellerons émotion une chute brusque de la conscience dans la magie. "

Jean-Paul Sartre


Le système complexe des émotions fonctionne grâce au système nerveux et dépend de la psychologie individuelle. Sensation agréable ou désagréable, plaisir ou déplaisir, quand nous ressentons une émotion, notre corps nous l'indique. En même temps, le corps influence les pensées et les pensées influencent le corps. Il est donc important de ressentir les émotions, de les apprécier pour les utiliser à bon escient.

Stress et émotions

Le stress est un ensemble de réactions physiologiques déclenchées dans le corps afin de mettre en oeuvre tous les comportements destinés à faire face à un changement dans l'environnement nécessitant une adaptation. Trois composantes entrent en jeu dans le mécanisme du stress : les facteurs déclenchants (changements, pression, etc.), la perception de la situation (où la psychologie personnelle joue un rôle important) et la réaction de l'individu (stratégie d'adaptation, façon de penser, de ressentir, etc.).

Face à l'événement jugé stressant, les réactions s'enchaînent et préparent l'organisme à la fuite, à l'attaque ou encore à l'endurance.

  • L'individu ressent une émotion plus ou moins forte.
  • Le corps et l'organisme se mobilisent avec l'accélération du rythme cardiaque, la transpiration et la tension Les musculaire.
  • Les pensées et le dialogue interne se déclenchent, soit de manière positive, soit de manière négative.
  • L'évaluation et l'analyse de la situation se font selon la perception que l'individu va avoir de la situation et des ressources dont il dispose pour faire face.

La mémoire est émotionnelle

L'amygdale conserve les souvenirs de réactions et d'impressions affectives non conscientes. L'hippocampe mémorise les faits bruts. Ainsi, chaque fois qu'un individu se retrouve dans une situation qui lui rappelle un souvenir désagréable, il éprouve une sensation désagréable alors que l'événement est différent.

En comparant les événements actuels à ceux passé, l'amygdale fait réagir à la situation présente en fonction de pensées, émotions et réactions provenant de circonstances et de situations qui paraissent semblables. Il arrive donc fréquemment que les émotions paraissent inappropriées ou inadaptées.

Adapter ses comportements

Dans le cadre professionnel, il est possible que les émotions surgissent comme s'il y avait un danger ou la nécessité de s'adapter, là où la plupart du temps il ne va y avoir qu'interprétation, incompréhension, opinions divergentes ou manque de compétences ou de moyens.

Utiliser les émotions, plutôt que de chercher à les éliminer, prévient les poussées émotionnelles perturbatrices et garantit l'action la plus appropriée. Il est donc important d'apprendre à s'en servir, en s'autorisant à les ressentir et en sachant les nommer, puisque chacune a son utilité face à un déclencheur donné. Plus les émotions seront ressenties et acceptées, moins elles apparaîtront de manière inopinée. Dès lors, il devient plus aisé de mettre en oeuvre les comportements qui favorisent le retour à un équilibre émotionnel plus agréable.

Martine-Éva Launet, Céline Peres-Court

Martine Fuxa,<br/>rédactrice en chef Martine Fuxa,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Recevez l'essentiel de l'actu

E-commerce

Small Business

Event