Méthodologie

La boîte à outils du Design management
Chapitre IV : Collaborer avec une agence de design

Fiche 04 : Établir le contrat de collaboration

  • Retrouvez 5 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 28 nov. 2017
©

La boîte à outils du Design management

9 chapitres / 52 fiches

  • Imprimer

Contrat de collaboration Design


En résumé

Le contrat de collaboration est un document exhaustif qui définit la nature de la collaboration. Il transforme la demande de prestation en offre commerciale. Un contrat est en effet nécessaire à la conduite d'une activité de design externe à l'entreprise. Il permet de dessiner les contours d'une relation visant à créer de la valeur, de préciser les seuils et limites de l'intervention envisagée ainsi que le cadre légal régissant la relation commerciale entre les deux parties. Le contrat de collaboration peut être ponctuel ou accompagner l'entreprise dans la durée. Il peut constituer la seule ressource de design ou venir en support d'une organisation interne existante.

Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

Une entreprise fait appel à une agence de design (ou un indépendant) pour pallier une fonction non-existante dans l'entreprise, venir en support d'un surcroît d'activité dans ce domaine, compléter le domaine d'expertise de l'organisation design, ou encore relancer la créativité, accueillir un regard extérieur.

Contexte

  • Les agences de design interviennent principalement sur le développement de nouveaux produits, puis sur l'aménagement d'espace et le graphisme ainsi que le conseil.
  • Le contrat est ainsi incontournable dès la constitution d'une équipe-projet, pour que tous les acteurs soient opérationnels dès le début.
  • Certaines entreprises attendent que le cahier des charges soit connu pour adresser un brief design clair, ou après avoir identifié que les compétences internes ou ressources design ne sont pas alignées avec les objectifs du projet.

Comment l'utiliser ?

étapes

Le contrat de collaboration est préparé par le tiers sur la base des informations fournies par l'entreprise demandeuse qui doit :

  • Définir avec précision l'objectif du projet. Le brief design peut être un bon point de départ pour cadrer le projet. Celui-ci peut être édulcoré pour des questions de confidentialité ou adapté à une communication externe, pour ne communiquer que les éléments pertinents au projet et à la collaboration envisagée. Mais le partenaire doit connaître le contexte marketing et industriel pour diriger son action en conséquence.
  • Établir l'objectif de la collaboration : les seuils et limites de l'intervention. Cet objectif doit s'exprimer en termes clairs et non-équivoques et ainsi permettre de qualifier et d'activer la relation. Doivent figurer le rôle du design dans le projet, l'articulation avec les autres fonctions, la nature et l'ampleur de la collaboration.
  • Spécifier les livrables (par exemple où s'arrête la définition de la forme), leur format (e.g. le format de logiciel 3D), les dates de remise des documents ainsi que la planification des points de revue intermédiaires.

Le prestataire et l'entreprise s'accordent sur les moyens à mettre en oeuvre et sur le coût de la prestation, séquence par séquence. Ces coûts doivent inclure les frais indirects matériels ou de déplacement.

Avantages
  • Le contrat de collaboration demande à l'entreprise un effort particulier de clarification des objectifs et des moyens, afin d'être compréhensible sans ambiguïté par un tiers.
  • Ce contrat permet d'établir le coût précis d'une collaboration design sur un projet donné. Le coût de design du projet est rarement estimé en interne, laissant parfois place à une interprétation sur le retour sur investissement de cette activité.
  • Ce contrat apporte une valeur créative à l'entreprise en toute flexibilité.
Précautions à prendre
  • Établir un accord de confidentialité entre les deux parties afin de protéger la propriété intellectuelle de chacun et de permettre un partage d'informations et une collaboration en toute confiance.
  • Ne pas réduire la prestation à une portion congrue dans le seul but de réduire le montant du contrat, sans se poser la question essentielle de l'intérêt de la valeur créée.

Bérangère SZOSTAK, François LENFANT

Martine Fuxa,<br/>rédactrice en chef Martine Fuxa,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Recevez l'essentiel de l'actu

E-commerce

Small Business

Event