Recherche
Se connecter

[Métier] "Le social media manager est au coeur d'un nouveau modèle économique avec les réseaux sociaux"

Publié par le
[Métier] 'Le social media manager est au coeur d'un nouveau modèle économique avec les réseaux sociaux'

  • Mettez-vous en place des animations pour animer vos communautés?

Romain Segond, Social media manager pour RMC Info Talk Sport : De plus en plus. La radio en tant que telle créé déjà beaucoup d'événements, à l'antenne et hors antenne, qui imposent une réflexion sur leur "socialisation". Le public doit pouvoir s'en emparer d'une manière ou d'une autre, en discuter, adhérer, critiquer, voire mieux : participer ! Mais une animation virale qui fonctionne doit être native, pensée exclusivement pour les internautes, qui ne sont pas QUE nos auditeurs.
C'est ce genre d'expériences enrichissantes que nous aimerions désormais multiplier grâce à des outils dédiés, avec à la clé des dotations intéressantes pour récompenser leur fidélité.

  • Quels sont les défis que vous avez à relever sur votre poste ?

Ma position m'amène à devoir travailler de concert avec la rédaction, la promotion, le marketing, les productions des émissions, la régie du groupe, le pôle web du groupe, etc. donc à travailler avec des personnes aux compétences variées et bien souvent conduites par des objectifs différents (du journaliste au responsable de la promo, du commercial au producteur d'émissions...). J'ai donc très vite compris que la clé serait l'adaptabilité et qu'il me fallait organiser mon temps en fonction des objectifs prioritaires en travaillant en bonne intelligence avec l'ensemble des interlocuteurs.

  • Est-ce indispensable d'avoir des qualités rédactionnelles dans ce métier ?

C'est absolument essentiel. Un social media manager prend la parole d'une marque comme personne d'autre dans la société. Chaque tweet implique la marque. Au-delà des codes afférents à chaque réseau social, vous devez avoir une maîtrise de la langue et de l'expression, mais également des sujets abordés par l'entreprise, afin de ne pas entacher l'image de la marque. Le SMM est nécessairement un technophile, en veille sur toutes les nouveautés qu'il teste en avant-première. Cela semble une évidence mais il doit être passionné par le secteur pour lequel il travaille.

  • Qu'aimez-vous dans votre métier ?

La spontanéité, la flexibilité, et surtout ce qui me passionne c'est la nouveauté de ce métier : tout est à réinventer. Nous travaillons d'une façon totalement nouvelle, l'activité d'un SMM est encore en plein chamboulement : vous ne pouvez pas anticiper l'évolution de ce métier. La communication est le terreau d'une société : la réduction des distances que permet la communication digitale offre la possibilité de s'organiser différemment.

  • Comment voyez-vous l'évolution de votre métier ?

Je pense que 2016 va être une année charnière, les community managers vont remplacer les webmasters historiquement en tant que garants de l'image de marque. L'audience a migré du site web aux réseaux sociaux : c'est en cliquant sur les liens que les internautes atterrissent sur le site. La bataille de l'audience est clairement gagnée par les réseaux sociaux sur les sites éditoriaux.
Le community manager va devenir stratégique à court terme car les contenus que nous hébergeons sur nos sites vont très rapidement s'intégrer directement sur les réseaux sociaux.

Ainsi, Facebook est en train de tester ses articles instantanés aux États-Unis : l'article est directement consultable sur le réseau social. L'objectif est d'améliorer l'expérience de l'utilisateur qui n'a plus besoin de sortir de Facebook. La monétisation du contenu va se faire dessus. Les community managers vont devenir des content managers.

  • Quel conseil donneriez-vous ?

Ne jamais être sûr de soi, car tout va très vite. Une bonne pratique peut devenir une mauvaise en quelques mois.

Son parcours :

2015 : Social media manager pour RMC Info Talk Sport
2013-2014 : Social media manager/ Rédacteur pour CB News (alternance)
2013-2014 : Master 2 Médias et publics à l'Université Panthéon Assas, Paris II
2012-2013 : Master 1 Science politique et communication politique à la Sorbonne
2007-2011 :
Assistant de production et chroniqueur pour Fun Radio

Journaliste pour Ecommercemag.fr, Relationclientmag.fr et E-marketing.fr. Je suis en veille sur le retail, la consommation, mais pas que...

...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet