Recherche
Se connecter

Un tiers des Français sont des internautes

Publié par le

Selon Sécodip, au cours du premier semestre 2001, un tiers des Français (32,9 %) déclaraient s'être connectés à Internet au cours des douze derniers mois pour leur usage personnel. Une progression de 7,4 points par rapport à 2000.

  • Imprimer


Internet pénètre les foyers français, mais à un rythme de sénateur. Dans sa dernière enquête SIMM (Système d'information média marché), réalisée entre avril et juin 2001, à partir d'un échantillon représentatif de la population française constitué de 9 962 individus de 15 ans et plus, Sécodip révèle en effet une progression encourageante du nombre d'internautes dans l'Hexagone. Au cours du premier semestre 2001, un tiers des Français (32,9 %) déclaraient s'être connectés à Internet au cours des douze derniers mois pour leur usage personnel. Un chiffre en forte progression puisqu'il représente 7,4 points de plus qu'en 2000 à la même période (25,5 %) et 26,8 points de plus qu'en 1997 (6,1 %). Dans le cadre d'une utilisation personnelle, les internautes sont plus nombreux à consulter le Web depuis leur domicile (22 %) que depuis leur travail (15 %). Enfin, 36,2 % des internautes déclarés affirment « ne plus pouvoir se passer » d'Internet. Cette augmentation de la population internaute s'accompagne d'une modification des profils qui tendent à se banaliser. Alors qu'en 1997, les hommes représentaient la grande majorité des utilisateurs d'Internet (63,3 %), en 2001, ils ne représentent plus que 53,2 % de la population internaute. De même, la domination des inactifs, et notamment des 15-24 ans dans l'usage d'Internet, et des actifs CSP + se réduit au profit de nouveaux entrants dont la catégorie socio-professionnelle est moins élevée et dont l'âge augmente. Ainsi, alors qu'en 1997, 40,4 % des internautes avaient entre 15 et 24 ans, en 2001, ils ne représentent plus que 27,3 % des utilisateurs d'Internet. Même chose pour les 25-34 ans, également en légère baisse, avec 25,5 % en 2001 au lieu de 28,3 % en 1997. En revanche, le pourcentage des 35-49 ans et des 50-64 progresse de façon régulière avec respectivement 30,5 % et 12,6 %. Sans surprise, ce sont les sites culturels qui retiennent le plus l'attention des internautes : 41 % d'entre eux déclarent en effet s'être rendus sur un site de ce type. Mais pas forcément pour acheter. 26,9 % s'y sont connectés pour s'informer des nouveautés, 17,2 % des tarifs et 16,7 % des horaires de spectacles. Seuls 9,1 % y ont effectué un achat.

Pas d'embellie pour le commerce électronique


Le site le plus souvent cité est celui de la Fnac avec 18 % des réponses. Le secteur des voyages vient tout de suite après, 32 % des internautes déclarant être allés visiter un site de voyages. Dans ce cas également la recherche d'informations est le plus souvent citée, l'achat effectif ne concernant que 4,6 % des internautes interrogés. Avec 16,7 % de citations, Degriftour est le site le plus consulté par les répondants. Quant à savoir si le commerce électronique est une réalité en France, la réponse est non, pour le moment, puisque seulement 6,2 % des Français auraient déjà acheté un ou des produits en ligne au cours de ces douze derniers mois.

Tanguy Leclerc

La rédaction vous recommande

Par Cofidis Retail

Lenjeu du retail consiste reenchanter lexperience client et apporter autre chose quune simple vente dun produit La Consumer Journey nest plus [...]

Sur le même sujet