En ce moment En ce moment

Vitago s'attaque au marché européen de la santé et de la beauté

Publié par le

Avec une gamme de 15 000 produits et une présence dans 7 pays, le site se positionne comme premier acteur majeur du secteur.

Je m'abonne
  • Imprimer


Fondé par quatre étudiants de la Harvard Business School (un Français, un Suisse, un Allemand et un Autrichien), Vitago est une entreprise à l'identité européenne fortement prononcée et qui compte bien s'en servir pour s'imposer sur le marché communautaire de la santé et de la beauté. Lancé en décembre 99 en Allemagne, pour des raisons d'opportunités économiques, Vitago démarre ce mois-ci son activité en France, en Grande-Bretagne et en Italie, avant une implantation prévue cet été en Scandinavie, aux Pays-Bas et en Espagne. « Certes, nous voyons grand, mais le jeu en vaut la chandelle, affirme Vincent Mialet, directeur général de la filiale française. Le marché européen est estimé à 90 milliards d'euros, et les acteurs du commerce électronique y sont, pour le moment, inexistants. » L'objectif de Vitago est donc de ne pas laisser le temps à leurs éventuels concurrents de prendre leurs marques, et ainsi d'imposer son leadership le plus rapidement possible.

Que des produits de marque vendus sur le site


Les 15 000 articles proposés par Vitago se répartissent en quatre catégories : cosmétique, hygiène, santé et sport (ex. complément nutritionnel). Le tout étant stocké dans un entrepôt de la région parisienne. « Nous axons notre stratégie sur le conseil et la personnalisation quand les distributeurs traditionnels se contentent de la seule distribution des produits », ajoute Vincent Mialet. La campagne de communication, orchestrée par McCann Erickson et qui démarre ce mois-ci, bénéficie d'un investissement très important, François Mialet confiant que Vitago consacre au marketing 60 % des fonds levés pour le lancement du site. Ses fondateurs se sont fixé pour objectif d'atteindre à la fin de l'année 4 à 7 millions de francs de chiffre d'affaires, et d'être entrés en bourse d'ici là. Un second tour de table d'un montant de 40 millions d'euros est d'ores et déjà annoncé pour avril ; le premier réalisé en décembre 99 avait permis de réunir 20 MF.

Je m'abonne

Tanguy Leclerc

Martine Fuxa,<br/>rédactrice en chef Martine Fuxa,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Recevez l'essentiel de l'actu

E-commerce

Small Business

Event

Sur le même sujet

Data room

Par Dalila Bouaziz

Publicis Sapient France lance la troisième édition de "The LookOut" une étude des comportements digitaux. La tendance du e-commerce se conforte [...]