[Tribune] Logistique des soldes: comment s'y préparer?

Publié par le - mis à jour à
[Tribune] Logistique des soldes: comment s'y préparer?
© goodluz - Fotolia

La logistique des soldes: comment livrer et être livré à temps? Pour les e-commerçants et les enseignes physiques, les soldes nécessitent une bonne planification sur le plan logistique. Cela commence avant les soldes et se termine bien après, selon Roland de Heere (Upela).

Je m'abonne
  • Imprimer

À partir du 15 mai, les commerçants physiques et en ligne se réapprovisionnent en prévision de la période des soldes. Cela concorde avec un pic de transports dans d'autres secteurs d'activité comme l'industrie. Il est donc préférable de faire son réapprovisionnement plus tôt pour espérer bénéficier de meilleurs prix pour les larges volumes. Si, pour diverses raisons, les précédents soldes ont été décevants, ce n'est pas le cas pour la vente en ligne.

Les chiffres des derniers soldes d'hiver 2019 ont été très encourageants pour les e-commerçants. Ils ont démarré cette période avec un pic de ventes de 92% dès le premier jour, avec les ventes mobiles qui augmentent de 41%. Ce chiffre confirme une tendance globale. La Fevad a enregistré une hausse 13,4% des ventes en ligne en 2018. Mais pour bénéficier de cette tendance favorable, la livraison est un facteur clé de succès. Selon l'étude Kantar TNS pour Webloyalty - 2018, l'amélioration des services autour de la livraison constitue un des 4 leviers de croissance en 2019 pour les commerçants en ligne.

La livraison est un élément important dans la décision d'achat du consommateur. Pendant toute l'année, le prix et les délais de livraison peuvent jouer en faveur ou non du commerçant. Cependant, pendant la période des soldes, s'ajoute la problématique des volumes. Les secteurs les plus concernés sont la mode et la cosmétique. ContentSquare indique qu'entre le 31 mai et le 2 août 2018, ce secteur enregistre une augmentation du taux de conversion (soit la transformation du panier en achat) de 69%, contre 40% pour les cosmétiques (source: La Tribune). Il est donc important d'automatiser dans la mesure du possible les flux logistiques. Il est également courant d'augmenter temporairement les effectifs pour faire face à l'afflux de commandes.

Que ce soit pour les magasins physiques ou le e-commerce, les soldes sont inévitablement accompagnés de vagues de retours. La complexité de la gestion des retours dans le e-commerce est exacerbée par l'aspect logistique. C'est d'autant plus vrai depuis que les retours ont été facilités par de grands acteurs du e-commerce.

Les consommateurs souhaitent désormais pouvoir facilement renvoyer leurs achats. Les flux logistiques continuent donc bien après la fin des soldes. Dans la mode, on estime à 30% le taux de retours. Pour éviter la surcharge de travail et maintenir une satisfaction client élevée, il faut anticiper et faciliter les retours: procédure standardisée, accord avec les transporteurs, envoi automatisé de bon à coller sur le colis.

L'auteur

Roland de Heere, 28 ans, a mené la majeure partie de sa carrière professionnelle dans le secteur du e-commerce. Diplômé de l'ESC Reims, Roland de Heere dispose d'une forte expérience dans l'univers digital, des start-ups et de la logistique internationale. Roland de Heere a rapidement gravi les échelons du groupe Jumia, leader du e-commerce en Afrique. Pendant ces 4 années dans le groupe fondé par Rocket Internet, il a exercé les fonctions de Head of Electronics en Côte d'Ivoire, Directeur de Jumia au Cameroun et Directeur Commercial international basé en Chine. Roland de Heere a aidé l'entreprise dans sa stratégie d'internationalisation à travers la création de nouvelles chaînes d'approvisionnement depuis la Chine et l'Europe vers l'Afrique.

Je m'abonne

Roland de Heere, managing director d'Upela

Martine Fuxa,<br/>rédactrice en chef Martine Fuxa,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Recevez l'essentiel de l'actu

E-commerce

Small Business

Event

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Je m'inscris !