Recherche
Se connecter

E-commerce et le recrutement en E-commerce

Publié par le | Mis à jour le
Qu'est-ce que BRAND VOICE ?
E-commerce et le recrutement en E-commerce

L'industrie du commerce électronique est en plein essor, de même que l'industrie de l'emploi dans cet espace. Postes de direction e-commerce, coordinateurs numériques, consultants en référencement (SEO ou SEA) ou responsables marketing, l'emploi dans l'e-commerce se développe à tous les niveaux.

  • Imprimer

E-commerce : un marché en plein essor

La France compte 67,12 millions d'habitants, dont 87% utilisent Internet (15 ans et plus). 37,5 millions de ces internautes achètent en ligne et la part de ces achats augmente d'année en année (en 2017 l'e-commerce représente 8,5% du commerce de détail). Ces e-consommateurs dépensent en moyenne 2 200 € par an contre 1968 € en 2016, soit une hausse de 11%. (Ref: Etude Fevad 2018 )

Des acteurs leaders dans le secteur du recrutement informatique comme LesJeudis si-gnalent jusqu'à 4 fois plus de demandes en commerce électronique qu'il y a 5 ans. Alors cette société a dû s'adapter en allant au-delà de l'offre de rôles purement informatiques et techniques, pour recruter d'autres types de profils.

Aujourd'hui, des fonctions de type marketing numérique mais aussi un grand nombre de rôles plus techniques comme des développeurs Java ou Python par exemple, sont dé-sormais nécessaires dans le secteur du commerce électronique. "L'augmentation de la demande de postes qualifiés en marketing e-commerce est phénoménale", confirme Damien Michaud, Responsable Marketing "... pour des postes comme "chef de projet digital", nous sommes partis de moins de dix offres d'emploi par semaine à 40 par semaine aujourd'hui".

Les secteurs du marketing et du e-commerce connaissent actuellement un grand essor: les chiffres d'affaires liés à ce type d'emplois et la mobilité des professionnels sont énormes, comme on peut le constater ici

.

La blockchain et des perspectives de croissance encore plus fortes

Nombreux sont ceux qui pensent que l'arrivée et la diffusion de la technologie 'block-chain' offrira encore plus de possibilités pour un commerce électronique plus sûr et plus prospère. Les crypto-monnaies comme le Bitcoin ou l'Ether, basées sur la technologie blockchain, offrent un moyen de paiement supplémentaire et sécurisé pour les ache-teurs.
Les cryptomonnaies offrent plusieurs gros avantages :

- Des transactions rapides et avec peu de frais

- Pas besoin de fournir d'informations personnelles sensibles

- Un système décentralisé qui ne dépend pas des banques ou des fournisseurs de services de paiement

Grâce à la blockchain, il est aussi possible de vérifier l'historique complet des transac-tions réalisés sur une blockchain, historique qui n'est pas modifiable.
Mais c'est surtout avec les contrats intelligents que la blockchain peut bousculer le mar-ché de l'e-commerce. Les contrats intelligents (ou "smart contracts") sont codés pour s'exécuter automatiquement lorsque les les conditions du contrat sont remplies. Par exemple, un contrat intelligent peut être mis en place pour recevoir l'argent d'un ache-teur et pour envoyer cet argent au vendeur uniquement lorsque le contrat aura reçu une preuve de livraison. Le contrat sert donc d'intermédiaire totalement neutre et les deux parties, l'acheteur et le vendeur, peuvent rester totalement anonymes.
Il s'agit ici d'un exemple très basique des possibilités offertes par la technologie block-chain, qui sont pratiquement illimitées. Ce n'est pas pour rien que les développeurs blockchain font aujourd'huipartiedes profils freelance les plus recherchés.

Pourquoi le marché de l'emploi en e-commerce explose-t-il ?

L'e-commerce se développe à toute vitesse : en France il représente un marché de 81,7 milliards d'euros en 2018, soit une hausse de plus de 14% par rapport à 2017. Les en-treprises qui ne veulent pas passer à côté des opportunités offertes par l'e-commerce doivent recruter des profils compétents pour accompagner leur stratégie digitale.

Mais pourquoi l'e-commerce se développe à une telle vitesse ? L'avènement du e-commerce a provoqué de nombreux changements dans les habitudes des consomma-teurs. Et le développement de ces nouvelles façons de consommer stimule toujours plus le marché de la vente en ligne, qui se diversifie et devient plus complexe.

Acheter en ligne devient la norme

Acheter en ligne signifie pouvoir acheter de n'importe où, à n'importe quelle heure. Le shopping en semaine n'est plus réservé à la femme au foyer ou au fonctionnaire qui termine sa journée à dix-sept heures. Tout le monde peut désormais avoir accès aux sites e-commerce depuis son smartphone ou sa tablette.

L'achat en ligne permet plus de souplesse d'une manière générale, et les commerçants l'ont bien compris. A titre d'exemple, les sites de ventes privées ont pour habitude de lancer leurs campagnes vers sept heures du matin, ou dix-neuf heures. Ce sont en effet des horaires à forte affluence pour l'achat en ligne, tandis que pour les magasins, ce sont des horaires où la grille est généralement baissée et les employés sont chez eux. Ces mêmes employés que l'on retrouvera probablement connectés aux sites de ventes privées à sept heures et dix-neuf heures.

Lorsque l'on achète en ligne on peut choisir de récupérer son colis dans un point relais, mais aussi de se faire livrer à domicile. C'est un gain de temps d'une manière générale, mais aussi une précieuse aide pour les personnes qui ne peuvent pas quitter leur domi-cile. Il n'est plus nécessaire de "courir les magasins" et de gaspiller de l'essence. Cette méthode de consommation se révèle généralement plus efficace.

Internet ouvre également des portes sur des enseignes du monde entier. Le temps où il fallait voyager pour s'offrir une paire de bottines punk anglaises est révolu. Tout est à portée de clic, ou presque. Il existe encore des restrictions sur certains types de produits ou services (jeux d'argent, par exemple) mais pour le textile, l'électroménager ou encore l'informatique, les frontières ont pratiquement disparu.

D'autant plus, depuis le 3 décembre 2018 les achats de biens et services à des profes-sionnels dans d'autres pays de l'UE sont devenus plus faciles grâce à la fin du géoblocage. Concrètement, cela signifie que les personnes qui achètent en ligne à des professionnels basés dans d'autres pays de l'UE doivent pouvoir bénéficier des mêmes conditions et avantages que les résidents du pays en question.

Acheter et consommer d'une manière générale depuis son canapé à n'importe quelle heure signifie généralement disposer de plus de recul et de quiétude. Lors d'une virée shopping, il n'est pas rare de se voir harponné par un vendeur bien trop porté sur son chiffre d'affaire journalier. De nombreux consommateurs avouent être facilement in-fluencés et influençables lorsqu'ils se déplacent dans une grande enseigne. Les vendeurs et grands patrons l'ont bien compris. Lorsque l'on décide d'acheter sur internet, on peut facilement avoir accès aux avis des autres consommateurs, comparer les prix, reporter son achat à plus tard. Les sites e-commerce évoluent cependant, et il n'est pas rare de voir une fenêtre de "chat" s'ouvrir automatiquement lorsque l'on cherche un produit en ligne, voire même de recevoir des relances par e-mail pour un panier non finalisé.

Quel est le profil type de l'acheteur en ligne ?

Plus de la moitié des Français achète en ligne au moins une fois par mois. Certaines tranches d'âge et catégories sociales sont forcément plus touchées que d'autres. Les per-sonnes âgées, bien que de plus en plus nombreuses à être "cyber-connectées" sont mi-noritaires. Les plus jeunes générations quant à elles, ont grandi avec internet et l'achat en ligne. Le réflexe est bel et bien présent.

Mais l'acheteur en ligne, c'est avant tout une personne qui cherche à tirer profit d'Internet : fuir la foule, faire de bonnes affaires, ne pas sortir de chez soi. Tous les pré-textes sont bons pour passer des heures sur des sites e-commerce. Il n'y a qu'à voir le nombre de sites de ventes privées et de seconde main qui ne cessent de croître d'année en année. L'internaute est friand de bonnes affaires, et les enseignes s'en réjouissent !
L'achat en un clic représente parfaitement le mode de consommation actuel, mais sur-tout celui du futur. Dans ce contexte, il est aisé de comprendre pourquoi le marché de l'emploi e-commerce a explosé ces dernières années.

Quelles sont les difficultés qui se posent pour les recruteurs dans l-Ecommerceaujourdhui?

Recruter des professionnels du web devient de plus en plus difficile. D'une part à cause de l'évolution constante du secteur et des spécificités de ses métiers. Et d'autre part à cause de la demande croissante, les profils les plus compétents peuvent se permettre d'être exigeants.

Des métiers de plus en plus complexes

Grâce au développement exponentiel des technologies, aux changements des habitudes de consommation et des méthodes de marketing, les métiers du web et plus particuliè-rement du e-commerce changent également.

Pour trouver les candidats qui sauront répondre au mieux aux besoins bien spécifiques d'une entreprise, le recruteur doit être un véritable expert qui maîtrise les spécificités de chaque métier. Aujourd'hui, une entreprise qui veut réussir son développement dans le web doit connaître la différence entre un webmaster, un développeur, un SEO et un traffic manager par exemple.

L'entreprise qui ne comprend pas les spécificités de ces différents métiers risque de recruter un profil qui ne correspond pas réellement à ses besoins et de complément rater sa stratégie de développement numérique.

Des candidats plus exigeants

Voilà pourquoi de plus en plus d'entreprises confient le recrutement à des cabinets spé-cialisés dans les métiers du digital et E-commerce. Mais même pour les spécialistes du recrutement dans le web, il devient compliqué d'attirer les meilleurs candidats.

À cause de la croissance du marché de l'e-commerce, un bon candidat aura parfois le choix parmi des dizaines de postes. Aujourd'hui, les professionnels du numérique sont moins impressionnés par les avantages plus classiques comme des tickets restaurants ou un treizième mois. Ils recherchent avant tout un environnement de travail confortable et valorisant. Le télétravail fait partie des avantages de plus en plus recherchés par les professionnels du web et les entreprises qui veulent retenir les meilleurs profils ont tout intérêt à s'adapter à cette tendance.

LesJeudis.com

La rédaction vous recommande

Par BigBoss

Boostez votre croissance grace des solutions adaptees aux retailers Decouvrez les dix solutions ROIstes presentees par les clients qui les [...]

Sur le même sujet