En ce moment En ce moment

Les paiements en ligne face au défi de la valeur d'usage

Publié par le
Les paiements en ligne face au défi de la valeur d'usage

Je m'abonne
  • Imprimer

Le principe est simple et presque empirique : au-delà d'un temps donné sur une page Web, l'internaute se voit proposer par l'e-marchand un système de négociation du prix des produits, dans la limite des règles définies en amont par le marchand. En France, Cdiscount a adopté ce système, tout comme Showroomprivé sur sa plateforme espagnole. Le bénéfice pour ce dernier semble au rendez-vous, avec une augmentation constatée de 30% de son taux de conversion grâce cette fonctionnalité.

Toutefois, le concept ne fait pas l'unanimité. En effet, contraint de baisser ses prix, l'e-marchand doit rogner sur sa marge, en butte à la problématique majeure du secteur : la rentabilité. L'autre raison est davantage théorique : "La plupart des géants du Web, Amazon en tête, tentent de faire oublier aux clients qu'ils payent. Le paiement en un clic en est un exemple. Avec le marchandage, c'est tout l'inverse", explique Étienne Beaugrand, cofondateur de PayGreen.

Le paiement ne doit pas être au coeur de l'acte d'achat

Mais d'autres modes d'achat existent. Les cartes prépayées, comme les cartes cadeaux, sont très utilisées dans l'univers des biens culturels. Elles représenteraient un marché de 600 millions d'euros. "De grands sites marchands possèdent leurs propres cartes cadeaux, comme La Redoute ou la Fnac, explique Simon-Pierre de la Seiglière, directeur EMEA chez Ingenico. Car au-delà d'être un moyen de paiement, elles sont un outil fort de fidélisation." Les chèques vacances sont également en vogue : leur volume d'émission a atteint 1,5 milliard d'euros en 2015, à destination de 4 millions de personnes (source : ANCV, avril 2015), soit autant de clients potentiels à capter et de chiffre d'affaires additionnel non négligeable pour les voyagistes en ligne ou les e-commerçants possédant une offre de voyage. Et c'est sans compter sur une autre réalité de l'e-commerce, qui ouvre encore un peu plus le champ des possibles : le mobile.

En page 3, découvrez le témoignage de Christophe Bourbier, président de Limonetik.

Et pour en savoir plus...

Poursuivez la lecture de notre dossier consacré aux paiements en ligne : un avenir tout en mobilité ?
Je m'abonne

La rédaction vous recommande

François Deschamps

Martine Fuxa,<br/>rédactrice en chef Martine Fuxa,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Recevez l'essentiel de l'actu

E-commerce

Small Business

Event

Sur le même sujet