Les secrets et potentiels d'une transaction e-commerce

Publié par le | Mis à jour le
Qu'est-ce que BRAND VOICE ?
Les secrets et potentiels d'une transaction e-commerce

Ces dernières années l'expérience e-commerce s'est considérablement améliorée et les sites proposent de plus en plus de fenêtres de paiement simples et intuitifs, et même adaptées pour le mobile. Derrière ce succès grandissant se cache une mécanique sophistiquée et au potentiel considérable.

Je m'abonne
  • Imprimer

Chaque jour des millions de transactions sont acceptées sur les sites e-commerce. Un geste simple, qui parait presque anodin. Les consommateurs choisissent leur moyen de paiement préféré (carte ou wallet), payent parfois même en un clic, attendent quelques millisecondes et obtiennent rapidement le produit souhaité. Il est difficile d'imaginer que durant ces quelques secondes, cette transaction est passée par plusieurs étapes, a répondu à plusieurs critères précis, pour enfin revenir avec la confirmation de l'achat.

Ce qui se cache derrière une transaction e-commerce

Pour l'acheteur, une transaction en ligne est simple. Il sélectionne un article et accède à la page de paiement ou à la page " Panier " pour payer. Contrairement au commerçant, il n'a pas besoin de comprendre la magie du processus selon lequel l'argent est transféré. D'ailleurs, plus le paiement est simple et invisible, plus il sera apprécié par vos clients.

Mais que se passe-t-il derrière une transaction e-commerce ? En théorie, on intègre sur son site un simple formulaire dans lequel le client envoie ses informations de paiement et appuie sur le bouton "Payer". Le commerçant attend ensuite que l'argent soit transféré sur son compte. Dans un monde idyllique, c'est ce qui se passe, mais dans le monde réel, c'est un peu plus compliqué.

Traditionnellement, une transaction passe par plusieurs étapes avant d'atteindre sa destination finale :

· Un compte dédié pour conserver les fonds provenant des transactions en ligne jusqu'à leur transfert sur un compte bancaire professionnel, ce que l'on appelle plus communément un compte marchand.

· Une passerelle de paiement qui va vérifier la validité des cartes ; déterminer la banque d'où est originaire la carte ; et renvoyer ensuite les réponses sur le site.

· La banque du commerçant, dite " acquéreur " qui va se charger de faire le relais avec les réseaux de cartes.

· Ces informations sont ensuite communiquées aux réseaux de cartes (Visa, Mastercard...) qui va faire office de passerelle avec la banque de votre client.

· Une fois ces informations parvenues à la banque du client, celles-ci refont le trajet inverse afin d'arriver dans le compte marchand.

Cela implique plusieurs contrats avec plusieurs prestataires, ce qui rallonge et complexifie les échanges et de ce fait la rapidité de la validation du paiement. Par ailleurs, la déperdition d'information est grande. En résumé, au lieu d'un vol direct vers sa destination, une transaction effectue plusieurs escales, avec des compagnies différentes.

Simplifier les transactions : le sésame pour créer de la valeur

Aujourd'hui il existe des solutions, telles qu'Adyen, qui permettent de réunir ces différentes étapes sous un seul et même toit. Cela permet une plus grande flexibilité vis-à-vis des moyens de paiement ; une meilleure vision de l'ensemble de son commerce et bien sur plus de bénéfices à la fin du mois.

Cela permet aussi de débloquer un chiffre d'affaires inexploité, un avantage certain dans un secteur fortement concurrentiel. Selon une récente étude Forrester, les entreprises ayant adopté la solution d'Adyen ont vu une augmentation moyenne des revenus de 1,43%, créant par la même occasion de nouvelles opportunités business.

D'autres acteurs majeurs du e-commerce tels que Spotify ont pu réduire leur taux d'impayés de 70% grâce à une vision holistique de ses paiements.


L'e-commerce étant une porte sur l'international, le fait de réunir l'ensemble de la transaction sous une même entité permet d'améliorer son expérience utilisateur au travers de la personnalisation de son site e-commerce. Cela va de la traduction dans plusieurs langues, à la personnalisation des modes de livraison mais également des moyens de paiement. BlaBlacar a pu grâce à ce type de solution s'ouvrir rapidement à de nouveaux pays en répondant aux préférences locales et en acceptant des moyens de paiements spécifiques à chaque marché; simplifiant ainsi sa chaine de paiement et s'offrant une nouvelle opportunité de croissance.

Cela permet également de faciliter la réalisation d'une transaction pour son client. Avec un seul prestataire, il est plus facile d'identifier les clients fidèles, et ainsi leur permettre de régler leurs achats en un clic (ou même sans friction comme l'a fait Uber). On réduit ainsi le nombre d'étapes pour régler un achat, fluidifiant ce dernier et augmentant la satisfaction de son client par la même occasion.

Aujourd'hui le paiement n'est plus une simple nécessité mais une véritable création de valeur. Plus qu'un simple clic, c'est le sésame d'une expérience client réussie.

Pour en savoir plus, visitez le site d'Adyen.

Je m'abonne

Adyen

Martine Fuxa,<br/>rédactrice en chef Martine Fuxa,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Recevez l'essentiel de l'actu

E-commerce

Small Business

Event

La rédaction vous recommande

Par Cofidis Retail

Lenjeu du retail consiste reenchanter lexperience client et apporter autre chose quune simple vente dun produit La Consumer Journey nest plus [...]

Sur le même sujet