Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine E-commerce
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

Infographie Les Français et la réduction des emballages: une tendance mise à mal par le Covid-19

Publié par Stéphanie Marius le

Alors que le mouvement vers une consommation plus responsable paraissait définitivement enclenché en mars, la crise semble avoir fragilisé les intentions vertueuses des consommateurs, selon une étude réalisée par OpinionWay pour Alkemics.

  • Imprimer

Source : Noémie Vieillard

L'emballage reste un élément clé dans l'acte d'achat: 77% des Français estiment que l'emballage des produits a une utilité. En février 2020, près d'un tiers des répondants (32%) considéraient que l'emballage était un outil marketing ou inutile. Aujourd'hui, l'emballage est moins perçu comme un vecteur de marketing mais plus comme un vecteur de protection et de conservation des produits.

Les Français disent stop au suremballage. 68% des produits sont jugés suremballés et 41% des Français ont déjà renoncé à un achat à cause de ce suremballage. A côté de ce suremballage, d'autres critères, souvent liés à l'apparence de l'emballage, peuvent faire renoncer à l'achat. Plus de trois Français sur quatre (77%) ont d'ailleurs déjà renoncé plusieurs fois à l'achat d'un produit à cause de son emballage (83% au moins une fois). Les raisons sont principalement un emballage abîmé (74%) ou sale (73%).

Les Français sont en attente de changements, notamment une réduction drastique du plastique non recyclable. Sur les boissons, notamment, on observe une forte intention de réduction de la consommation de plastique (-9 points). Cependant, en comparant les résultats en février et septembre 2020, on remarque que la crise sanitaire réfrène sans conteste les ardeurs des Français. Si, en mars 2020, 42% des Français déclaraient vouloir davantage acheter les produits non liquides en emballages totalement recyclables à l'avenir, il ne sont plus que 37% aujourd'hui. Si les Français réclament à l'avenir plus de contenants en verre, ils ne sont plus que 41% en septembre 2020 vs 49% en février 2020. De même, la tendance naissante mais forte en faveur des emballages réutilisables notée en mars 2020 est moins marquante aujourd'hui.

53% des Français sont prêts à payer un produit plus cher si son emballage est recyclable

Autre victime de la crise sanitaire: les céréales en vrac. Alors qu'en février 2020, plus de la moitié des Français (52%) optaient pour des céréales en vrac au lieu de céréales en paquet (38%), la tendance s'est complètement inversée. Désormais, seuls 34% optent pour le vrac (-18 points), contre 54% qui préfèrent des céréales emballées bien protégées (+16 points).

Méthodologie

Étude réalisée, les 17 et 18 décembre 2019, auprès d'un échantillon de 1002 personnes, suivie d'une réactualisation les 2 et 3 septembre 2020, auprès d'un échantillon de 1045 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Cet échantillon a été interrogé par questionnaire auto-administré en ligne sur système CAWI (computer assisted web interview).


NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

E-commerce

Small Business

Event

E-commerce Offres Commerciales

l'Essentiel by NMG