Recherche
Magazine E-commerce
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

[Interview] L'e-commerce surfe sur Facebook

Publié par le

Je m'abonne
  • Imprimer

Aux débuts du F-commerce, certaines marques et marchands vendaient leurs produits directement sur des pages Facebook. Ce phénomène a aujourd'hui quasiment disparu. Que s'est-il passé?

Cela a fait partie d'un processus d'innovation. Mais certains fonctionnent, d'autres pas! Les entreprises ayant voulu répliquer leur site marchand sur Facebook pensaient accroître leurs conversions grâce au volume très important de trafic sur le réseau, mais ce n'était pas la bonne approche.

Par ailleurs, le monde et les usages ont énormément évolué. Nous sommes passés d'un monde desktop à un monde mobile. À l'époque du f-commerce, nous n'avions quasiment pas d'activité mobile; aujourd'hui ce device génère plus de 70% de notre chiffre d'affaires, et plus de 80% de notre trafic. Or, le système grâce auquel les magasins étaient greffés sur Facebook, baptisé Canvas, ne fonctionne pas sur mobile ...


Quelle est désormais la bonne manière d'utiliser Facebook pour accroître ses ventes?

Prenons un cas précis, qui correspond à une tendance forte du moment: une société développe une application de m-commerce et souhaite développer son activité. Elle peut tout d'abord y intégrer les services Facebook du type Facebook Login. Elle peut ainsi identifier précisément le client et récupérer des données sur la personne, comme son nom, prénom et ses centres d'intérêt, afin de lui proposer des produits plus personnalisés.

La deuxième phase consiste à utiliser Facebook comme un levier marketing pour la promotion de l'application et l'acquisition de nouveaux clients. Les entreprises peuvent, par exemple, chercher une audience composée de profils similaires à ceux constituants leur base de données et lui adresser une campagne.

Une fois que l'audience ciblée a téléchargé et installé l'application de m-commerce, l'enjeu, pour l'entreprise, est ensuite de réactiver l'utilisation de l'app régulièrement par le mobinaute. Dès lors, il est possible de lancer des campagnes de réengagement, grâce à des logiques de retargeting.


Sa devise: "Que feriez-vous si vous n'aviez pas peur?" (empruntée à l'entreprise Facebook).


70% du chiffre d'affaires de Facebook est généré par le mobile. Avez-vous la volonté d'accélérer encore sur ce device?

Oui, nous sommes inscrits dans une stratégie mobile first, car le monde devient de plus en plus mobile. Notre industrie a complètement basculé sur ce device, alors que certaines entreprises y sont déjà présentes depuis plus longtemps, à l'instar de l'univers du gaming. D'autres, en revanche, comme le monde du retail, sont en train de faire la bascule.

Je m'abonne

François Deschamps

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

E-commerce

Small Business

Event

E-commerce Offres Commerciales

l'Essentiel by NMG

Retour haut de page