Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine E-commerce
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

La banque, prochain grand secteur disrupté par le digital

Publié par le

Je m'abonne
  • Imprimer

Quand vous êtes arrivés en France, ING Direct a complètement disrupté le marché bancaire. Avec le recul, s'agissait-il d'une première étape?

Tout à fait. Les évolutions se produisent par étapes. Le modèle de la banque en ligne a été une première étape et maintenant vient se greffer un nouveau modèle de banques qui est en train de se créer, avec Number26 en Allemagne, Mondo ou Starling en Grande-Bretagne. Cette réinvention existe, gravite autour du mobile et ira sans doute encore beaucoup plus loin...

Pour autant, je ne pense pas que ces alternatives qui fleurissent soient les plus grands dangers pour les banques traditionnelles. Parce qu'elles copient un mode de fonctionnement traditionnel en ajoutant de nouvelles technologies. J'ai pour ma part l'impression que la banque doit apprendre à inexister et à passer d'un mode d'arrogance vers une humilité. En un mot, à se mettre au service de ses clients de manière quasiment invisible...

Quels sont les pays les plus innovants, qui se tournent parfois vers le CtoC bancaire?

"En Chine, de nombreux financements se font en dehors du système bancaire"

Il est intéressant de voir que les modèles évoluent et que dans des pays comme la Chine, des financements nombreux se font en effet en dehors du système bancaire, entre particuliers. On arrive dans ces modèles à des plateformes de CtoC bancaire. J'étais en Chine il y a peu car nous avons pris une participation dans une entreprise qui fait du prêt instantané. C'est quelque chose d'inconcevable en France.

Vous donnez accès à votre téléphone et à toutes les applications utilisées et, sur cette base, l'entreprise octroie un prêt en cinq minutes. Ce type d'informa­tions glané sur le portable, les accès LinkedIn, la note Uber, est sûrement beaucoup plus efficace pour l'octroi d'un crédit qu'une caution. Ces modèles augurent de nombreuses mutations...

On assiste à une percée du modèle de crowdfunding également... Comment le percevez-vous?

J'ai une confiance moindre dans les modèles comme celui-là... Le crowdfunding va chercher essentiellement son "funding" auprès des grands acteurs et non des particuliers. En Chine, il y a eu un énorme scandale dans lequel plusieurs millions de personnes ont été flouées en amenant leur argent dans une plateforme de prêts entre particuliers fictive. Le préjudice est de 7 milliards de dollars environ.

Au sein d'ING, vous cherchez à augmenter la valeur donnée à vos clients... Quels sont les grands axes de votre stratégie relationnelle?

Tout d'abord, notre stratégie se base sur des valeurs fortes et puissantes. Le modèle n'est qu'un amas de valeurs déployées de manière systématique. La première et la plus importante est la considération du client. Dans un groupe, les personnes qui recrutent appartiennent à l'entreprise et savent détecter les qualités en adéquation avec l'esprit d'entreprise. Par ailleurs, c'est une ouverture vers l'autre qui est favorisée. Nous prônons une certaine humilité.

Comment voyez-vous la banque dans 20 ans?

Plus du tout comme aujourd'hui. Je ne la vois plus comme un silo (banque, assurance, distribution), mais plutôt en couches horizontales intégrées à tous niveaux. Des gros acteurs comme PayPal font déjà plus d'un milliard de prêts aux petites et moyennes entreprises. Idem pour Amazon.

Ces acteurs ont la donnée et peuvent connaître les flux. Cela leur donne une idée sur le business généré par les entreprises. J'ai également la conviction que ces révolutions interviendront par phases successives...

Quelles sont les entreprises qui vous inspirent?

Dans le secteur aérien, une entreprise comme EasyJet est inspirante. L'entreprise a réalisé un beau chemin pour prendre près de 40% du trafic aérien de manière assez discrète, étape par étape et avec pour souci principal de satisfaire le client. Après le low cost, l'entreprise monte maintenant en gamme petit à petit, avec EasyJet Business. Un exemple.

Je m'abonne

Martine Fuxa

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

E-commerce

Small Business

Event

E-commerce Offres Commerciales

l'Essentiel by NMG