[Tribune: le point de vue d'un expert Resoneo] Comment Google Images peut aider à développer le chiffre d'affaires d'un e-commerçant ?

Publié par le

Je m'abonne
  • Imprimer

Pour finir, Google favorise la diversité de ses résultats. C'est la raison pour laquelle il n'est pas friand de contenu dupliqué. C'est valable pour le texte, mais c'est aussi le cas pour les images. Il convient donc de présenter des visuels qui ne seraient pas déjà utilisés par des concurrents ou sur des marketplaces. Cela peut passer par une taille différente, l'ajout d'un watermark spécifique ou par le fait de faire pivoter horizontalement vos visuels. Attention également aux données Exif, qui sont utilisées par Google et qui peuvent lui donner des informations néfastes (en cas de duplication) ou bénéfiques (fraîcheur de l'image, taux de compression, description, etc.).

Si la duplication est inévitable, il est possible de spécifier une URL canonique dans l'en-tête http du fichier image.

Quel impact sur les ventes?

Renforcer sa visibilité dans Google par le biais de ses images peut avoir des effets importants sur les ventes. Lorsque l'internaute est dans un processus d'achat avancé, le chiffre d'affaires peut être multiplié par huit. C'est, à titre d'exemple, la progression qui a été mesurée sur le trafic Google images d'un pure player du secteur de l'ameublement. La mise en place des bonnes pratiques listées précédemment a permis de générer environ 100000 visites supplémentaires, tout en améliorant le taux de conversion.


Comment mesurer le trafic généré par les images?

Lors d'un accès à votre site via une recherche d'image, Google charge le contenu de la page qui l'héberge en arrière-plan et affiche le visuel souhaité au premier plan. Ainsi, le marqueur de suivi de trafic de l'internaute est chargé, permettant une mesure de ce type de trafic. Sur Google Analytics, en fonction de la configuration de l'e-commerçant, le trafic géré par la recherche d'image devrait se retrouver dans le rapport Acquisition > Sources/Support, en filtrant sur la source "images.google".

Ce suivi est toujours possible, bien que Google ait récemment essayé de ne plus charger les marqueurs analytiques lors des recherches sécurisées en https, empêchant ainsi le suivi de ce type de trafic. Enfin, pour aller plus loin, il peut être intéressant d'analyser le comportement des visiteurs pour adapter le contenu de ses images, son approche marketing ou optimiser ses call-to-action afin d'accroître les ventes générées par ce levier.



Je m'abonne

Sébastien Bulté, manager SEO chez Resoneo

Martine Fuxa,<br/>rédactrice en chef Martine Fuxa,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Recevez l'essentiel de l'actu

E-commerce

Small Business

Event

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Management

Par Dalila Bouaziz

Leboncoin Groupe annonce avoir conclu un accord pour acquérir en totalité le Groupe L'Argus, spécialiste reconnu des services aux professionnels [...]

Je m'inscris !