Recherche
Magazine E-commerce
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

Faut-il mentionner votre activité en ligne sur votre CV ?

Publié par Brand Voice le - mis à jour à
Qu'est-ce que BRAND VOICE ?
Faut-il mentionner votre activité en ligne sur votre CV ?

La recherche d'emploi commence souvent par l'envoi d'un CV sur l'une des grandes plateformes de petites annonces sur Internet, et les recruteurs reçoivent des dizaines de propositions par jour. Le marché de l'emploi est tel que les recruteurs doivent opérer une sélection rapide des candidats potentiels et souvent, cette sélection passe par une rapide analyse de votre CV.

Je m'abonne
  • Imprimer

Si vous êtes partisan de la théorie qu'on ne peut faire qu'une seule fois une bonne impression, vous savez déjà que soigner son image de marque (et son e-réputation) peut peser sur la balance lorsque vous envoyez un CV. L'article que vous allez lire regorge de suggestions et tente de répondre à la question : qu'est-ce qui est acceptable de mettre sur un CV et à quel point je peux dévoiler ma vie et mes aspirations personnelles ?

Quelles sont les informations personnelles interdites sur un CV ?

Suivant les conseils de CVMaker, le leader des sites de fabrication de CV et lettres de motivations, nous savons quelles sont les informations à ne pas mettre sur un CV; Certaines d'entre elles semblent couler de source, mais vous seriez surpris de voir ce que reçoivent les recruteurs lorsqu'il s'agit de CV de candidat :

  1. Pas d'indications sur l'orientation politique : En France, il est très mal vu d'afficher ses convictions politiques sans qu'on vous le demande expressément. C'est d'autant plus vrai sur votre lieu de travail où vos collègues potentiels (et futur patron) n'auront pas forcément les mêmes opinions que vous.
  2. Pas de mention de votre religion : On estime que votre orientation religieuse ne doit pas dépasser la sphère privée et que mentionner votre religion peut être un facteur discriminant à l'embauche.
  3. Pas de mention de votre vie amoureuse : on le sait, il est dans l'air du temps d'afficher nos inclinaisons amoureuses, mais cela ne doit pas transparaître sur le monde du travail. À la rigueur, vous pouvez indiquer si vous êtes marié ou célibataire sans rentrer dans les détails.


Dois-je mentionner mes réseaux sociaux ?

La réponse à cette question dépend de nombreux facteurs. Soyons réalistes : personne ne se soucie de votre compte TikTok si vous souhaitez un emploi dans la grande distribution ou l'aéronautique. La situation est différente si vous voulez un emploi dans les médias ou dans la sphère publique. Certains employeurs demandent de préférence la mention de votre compte Linkedin ou tout compte ayant un rapport avec le poste demandé..

Si vous avez un hobby qui vous met sous une lumière créative (musique, vidéo, danse, sport) vous pouvez tout à fait le mentionner. Cela aura probablement un impact positif sur votre recrutement, puisque l'employeur aura un aperçu de vos passions et de votre capacité à en tirer parti. Ainsi, c'est peut être le moment de briller et ce genre de questions peuvent briller la glace en entretien.


Que faire en cas d'e-réputation douteuse ?

Faisons la part des choses. Facebook a plus de 15 ans, et la plupart des trentenaires ont des photos de jeunesse qui ne les présentent pas sous leur meilleur jour. Ainsi, il est peu probable qu'un futur recruteur se soucie de photos de soirées endiablées avec une verre d'alcool à la main. Cela présente un problème si vous voulez accéder à la fonction publique et que vous présentez des signes de comportements délictueux.

Tout est dans la mesure, et vous pouvez être sûrs que les recruteurs reçoivent des CVs gratinés tous les jours. Si vous souhaitez séparer efficacement votre privée de votre vie professionnelle, mettez vos profils sous un pseudo ou limitez l'accès aux photos et documents pour que votre employeur ne vienne pas fouiner.

En cas de grosse casserole sur Internet, il existe deux solutions. Vous pouvez faire saisir la CNIL pour faire retirer des résultats d'une page web qui vous mettrait sous un jour douteux. Toutefois, la procédure est longue et n'aboutit pas forcément. L'autre solution réside dans l'honnêteté. Parler de quelque chose d'un peu "scandaleux" permettra à votre employeur de comprendre que vous êtes sincère malgré quelques erreurs de parcours.

Notez également que vous avez le droit à la vie privée et qu'il appartient à votre futur employeur de ne pas empiéter sur celui-ci.

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

E-commerce

Small Business

Event

E-commerce Offres Commerciales

l'Essentiel by NMG

La rédaction vous recommande

Retour haut de page