L'éthique d'une marque, un critère d'achat en hausse

Publié par Salomé Kourdouli le - mis à jour à
L'éthique d'une marque, un critère d'achat en hausse
© Sergey Nivens - Fotolia

72% des 18-24 ans estiment que les publicités en ligne des marques direct-to-consumer respectent leur intérêt pour les thématiques écoresponsables, selon l'étude menée par Rakuten Marketing sur le modèle des marques françaises direct-to-consumer.

Je m'abonne
  • Imprimer

Environ un quart des français estiment que l'engagement d'une marque direct-to-consumer (D to C) en faveur du développement durable est un critère essentiel pour passer à l'achat (26%), et 19% se préoccupent de l'éthique d'une marque, par exemple les conditions de travail, selon l'étude réalisée par Rakuten Marketing. Ce sondage se penche sur le modèle des marques françaises direct-to-consumer qui ont choisi de vendre en direct aux consommateurs et se passer des distributeurs. Les facteurs les plus importants pour motiver un acte d'achat auprès de ces marques restent avant tout le prix (67%), et la qualité du produit (61%). L'image de marque et la transparence font également partie des critères pour acheter un produit, respectivement pour 21% et 18% des consommateurs interrogés. A l'inverse, les freins potentiels à l'acte d'achat sont sans surprise un prix trop élevé, pour 62% des répondants, suivi par la qualité (42%) et la disponibilité du produit (25%).

Même si les marques D to C travaillent leur image de marque en ligne, 77% des français pensent qu'un produit disponible en magasin favoriserait l'achat. Les consommateurs français préfèrent à égalité l'ouverture d'un magasin consacré à la marque D to C (44%) ou l'option d'un retailer proposant leurs produits (44%). Les motivations des répondants sont alors très diverses : 49% pensent que le retour d'un produit serait plus simple, et 48% que le service client serait meilleur.

Rakuten Marketing s'est aussi attardé sur les méthodes de ciblage publicitaire des marques D to C, et révèle qu'environ la moitié des français jugent que les publicités en ligne et sur les réseaux sociaux de ces marques respectent leurs centres d'intérêt (53%). Les plus jeunes sont particulièrement nombreux à partager cet avis: 72% des 18-24 ans et 67% des 25-34 ans. Pour la découverte de marques D to C, le réseau social Facebook devance les offres promotionnelles (43% des Français ont entendu parler d'une marque sur Facebook, contre 13% via des offres), suivi par le cashback (10%) et un blog (7%). "Aujourd'hui, pour se démarquer, elles doivent notamment s'appuyer sur un réseau d'affiliés partageant les mêmes valeurs de transparence et d'écologie pour éviter tout faux pas et booster leur développement en France et à l'international", commente Edouard Lauwick, VP opérations Europe chez Rakuten Marketing.

Pour aller plus loin : Quel mix-media pour les marques DtoC ?

Méthodologie

Rakuten Marketing a mené une étude en partenariat avec la société d'études anglaise Savnta en avril 2019. L'enquête a été réalisée auprès de 1000 consommateurs français, mais également de 3000 consommateurs en Angleterre et en Allemagne.

Je m'abonne
Martine Fuxa,<br/>rédactrice en chef Martine Fuxa,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Recevez l'essentiel de l'actu

E-commerce

Small Business

Event

La rédaction vous recommande

Par Cofidis Retail

Lenjeu du retail consiste reenchanter lexperience client et apporter autre chose quune simple vente dun produit La Consumer Journey nest plus [...]

Sur le même sujet

Retail

Par Dalila Bouaziz

Pour la première fois, l'enseigne de vêtements, chaussures et accessoires ouvre samedi 24 août son premier magasin parisien, situé rue de Rennes, [...]