Recherche
Magazine E-commerce
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

Les 10 idées e-commerce (15-19 avril)

Publié par le

La rédaction a réalisé pour vous une sélection d'informations percutantes. Au menu cette semaine: l'enseigne Neiman Marcus met en relation vendeurs et clients via Instagram, Asos enregistre une baisse de 87% de ses bénéfices et Alphabet lance un service de livraison par drone en Australie.

Je m'abonne
  • Imprimer

L'enseigne Neiman Marcus met en relation vendeurs et clients via Instagram

L'enseigne de distribution américaine Neiman Marcus noue un partenariat avec Salesfloor's SocialShop pour permettre à ses vendeurs de partager des posts Instagram avec ses clients. Lorsqu'un achat est réalisé par ce biais, une prime est versée au professionnel. Ce dernier peut ajouter des photos et des produits au flux Instagram.

À lire sur Retail Customer Experience.


Asos enregistre une baisse de 87% de ses bénéfices

Le retailer britannique Asos annonce une forte baisse de ses bénéfices, causé par de mauvaises performances avant Noël et des couacs logistiques lors de son entrée sur le marché américain. L'entreprise maintient ses objectifs en termes de ventes, de développement du capital et de marge pour l'année 2019. Les investissements logistiques (entrepôts, centres de distribution) sont maintenus.

À lire sur CNBC.


Alphabet lance un service de livraison par drone en Australie

Alphabet inaugure son premier service de livraison par drone via sa filiale Wing, en commençant par l'Australie, à North Canberra. Les utilisateurs du service pourront commander de la nourriture, du café et des articles de parapharmacie via une application mobile. La livraison est effectuée en quelques minutes. Wing a commencé son programme de tests en 2014 et a conduit 3000 essais.

À lire sur Fast Company.


Une majorité de retailers lutte avec la gestion des stocks

73% des retailers interrogés par Wakefield Research et Bossa Nova Robotics aux États-Unis indiquent que les erreurs liées à la prévision des stocks sont un problème constant pour eux. 66% relèvent également des soucis de prix affichés faux en magasin et 65% font part de leur difficulté à suivre leur stock à travers toute la chaîne d'approvisionnement. En parallèle, 87% des retailers considèrent que les erreurs de stocks ont un impact sur leur chiffre d'affaires plus important que celui du vol.

À lire sur Retail Dive.


Lush abandonne les réseaux sociaux

Le retailer britannique Lush, spécialisé dans la cosmétique responsable, annonce la suppression de plusieurs de ses comptes sur les médias sociaux au Royaume-Uni (Facebook, Twitter et Instagram). L'enseigne indique "être fatiguée de se battre avec les algorithmes" et "ne pas vouloir payer pour apparaître dans le fil d'actualités". LushUK possède 202000 followers sur Twitter, 569000 sur Instagram et compte 423000 likes sur Facebook.

À lire sur Retail Detail.


Uber vise une valorisation à 100 mds$ mais serait déficitaire

Un peu moins d'un mois avant son entrée en Bourse, Uber publie ses résultats: 1,27 milliard de dollars de chiffre d'affaires (environ 10 milliards d'euros) pour l'année 2018 mais des pertes de 1,85 milliard de dollars (soit 1,64 milliard d'euros). Uber vise une valorisation à 100 milliards de dollars mais prévient: "Nos frais d'exploitation devraient augmenter de manière significative dans un avenir proche et la compagnie ne devrait pas atteindre le seuil de rentabilité."

À lire sur The Guardian.


© ra2 studio - Fotolia

Trop de choix bloque l'achat

Lors d'un achat en ligne, les consommateurs se trouvent confrontés à un choix trop important: 46 ont déjà renoncé à une emplette en raison de la multiplicité de l'offre, selon une étude menée par Episerver, baptisée "Reimagining Commerce" et portant sur 4500 shoppers, originaires de huit pays. Par ailleurs, un consommateur digital sur quatre recherche des articles via son smartphone quotidiennement. 47% s'y adonnent au moins une fois par semaine. 87% des personnes interrogées indiquent comparer le résultat de leurs recherches avec l'offre proposée par Amazon.

À lire sur Retail Customer Experience.


YSL monte un pop-up store au festival Coachella

La marque Yves Saint-Laurent a construit un pop-up store baptisé YSL Beauty Station le long de la route 111, en Californie, à l'occasion du festival de musique Coachella. Le pop-up imite une station-essence et contient un miroir connecté destiné à essayer virtuellement plusieurs teintes de maquillage, un distributeur automatique de cosmétiques, un atelier pour customiser son tube de rouge à lèvres et propose une leçon pour réussir deux maquillages différents.

À lire sur Retail Dive.


75000 fermetures de points de vente d'ici à 2026?

Alors que l'e-commerce continue de se développer, les enseignes de vêtements, d'accessoires pour la maison et d'électronique vont devoir accentuer la fermeture de magasins aux États-Unis, selon une étude menée par le fonds d'investissement UBS. Pour une croissance de 25% des ventes en ligne d'ici à 2025, environ 75000 points de vente devraient fermer leurs portes, soit 8000 à 8500 fermetures pour chaque pourcent d'augmentation. Selon la projection, Amazon pourrait représenter environ 50% du commerce en ligne aux États-Unis d'ici à 2025.

À lire sur CNBC.


Uber lance Jump, des vélos et trottinettes en libre service

Disponibles depuis le 11 avril depuis l'application Uber, 500 vélos et 500 trottinettes Jump électriques sont déployés à Paris. Les vélos sont a` assistance électrique et peuvent délivrer une assistance électrique jusqu'à 25 km/h. Les vélos et trottinettes sont accessibles au prix de 0,15 euro la minute à compter du déverrouillage ou d'une réservation faite au préalable, et de 1 euro de frais de déverrouillage. Pour célébrer le lancement, les frais de déverrouillage sont offerts durant trois semaines.

La rédaction

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

E-commerce

Small Business

Event

E-commerce Offres Commerciales

l'Essentiel by NMG

Sur le même sujet

Retour haut de page