En ce moment En ce moment

"La concentration du marché du paiement devrait survenir d'ici deux ans", Didier Brouat

Publié par Stéphanie Marius le - mis à jour à
'La concentration du marché du paiement devrait survenir d'ici deux ans', Didier Brouat

Didier Brouat, CCO de l'acteur du paiement Monext, filiale de Crédit Mutuel Arkéa, revient sur les défis du secteur et la multiplication de nouveaux entrants.

Je m'abonne
  • Imprimer

Progresse-t-on vers un paiement sans douleur? Comment?

Il faut distinguer le paiement invisible du paiement sans douleur. Pour un service VTC, par exemple, il était auparavant possible de réserver un trajet sans connaître à l'issue de la course le montant de celle-ci. Cela n'a plus cours désormais. Le paiement invisible s'adresse à une faible partie de la population, pour qui le prix a peu d'importance, seul compte la qualité du service.

Le paiement sans douleur désigne par exemple des phénomènes de remise pratiqués par les retailers. Monext vise à aider les retailers à faciliter les paiements, sans pour autant les rendre invisibles. Ainsi, lorsqu'un consommateur se rend sur un site inconnu, il se sent rassuré par un logo bancaire, un parcours utilisateur de paiement. Alors que sur Amazon, le client enregistre sa carte sans se poser de questions.

Le marché du paiement connaît-il une concentration ou une réorganisation?

Au contraire, les nouveaux entrants, à l'instar de Checkout et Mollie, se multiplient. Le modèle d'Adyen (lequel pèse 20 milliards d'euros), incite de nombreux acteurs à tenter de récupérer des parts de marché. Je crains que nous ne rentrions dans une logique de bulle. Les nouveaux entrants capitalisent sur des valeurs à venir importantes. Cette illusion ne durera pas car cette guerre de part de marché porte sur une cible assez étroite. Adyen est né en 2006 et a commencé à gagner de l'argent il y a trois ans. Le CEO de Mollie, Adriaan Mol, a indiqué au sein d'une interview qu'il tablait sur 18000 clients en France l'an prochain, sur 200000 marchands. 10% de part de marché sur un marché justement très lent paraît incroyable. La concentration devrait survenir d'ici deux ans.

Avec la mise en place des RTS (liés à la DSP2), comment les acteurs du paiement tels que Monext se sont-ils mis à jour?

Nous y avons travaillé depuis longtemps. Ainsi, le 14 septembre, nous étions certifiés CB, Visa, Mastercard et American Express. Nous avons essayé d'être le plus frictionless possible pour nos marchands dans leur relation avec le consommateur. Nous ne défendons pas l'absence d'authentification sous prétexte que cette dernière décourage certains consommateurs. Nous ne tentons pas de contourner une règle mais d'être assez malins pour que la connivence entre le consommateur et le marchand demeure maximale. Notre métier s'inscrit dans le B to B to C.


Je m'abonne
no pic

Stéphanie Marius

Chef de rubrique

Ancien professeur de lettres modernes, secrétaire de rédaction durant quatre ans et aujourd’hui chef de rubrique pour les sites Ecommercemag.fr et [...]...

Voir la fiche
Martine Fuxa,<br/>rédactrice en chef Martine Fuxa,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Recevez l'essentiel de l'actu

E-commerce

Small Business

Event

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet