Recherche
Magazine E-commerce
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

8 start-up qui bouleversent le secteur du bricolage

Publié par Salomé Kourdouli le

Depuis 2011, de nombreuses sociétés se sont lancées dans le secteur du bricolage et entendent bien bouleverser les habitudes des consommateurs, que ce soit pour faire appel à un professionnel, un particulier ou pour prendre des cours. Voici 8 start-up qui cartonnent.

Je m'abonne
  • Imprimer

IZI by EDF, anciennement Hellocasa

IZI by EDF est créé en février 2019, et s'appuie sur la filiale IZI Solutions pour proposer les services de ses artisans et professionnels locaux pour des petits travaux, dépannages, rénovations, etc. IZI Solutions est le nouveau nom de la plateforme Hellocasa, lancée en 2014 par Julien Desarnauts, son frère Matthieu et Benjamin Rezzak. La plateforme de services a notamment noué des partenariats avec Darty, BHV Le Marais, Ikea et Bricorama.


Pour aller plus loin : La start-up Hellocasa séduit Bricorama

Mon Coach Brico

Fondée en 2015 par Dimitri de Cruz, Mon Coach Brico permet de réserver des cours à domicile avec un coach, pour apprendre à faire ses travaux soi-même. La start-up estime qu'en réalisant ses travaux soi-même avec les cours d'un de ses coach, il est possible d'économiser entre 60 et 80% du coût des travaux. La start-up estime compter plus de 700 coachs professionnels, qui sont électriciens, peintres, maçons ou plombiers. Mon Coach Brico est désormais partenaire de Leroy Merlin.

NeedHelp

Lancé en 2014 par Guillaume de Kergariou, NeedHelp est une plateforme communautaire, aussi appelée plateforme de jobbing, proposant les services de particuliers ou professionnels pour réaliser des travaux de bricolage, mais aussi de jardin, des services de babysitting ou même de livraison. Après avoir posté une annonce, l'utilisateur est géolocalisé pour le mettre en contact avec l'artisan le plus proche, le principe initial de la start-up étant de se rendre service entre voisins. La plateforme a signé des partenariats avec Bricorama et Castorama, afin de proposer ses services aux clients des deux enseignes.

AlloMarcel

Solenne Xavier est à l'origine de la start-up AlloMarcel, créée en 2014, qui propose des services de dépannage en urgence par des professionnels de divers secteurs : serrurerie, vitrerie, plomberie, électricité, chauffage, anti-nuisibles, peinture, couverture, etc. La plateforme s'est engagée à rencontrer personnellement les artisans présents sur la plateforme afin de garantir plus de qualité. AlloMarcel met également à disposition une estimation tarifaire sans engagement aux utilisateurs, et ne débite la carte bancaire sélectionnée pour valider la demande de rendez-vous qu'après l'opération.

Frizbiz

Frizbiz est une plateforme collaborative lancée en 2013 par Augustin Verlinde et Romain Pollet mettant en relation jobbers (bricoleurs) et posteurs d'annonce. Les jobbeurs sont des particuliers ou des professionnels, et sont notés à l'aide d'étoiles. Les missions sont rémunérées, et Frizbiz prélève une commission de 13% sur chaque transaction au moment de la confirmation de la mission. En 2014, la start-up signe un partenariat avec Leroy Merlin, puis développe d'autres collaborations par la suite, notamment Ikea, Engie ou Axa, qui propose la garantie jobbing, couvrant toutes les prestations de petit bricolage.


Pour aller plus loin : Leroy Merlin prend le virage du collaboratif

ManoMano

Impossible de ne pas évoquer ManoMano, plateforme lancée en 2013 par Philippe de Chanville et Christian Raisson. Désormais leader européen du bricolage et du jardinage en ligne, la plateforme enregistre environ 20 millions de visites par mois et compte plus de 2,5 millions de clients actifs. Le 1er avril 2019, ManoMano annonçait une levée de fonds de série D, s'élevant à 110 millions d'euros. La plateforme est également présente en Italie, au Royaume-Uni, en Allemagne et en Espagne. Son objectif : atteindre plus d'un milliard d'euros de ventes en 2020.


Pour aller plus loin : ManoMano lève 110 millions d'euros pour accélérer sa conquête européenne

Spareka

Spareka est une plateforme créée en 2012 par Geoffroy Maleterre, qui propose de diagnostiquer ses problèmes électroménagers ou autres équipements, d'acheter les pièces à remplacer, puis de consulter les tutoriels vidéos disponibles afin de réparer soi-même son appareil. Le diagnostic de panne ainsi que les tutoriels sont accessibles gratuitement sur le site. La plateforme, qui revendique environ 8 millions de pièces détachées, référence les pièces des appareils électroménagers, du jardin, de la piscine et de l'automatisme. En 2018, la start-up estimait à plus de 10 millions d'euros son chiffre d'affaires. Spareka se positionne comme une start-up luttant contre l'obsolescence programmée.

Stootie

Pour des demandes de réparations, bricolages, services et loisirs ou transports et déménagement, la start-up Stootie permet aux utilisateurs de trouver un particulier ou un professionnel en 15 minutes. Lancée en 2011 par Jean-Jacques Arnal, la start-up revendique 1,4 millions d'utilisateurs, et un chiffre d'affaires en progression, atteignant 64 108 euros en juillet 2018. La plateforme prélève une commission d'environ 15% HT sur chaque transaction. Stootie a signé un partenariat avec la MAIF afin de proposer une assurance aux utilisateurs.

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

E-commerce

Small Business

Event

E-commerce Offres Commerciales

l'Essentiel by NMG

Sur le même sujet

Retour haut de page