Valérie Dassier, une formidable énergie positive

Publié par le - mis à jour à

À la tête d’IKKS depuis deux ans et demi, elle repositionne la marque de prêt-à-porter avec brio et élargit l’offre à la rentrée autour de concepts innovants.

  • Imprimer

On rembobine son parcours…       

Fraîchement diplômée de l’EDHEC, Valérie Dassier, intègre à 23 ans le groupe LVMH au Bon Marché où elle met en pratique ses études académiques et les valeurs inculquées par ses parents enseignants à savoir la transmission, la pédagogie et l’envie de révéler le meilleur de chacun. Pendant 12 ans, elle occupe différentes fonctions, sales manager lingerie, fashion buyer puis SAP project manager. Entrepreneuse dans l’âme, elle crée en 2006 sa start-up spécialisée dans la décoration, jaimeladeco.com. Puis c’est en 2009 qu’elle rejoint le groupe Fast Retailing pour les marques Comptoir des Cotonniers et Princesse Tam.Tam. Elle y pilote la transformation digitale pendant 6 ans à la tête du marketing et du digital. En 2016, Valérie Dassier rejoint à nouveau le groupe LVMH pour œuvrer à la digitalisation de la marque Kenzo. Forte de ce parcours riche et varié, elle rejoint il y a deux ans la marque IKKS, au poste de DGA avec pour mission de repositionner la marque au travers de l’innovation digitale et de l’e-commerce. La marque lancera cette année la journée de la femme IKKS autour d’une opération de crowdfunding pour supporter des projets de création d’entreprise de femmes. Valérie Dassier sera à leurs côtés, comme coach, pour les aider à développer leurs projets.

Les réalisations dont elle est le plus fière ?

« L’une de mes fiertés est d’avoir contribué à créer de l’emploi grâce au développement du chiffre d’affaires e-commerce des marques pour lesquelles j’ai travaillé et en créant de la valeur dans ces organisations. Nous avons fait grandir les équipes et les collaborateurs et j’ai constitué un réseau de professionnels très fidèles. L’innovation dans mon parcours est un autre motif de fierté. La satisfaction de fédérer un écosystème performant atour de ses idées aussi osées soient-elles me plaît. L’opération Fast Shopping lancée en 2014, précurseur à l’époque, cassait les codes. 10 000 boutiques virtuelles étaient ouvertes en une nuit, le consommateur pouvant acheter un produit de Comptoir des Cotonniers en téléchargeant une application et en flashant un QR code présent sur une affiche de la marque sous Abribus, dans des pages de magazines, au sein des voitures Uber…Cela m’a permis d’être élu Personnalité Ecommerce de l’année en 2014. En septembre 2020  la marque IKKS lancera deux nouvelles gammes avec un e-concept store dédié à  l’univers des bébés et une ligne de vêtement pour les ados. Là encore nous allons innover fortement, car la marque ado va être pilotée en co-création sur toute la chaine de valeur, de la conception des vêtements à la communication en intégrant une dream team d’adolescents».

Sa vision des qualités et du leadership au féminin ?

« On donne plus facilement un crédit de confiance aux hommes qu’aux femmes. Les femmes ont donc besoin de davantage démontrer leurs capacités stratégiques ou managériales à des postes équivalents. Selon moi, le leadership au féminin s’appuie davantage sur la volonté de faire grandir ses équipes, les femmes sont parfois moins dans l’ego tout en étant très exigeantes sur les résultats tangibles à obtenir.

Votez pour Valérie Dassier

Autres articles proposés

Hub dédié
Femme digitale

Par Femme digitale via Marketme

Unir deux enseignes de renom dans un écosystème digital vertueux. Voici le défi d’Annabel Chaussat, à la direction marketing et e-commerce de [...]