Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine E-commerce
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

Publié par Stéphanie Marius le | Mis à jour le

Je m'abonne
  • Imprimer

"L'e-commerce vers le Royaume-Uni pourrait baisser de 15% suite au Brexit"

Délais de livraison, hausse des coûts de transport... Carine Moitier, fondatrice de Cross-Border Commerce Europe, explique les difficultés liées au Brexit pour les e-commerçants.

Le tarif des envois vers le Royaume-Uni évolue-t-il ou risque-t-il d'évoluer prochainement?

En moyenne, il faut compter 20% de coûts de transport supplémentaires et une semaine de délai d'attente pour l'e-commerce transfrontalier. Tous les acteurs mentionnent des blocages et des retards, sans exception.

Anticipez-vous une baisse substantielle de l'e-commerce transfrontalier depuis la France vers le Royaume-Uni en lien avec le Brexit?

Oui, de 15% environ. Je pense que beaucoup de petits acteurs vont être découragés au vu de la lenteur et des coûts supplémentaires occasionnés.

Comment bénéficier d'une exonération de TVA? Un point sur les "règles d'origine" et leur retentissement sur les acteurs de l'e-commerce?

Pour éviter les taxes d'importation, il faut pouvoir respecter les règles d'origine et donc prouver que la majeure partie du bien exporté (seuil fixé aux alentours de 50%) soit fabriquée à partir de composants ou ingrédients eux-mêmes produits au sein de l'UE et/ou au Royaume-Uni. La preuve doit être fournie via un certificat EUR1. Sinon la taxe d'importation (jusqu'à 20% du prix du produit) est appliquée. Les e-commerçants doivent ouvrir un numéro de TVA britannique ainsi qu'un numéro EORI UK. Ils peuvent ainsi payer cette TVA à l'État britannique. La grande majorité des e-commerçants que nous avons contactés n'ont pas encore reçu ces numéros. Cette lenteur administrative est perçue comme très négative. À cela, il faut rajouter un seuil de 135£ (ou 150€). Pour tous les colis d'une valeur inférieure ou égale à 135£, plutôt que de payer la TVA à l'importation aux douanes britanniques, les e-commerçants devront facturer à leurs clients la valeur de la TVA britannique au "check-out". Dans le "check-out" des sites web, la TVA doit être de 20% au lieu de 21%, tout en maintenant des prix identiques pour le consommateur. S'il s'agit d'un site e-commerce dédié au Royaume-Uni via une url co.uk, il n'y a pas de problème majeur de programmation IT.

Je m'abonne
no pic

Stéphanie Marius

Chef de rubrique

Ancien professeur de lettres modernes, secrétaire de rédaction durant quatre ans et aujourd’hui chef de rubrique pour les sites Ecommercemag.fr et [...]...

Voir la fiche

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

E-commerce

Small Business

Event

E-commerce Offres Commerciales

l'Essentiel by NMG