Cdiscount engagé dans l'inclusion des femmes au sein de l'e-commerce

Publié par le - mis à jour à
Cdiscount engagé dans l'inclusion des femmes au sein de l'e-commerce

Réflexion sur l'égalité salariale, actions de formation contre le sexisme... La plateforme marchande du groupe Casino multiplie les initiatives en faveur de la promotion des femmes en entreprise. Le point avec Marie Even, secrétaire générale de Cdiscount.

Je m'abonne
  • Imprimer

S'il est un domaine traditionnellement peu féminisé, c'est celui de l'e-commerce, en raison, notamment, de son volet logistique. Selon l'Observatoire prospectif des métiers et qualifications dans les transports et la logistique, seuls 20% des 650000 emplois du secteur (en 2013, date de la dernière étude), sont occupés par des femmes. Cdiscount, deuxième e-commerçant du Top 100 de l'e-commerce français, s'attache à faire bouger les choses.

Ainsi, l'entreprise a amorcé depuis dix ans une politique volontariste en faveur de la diversité (mixité, mais également diversité religieuse, diversité liée à l'origine ethnique ou à l'orientation sexuelle). "Concrètement, la mixité est acquise", se réjouit Marie Even, secrétaire générale de Cdiscount.

Si l'e-commerçant n'a pas recours à une politique de quotas, il multiplie les actions en faveur de l'égalité hommes-femmes. Ainsi, la direction a mis en place une enveloppe annuelle destinée à réduire les écarts salariaux: "Notre écart de salaire entre hommes et femmes est inférieur à 2% grâce à ce dispositif et à une stratégie de promotions annuelles", explique Marie Even. Selon la secrétaire générale, en 2018, la moitié des promotions au statut cadre a concerné des femmes, lesquelles représentent 40% des cadres de l'entreprise. Les bonus des femmes en congé maternité sont maintenus depuis 2017, "afin que les écarts de salaire ne se creusent pas à cette occasion", indique Marie Even.

Un accompagnement renforcé du management contre le sexisme en entreprise

En parallèle, Cdiscount a lancé une vaste campagne de formation contre le sexisme en entreprise, à destination de son comité de direction, puis de toutes les personnes en situation de management et de recrutement. "Nous avons fait le choix de ne pas avoir un discours sentencieux mais avons travaillé sur la façon de détecter une situation de sexisme", précise Marie Even.

Enfin, Le réseau C'Avec Elles, fondé en 2011 en interne, est destiné à accompagner les femmes dans leur progression, via des ateliers de développement personnel, de prise de parole et de mentoring. Les ateliers destinés à l'articulation entre vie personnelle et vie professionnelle, les entretiens accompagnant toute déclaration de grossesse (avec remise d'un guide pour "appréhender ce moment-là") ainsi que les ateliers consacrés à la parentalité pour les hommes (incitation à prendre son congé paternité) posent davantage question, en raison de leur immixtion dans la vie privée des salariés. L'an dernier, le réseau s'est ouvert aux hommes et 100% des collaborateurs devenus pères dans l'année ont choisi de prendre leur congé paternité.

À lire aussi: "Mettre en lumière les réussites féminines pour encourager le changement", Catherine Barba

Impliqué dans la formation initiale et continue à destination des femmes, Cdiscount a mis en place une "masterclass IT", en partenariat avec Pôle Emploi. Une formation initiale aux métiers du code est proposée à des personnes éloignées de l'emploi, suivie d'une année en alternance. "Nous comptons 25% de femmes dans l'effectif de la masterclass, explique Marie Even. Nous sommes au-dessus des standards du métiers, qui se situent aux alentours de 15%." De même, l'entreprise se rend dans les collèges pour expliquer les métiers du numérique et faire valoir aux jeunes filles qu'elles y ont leur place.

Cependant, si un comité consacré à la diversité (composé de deux collaborateurs) a été créé pour favoriser l'inclusion des femmes, au sien de Cdiscount, l'entreprise semble avoir encore du chemin à faire concernant leur accès au postes dirigeants. Interrogée sur la proportion de femmes présente au comité de direction, Marie Even l'admet: "Le comité de direction n'est pas mixte à ce jour"...


Je m'abonne
no pic

Stéphanie Marius

Chef de rubrique

Ancien professeur de lettres modernes, secrétaire de rédaction durant quatre ans et aujourd’hui chef de rubrique pour les sites Ecommercemag.fr et [...]...

Voir la fiche
Martine Fuxa,<br/>rédactrice en chef Martine Fuxa,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Recevez l'essentiel de l'actu

E-commerce

Small Business

Event

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet