LDLC: chiffre d'affaires en repli de 4,1%

Publié par Salomé Kourdouli le | Mis à jour le
LDLC: chiffre d'affaires en repli de 4,1%
© alphaspirit - Fotolia

LDLC dévoile ses résultats au premier trimestre de l'exercice 2019-2020 et annonce un chiffre d'affaires de 103,7 millions d'euros, soit un repli de 4,1% par rapport au premier trimestre 2018-2019.

Je m'abonne
  • Imprimer

LCLC publie ses résultats au premier trimestre 2019-2020, et consolide son chiffre d'affaires à 103,7 millions d'euros, en repli de 4,1% par rapport au premier trimestre 2018-2019. Le groupe rappelle toutefois que les activités de Maginéa ont été arrêtées au 4e trimestre 2018-2019, et que ces activités comptaient pour 1,1 million d'euros de chiffre d'affaires au premier trimestre 2018-2019 et pour 2,2 millions d'euros sur l'ensemble du dernier exercice.

Le groupe note que le redressement des activités B to C, entrepris à la fin de l'exercice 2018-2019, se confirme ce trimestre pour l'ensemble des lignes métiers, excepté Materiel.net qui enregistre un repli de 8,6 millions d'euros par rapport au premier trimestre 2018-2019, atteignant ainsi 17,7 millions d'euros. La plateforme a en effet fait l'objet d'une forte évolution de son mix produits, visant à réduire la mise en avant des produits faiblement contributifs en termes de marge brute. À l'exception de Materiel.net, les activités B to C de LDLC progressent de 4,8% pour s'élever à 47,6 millions d'euros. Le réseau de boutiques LDLC poursuit son développement avec l'ouverture de 5 nouvelles boutiques au premier trimestre, et une augmentation de son chiffre d'affaires de 13% (14 millions d'euros). Au total, hors Materiel.net, l'activité B to C enregistre un chiffre d'affaires de 65,3 millions d'euros, contre 71,1 millions un an plus tôt. L'activité B to B du groupe réalise quant à elle un chiffre d'affaires de 36,7 millions d'euros, représentant une hausse de 5,7% par rapport au premier trimestre 2018-2019.

LDLC affirme vouloir tirer parti d'un marché B to C plus porteur afin de poursuivre sa stratégie de croissance rentable, et porter une attention particulière à l'augmentation de la marge brute. Le groupe s'attend à un retour dès le premier semestre de l'exercice 2019-2020 à un niveau de rentabilité plus conforme avec ses performances historiques.

Olivier de La Clergerie, directeur général du groupe LDLC, commente: "Ce premier trimestre bénéficie d'un retour à la croissance pour les activités B to C, à l'exception de Materiel.net dont l'activité est perturbée par le repositionnement stratégique du mix commercial sur les produits les plus contributifs en termes de marge. Le réseau des boutiques LDLC.com poursuit son développement avec une progression des ventes de 13%. Les activités B to B sont également en hausse de 6%, portées par une demande qui reste forte et l'intégration croissantes des activités du Groupe Olys et de LDLC.pro. Dans un contexte de marché plus favorable, tiré par l'innovation et la disponibilité des produits, nous sommes confiants dans la capacité du Groupe à générer sur l'exercice une croissance de son chiffre d'affaires et de sa marge brute. Cette croissance rentable, couplée aux efforts d'optimisation des charges déjà mis en oeuvre, devait permettre au Groupe d'enregistrer une progression significative de l'EBITDA dès le 1er septembre 2019-2020, et au-delà de renouer rapidement avec un niveau de rentabilité et de croissance en ligne avec ses performances historiques."

Je m'abonne
Martine Fuxa,<br/>rédactrice en chef Martine Fuxa,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Recevez l'essentiel de l'actu

E-commerce

Small Business

Event

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Retail

Par La rédaction

La rédaction a réalisé pour vous une sélection d'informations percutantes. Au menu cette semaine: Amazon publie davantage de contenus sponsorisés, [...]

Je m'inscris !