Recherche
Magazine E-commerce
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

Les 10 idées e-commerce (2-6 avril)

Publié par le

La rédaction a sélectionné pour vous 10 informations percutantes. Au menu cette semaine: le service de livraison UberRush prend fin, Amazon s'attaque aux services à domicile et Google met fin à son raccourcisseur d'URL, quelles alternatives?

Je m'abonne
  • Imprimer

Le service de livraison UberRush prend fin

Uber ferme son service UberRush, dédié à la livraison à la demande en direction des professionnels. Le groupe annonce dans un e-mail envoyé à ses clients que le programme se terminera le 30 juin 2018. UberRush, lancé en 2014 à Manhattan, permet à ses utilisateurs d'embaucher une personne pour prendre un colis à un endroit donné et le déposer plus loin. En avril 2017, Uber a annoncé que les restaurants n'auraient plus accès au service, suite à la création d'UberEats.

À lire sur The Verge.


Amazon Home Assistants, un nouveau service domestique

Amazon entend s'attaquer au marché des services à domicile, estimé à 16 milliards de dollars, grâce au lancement d'un nouveau service, Amazon Home Assistants. Le service est actuellement testé à Seattle et est proposé au tarif de 56 dollars par semaine pour un domicile de 140 mètres carrés. Amazon recrute pour l'heure des professionnels de l'entretien pour assurer ce nouveau service.

À lire sur Retail Dive.


Google met fin à son raccourcisseur d'URL, quelles alternatives?

Google annonce officiellement la fermeture de son service goo.gl, destiné au raccourcissement d'URL. Il fera place à des liens Firebase Dynamic (FDL), à partir du 13 avril. Goo.gl, lancé en 2009, permettait de faire rentrer les URL très longues au sein de messages postés sur Twitter, notamment. Selon Michael Hermanto, ingénieur logiciel de Google Firebase, indique que le partage d'informations en ligne a changé: les FDL, ou "smart links", permettront aux utilisateurs de rediriger vers des destinations spécifiques, sur iOS, Android ou des applications.

À lire sur Tech Times.


Spotify fait son entrée en Bourse

Spotify entre en Bourse mardi 3 avril et devient ainsi la plus importance entreprise spécialisée dans les nouvelles technologies à sauter le pas depuis Snap, en début d'année dernière. Mais au contraire de Snap, Spotify ne réalise pas d'IPO et ne réalise pas de levée de fonds. Une première pour une entreprise de cette taille. Les actionnaires existants mettront directement leurs parts en vente. Le groupe n'a pas communiqué sur le nombre de personnes concernées.

À lire sur Tech Crunch.


YouTube lance un format pub skippable plus court

YouTube invente pour ses annonceurs un nouveau moyen de maximiser leur "reach" grâce à des formats plus courts. La modification survient deux ans après l'introduction du format "six secondes". Désormais, les annonceurs peuvent concevoir des formats très courts ou plus longs afin de toucher une audience plus large, tout en conservant l'option de "skipper" le spot après cinq secondes. Le système TrueView existant entraîne une facturation de l'annonceur uniquement lorsque la publicité est vue durant au moins 30 secondes ou lorsque l'internaute clique sur un élément de la vidéo. Au format standard s'ajouteront TrueView for Action et TrueView for Reach.

À lire sur Tech Crunch.


Plus de la moitié des ventes sont influencées par le digital

L'an dernier, un peu plus de la moitié des ventes dans le retail a été réalisée en ligne ou influencée par une interaction digitale, selon une étude publiée par Forrester Research. Le commerce mobile, après plusieurs années d'envol, ralentit sa croissance, calquée sur celle de la vente en ligne. 28% des répondants ont déclaré avoir réalisé des achats au moins une fois par mois en 2017,contre 35% en 2016.

À lire sur Retail Dive.


Facebook: les annonceurs devront prouver que les utilisateur ont donné leur consentement pour recevoir des pubs par e-mail

Suite à l'affaire "Cambridge Analytica", Facebook entame une série de modifications destinées à combler les failles en matière de gestion de données. Ainsi, la plateforme s'apprête à lancer un outil de certification permettant de vérifier que les annonceurs envoient bien des e-mails publicitaires sur des adresses obtenues avec l'accord de leur propriétaire. Intitulé Custom Audience, l'outil ne pourra pas partager de données entre les comptes professionnels. Annonceurs et agences devront certifier qu'ils ont la permission d'utiliser les données.

À lire sur The Verge.


Le gouvernement indien crée trois plateformes en ligne pour exporter ses produits agricoles

Dans le cadre du plan Digital India, le gouvernement indien développe trois portails en ligne destinés à faciliter l'export de ses produits fermiers et à réduire les coûts de transaction. Les plateformes, développées par l'Export Inspection Council, englobent la production de matières premières, le produit de la pisciculture, des ruches et les produits laitiers. Les portails sont destinés à "fournir un système crédible d'inspection et de certification, destiné à renforcer la confiance dans les produits indiens" dans le cadre du commerce transfrontalier, indique le gouvernement.

À lire sur The Economic Times India.


Adobe Target se dote de nouvelles fonctions de personnalisation

L'éditeur Adobe annonce le lancement de trois nouvelles fonctionnalités pour son logiciel Target, destiné à la personnalisation et aux tests de sites web: des insights repensés, des comparaisons entre les scores de propension (méthode pour analyser l'effet d'une exposition à une donnée) et des modèles de customisation en temps réel. Ces services permettent aux entreprises qui n'ont pas la capacité à utiliser leurs propres algorithmes d'avoir une vision plus complète des résultats suggérés par l'intelligence artificielle du programme d'Adobe.

À lire sur Ecommerce Times.


Walmart déploie son service de transfert d'argent à l'international

Walmart, déjà propriétaire d'un service de transfert d'argent en P to P domestique, décide de développer son activité à l'international (environ 138 milliards de dollars sont envoyés depuis les États-Unis à des proches à l'étranger chaque année). La plateforme Walmart2World permet d'envoyer des espèces dans 200 pays et a pour vocation d'améliorer la transparence concernant les taxes et commissions, via un système standardisé.

À lire sur Pymnts.


La rédaction

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

E-commerce

Small Business

Event

E-commerce Offres Commerciales

l'Essentiel by NMG

Sur le même sujet

Retour haut de page