Recherche
Magazine E-commerce
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

[Etude] 41 % des e-commerçants ont déjà été victimes d'une cyberattaque en France

Publié par Maëlle Chetal Gaillard le - mis à jour à
[Etude] 41 % des e-commerçants ont déjà été victimes d'une cyberattaque en France

Les cyberattaques constituent la priorité majeure pour 90 % des e-commerçants interrogés par Prestashop. Le partenaire de la digitalisation du commerce publie les résultats de son étude sur la cybersécurité menée auprès de 115 e-commerçants.

Je m'abonne
  • Imprimer

L'étude PrestaShop Million Club indique que dans le monde, près d'un marchand sur deux (46 %) a été victime d'une cyberattaque depuis le lancement de son activité. Les e-commerçants français sont légèrement moins touchés, à hauteur de 41 %. Les attaques proviennent de plusieurs sources mais principalement de bots malveillants pour 43 % d'entre elles, d'attaques DDoS (33 %) et d'injections SQL (30 %).

Si près de la moitié des e-commerçants français ont été victimes de cyberattaque, 14 % déplorent plus de trois attaques depuis le début de leur activité. Les cyberattaques impactent l'activité des e-commerçants de différentes façons : l'indisponibilité des services constitue la première conséquence pour 67 % des sondés dans le monde et 60 % des sondés français. Les vols de données ne concernent que 14 % des victimes et les détournements de clientèle, seuls 10 % d'entre elles.

La réactivité limite les conséquences financières

Si les services sont indisponibles, ils ne le restent pas longtemps grâce à la réactivité et la proactivité des e-commerçants : 86 % des attaques sont résolues en moins d'une journée (90 % en France), dont 20 % dans l'heure suivante (27 % en France). Pour 51 % des sondés confient avoir fait appel à un prestataire externe pour contrer la cyberattaque.

81 % des sondés ont mis en place plus de trois mesures pour protéger leur boutique en ligne

L'intervention d'un prestataire externe est la solution de plus d'un e-commerçant français sur 2 (53 %). Une réactivité accrue permise par l'anticipation des marchands face aux potentielles menaces dont ils pourraient être victimes : avant même d'avoir été attaqués, la plupart des marchands dans le monde mettent en place des mesures pour s'assurer un impact le plus limité possible. 81 % des sondés avouent avoir mis en place plus de trois mesures de sécurité pour protéger leur boutique en ligne. Par ailleurs, les marchands français se montrent particulièrement prévoyants en sécurisation des paiements (87 % des interrogés investissent dans cette sécurisation) et des données personnelles (87 %) ainsi qu'en création de back-up (83 %).

Seulement 2 % des marchands dans le monde et 3 % des Français ont dû faire face à un impact financier important (10/10) contre 78 % dans le monde et 83 % en France qui évaluent leur perte financière à "minimale" (moins de 3/10). Il est à noter qu'aucun n'a risqué la faillite suite à une cyberattaque en France comme dans le reste du monde. Suite à une cyberattaque avérée, 3 % des e-commerçants dans le monde ont payé une rançon et ils sont 10 % à avoir porté plainte.

90 % des sondés considèrent la cybersécurité comme une priorité majeure ou absolue

La cybersécurité comme enjeu majeur pour l'e-commerce

La mobilisation des e-commerçants français face aux menaces reste forte : 90 % des sondés considèrent la cybersécurité comme une priorité majeure ou absolue. Elle constitue même une priorité à court terme pour 55 % des sondés. De tels enjeux nécessitent des investissements pour les entreprises : à travers le monde, sept e-commerçants sur dix (69 %) envisagent d'externaliser la gestion de leur cybersécurité. Pourtant, quelques obstacles se dressent contre la volonté des professionnels de l'e-commerce à mettre en place un plan de cybersécurité : le manque de temps est le motif invoqué par 59 % des répondants et le manque d'information à ce sujet est évoqué par 54 % d'entre eux. Le manque de budget constitue un frein quant à lui, pour 35 % des sondés.

Par ailleurs, ni le recrutement (91 %), ni la recherche du bon prestataire (74 %) ne sont perçus comme un problème par les e-commerçants interrogés.

Méthodologie :

L'enquête a été réalisée par le biais d'un questionnaire auto-administré en ligne entre le 12 et le 20 septembre 2022 auprès de 115 commerçants du Club Million PrestaShop en France, Espagne, Italie, Pologne et Amérique latine.

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

E-commerce

Small Business

Event

E-commerce Offres Commerciales

l'Essentiel by NMG

La rédaction vous recommande

Retour haut de page