Recherche
Magazine E-commerce
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

Un nouveau dirigeant pour Go Sport

Publié par Dalila Bouaziz le - mis à jour à
Un nouveau dirigeant pour Go Sport

Moins d'un an après Benoît Verdier, nommé fin février 2022, Hermione People & Brands (HPB) annonce la nomination de Patrick Puy au poste de CEO de GO Sport.

Je m'abonne
  • Imprimer

Patrick Puy devient le nouveau CEO de Go Sport par Hermione People & Brands. Cette nomination prendra effet ce 4 janvier 2023. Disposant d'une solide expérience dans la mutation des entreprises, il aura pour mission de poursuivre la nécessaire transformation de GO Sport, en grande difficulté. "Rompu au dialogue social en entreprise, Patrick Puy s'attachera tout particulièrement à renforcer la confiance des collaborateurs de Go Sport", indique le communiqué de presse.

Patrick Puy rapportera directement à Wilhelm Hubner, président de HPB et à Samuel Alimi, vice-président de HPB. Ancien élève de l'École polytechnique et ingénieur de l'École nationale supérieure des pétroles et moteurs, Patrick Puy a été président du groupe Brandt-Moulinex en 2001, directeur général des activités de TDF France en 2010, président du directoire d'Arc International en 2013. Président directeur-général de Vivarte en 2016 avant de créer, en 2021, « Equerre Capital Partners », fonds d'investissement. « Au nom de tous les collaborateurs de HPB, je souhaite chaleureusement la bienvenue à Patrick Puy et un plein succès dans l'ensemble de ses missions. Son arrivée - un an après la reprise de GO Sport par le Groupe HPB qui a permis un repositionnement stratégique global tout en préservant l'emploi - doit permettre d'accompagner la trajectoire de retour aux bénéfices dès 2023, après 17 années de pertes et ainsi de préserver durablement l'entreprise. » commente Wilhelm Hubner, Président de Hermione People & Brands.

Le 21 décembre, le tribunal de commerce de Grenoble a désigné un juge enquêteur et reporté au 16 janvier l'examen du dossier Go Sport, souligne l'AFP. La mission de ce juge consistera à « faire un état précis de la situation financière » du groupe et de sa filiale française. Si la cessation de paiements est caractérisée, une procédure de redressement judiciaire sera ouverte.

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

E-commerce

Small Business

Event

E-commerce Offres Commerciales

l'Essentiel by NMG

La rédaction vous recommande

Retour haut de page