Recherche
Magazine E-commerce
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

Les 10 idées retail et expérience client (17 au 21 octobre)

Publié par Maëlle Chetal Gaillard le

La rédaction a réalisé pour vous une sélection d'informations percutantes. Au menu cette semaine : Amazon passe à une flotte électrique en Europe, Sephora fait son retour au Royaume-Uni et le distributeur Kroger rachète son concurrent Albertsons pour 24,6 milliards de dollars.

Je m'abonne
  • Imprimer

Amazon investit 1 milliard d'euros pour rendre sa livraison plus verte en Europe

Amazon investit plus d'un milliard d'euros pour électrifier son réseau de transport européen au cours des cinq prochaines années. 250 millions sont consacrés au marché français. La flotte zéro émission d'Amazon s'amplifie pour atteindre 10 000 utilitaires de livraisons en 2025. Elle comptera 1 500 poids lourds électriques dont 300 déployés en France. Pour l'heure, Amazon dispose de cinq poids lourds électriques en circulation au Royaume-Uni et en déploie une vingtaine d'autres en Allemagne d'ici la fin de l'année.

Amazon prévoit de développer ce qu'elle appelle des pôles de micro-mobilité, des dépôts de plus petite taille que les entrepôts de périphérie d'où elle peut assurer la livraison au coeur des villes à pied (chariots de livraison à pied) ou en vélo-cargo dans une vingtaine de villes européennes, dont Lyon, Nice et Paris. Une quarantaine de villes européennes vont en bénéficier d'ici 2030. Ces pôles de micromobilité permettent une livraison plus écoresponsable : ils libèrent les routes, contribuant ainsi à la réduction des embouteillages en centre-ville et à l'amélioration de la qualité de l'air.

Par cet investissement en Europe, Amazon espère dynamiser l'innovation et encourager le développement d'infrastructures publiques de recharge. L'objectif affiché est la neutralité carbone d'ici 2040. "Le déploiement de milliers d'utilitaires, de camions longue distance et de vélos électriques va nous aider à moins dépendre des énergies fossiles traditionnelles, déclare Andy Jassy, CEO d'Amazon. Et, espérons-le, encourager davantage les secteurs du transport et de la construction automobile en Europe et dans le monde à redoubler d'efforts et à continuer d'innover". Le géant américain annonce aussi investir dans le déploiement de bornes de recharge pour véhicules électriques.

Hollister permet aux adolescents d'envoyer leur panier à régler à leur famille

Hollister lance une nouvelle option de paiement mobile permettant aux utilisateurs de partager leur panier avec une autre personne souhaitant payer leurs articles. La fonctionnalité est disponible pour ses clients américains et britanniques. Le détaillant appartenant à Abercrombie & Fitch Co. a nommé le nouveau mode de paiement "Share2Pay". "En écoutant nos clients et en comprenant la dynamique entre l'acheteur et le porteur, nous avons découvert un moyen de réduire les frictions", commente Samir Desai, directeur du numérique et de la technologie d'Abercrombie & Fitch Co dans un communiqué. Pour utiliser le service Share2Pay, développé en interne, un client ajoute les produits souhaités à son panier, il peut ensuite envoyer un lien à la personne qui règle ses articles. L'utilisateur acceptant de payer la note ouvre le lien et est redirigé vers l'application de Hollister, sur laquelle il a accès à l'ensemble du panier. Il peut ainsi le modifier, ajouter ou supprimer des articles. Selon un rapport du Wall Street Journal, cette décision intervient après que la marque éponyme du détaillant et ses marques soeurs, Gilly Hicks et Social Tourist, ont signalé une baisse de 15 % des ventes d'une année sur l'autre pour le trimestre qui s'est terminé le 30 juillet. Le détaillant a commencé à tester Share2Pay et il a déclaré avoir constaté que les clients qui partageaient des commandes via le nouveau mode de paiement étaient près de deux fois plus susceptibles de passer des commandes que les autres clients.

À lire sur Retail Leader

GU arrive sur le marché américain

Le détaillant tokyoïte (marque appartenant au groupe Fast Retailing) vient d'ouvrir une boutique éphémère GU située dans le quartier de SoHo. Ce pop-up store apparaît comme la première étape de la venue de l'enseigne sur le marché américain. "Nous nous concentrons au Japon, en Chine continentale et à Hong Kong, explique Osamu Yunoki, directeur général de GU Company. Nous avons décidé d'accélérer notre croissance en arrivant en Amérique".

Si l'enseigne de prêt à porter est très implantée en Asie avec 450 magasins, elle reste pour le moment peu connue outre atlantique. GU, créée en 2006, constitue pourtant la deuxième marque du groupe Fast Retailing, après Uniqlo, avec un chiffre d'affaires de 250 milliards de yens (soient 1,73 milliard de dollars). Son dirigeant Osamu Yunoki insiste sur sa volonté "d'ouvrir autant de GU que d'Uniqlo" présents aux États-Unis. Pour rappel, Uniqlo exploite 2 300 magasin à travers le monde, dont 44 aux États-Unis.

Avec son entrée sur le territoire américain, l'enseigne proposant vêtements, chaussures et accessoires à des prix plus bas qu'Uniqlo, espère attirer une clientèle jeune. Ce nouveau magasin new-yorkais emploie six consultants en style, prêts à conseiller les acheteurs.

À lire sur Business Today

Grubhub et Gopuff s'associent pour proposer davantage de produits à la livraison à domicile aux USA

Grubhub, spécialiste de livraisons de repas à domicile, et Gopuff, acteur du quick commerce, annoncent un partenariat. Un projet pilote est en court dans plusieurs villes : New York, Los Angeles, Chicago, Boston, Philadelphie et Austin. Dans ces villes, les commandes passées sur Grubhub sont traitées et livrées par le réseau logistique de Gopuff.

Grâce à ce partenariat, Grubhub enrichit son offre, jusqu'alors dédiée aux commandes passées dans l'un des restaurants partenaires. "Nos clients ont des journées chargées et désirent planifier leurs repas et leur mode de vie. Ils ont maintenant une grande offre commerciale enrichie en aliments frais, produits d'épicerie, collations et alcool, commente Ariella Kurshan, vice-présidente de Grubhub. L'ensemble de l'offre est disponible sur l'application Grubhub. Elle vient compléter le réseau de nos restaurants partenaires". D'autres produits liés à la santé, bien-être, ménage, fournitures pour nourrissons et animaux de compagnie font également leur entrée sur l'application.

De son côté, Gopuff, quick commerçant, y voit l'opportunité d'atteindre de nouveaux clients. "En combinant notre vaste assortiment, notre réseau logistique et notre infrastructure avec les vitrines virtuelles de Grubhub, nous pouvons créer des expériences clients uniques, plus transparentes et ainsi améliorer l'offre de quick commerce proposée par Gopuff", explique Daniel Folkman, vice-président de Gopuff.

Des milliers de produits pourront ainsi être livrés dans les semaines à venir, à travers 500 entrepots Gopuff. Les offres Gopuff seront disponibles via le programme de fidélité Grubhub +, permettant de bénéficier de la gratuité de livraison sur les commandes éligibles et des offres exclusives.

À lire sur : Supermarket News

Sephora est de retour sur le marché anglais

Sephora.co.uk fait son retour sur le marché britannique. Le géant de la beauté est absent du Royaume-Uni depuis 2005 après avoir fermé ses magasins. Sephora avait acheté Feelunique l'année dernière pour 135 millions de livres sterling. Un retour en ligne mais aussi physique, puisque l'enseigne annonce l'ouverture d'un magasin Sephora à Londres au printemps prochain.

"Nous offrons aux consommateurs britanniques une sélection de produits de beauté prônant l'innovation, la diversité et l'inclusion", commente Chris de Lapuente, Président directeur général de l'enseigne. Pour l'heure, le site web jumelé avec l'application offre aux consommateurs britanniques une vaste gamme de produits de beauté et de soins de plusieurs marques spécialisées dans ces secteurs, ainsi que les produits de la marque éponyme : Sephora Collection. Le lancement du site est l'occasion pour la marque d'offrir 5 livres sterling (soit 5,70 euros) de réduction, pour 75 livres sterling (85,50 euros) déboursés.

À lire sur Retail Gazette

Starbucks et Delta associent leurs programmes de fidélité

Delta Air Lines et Starbucks lient leur programme de fidélité. Depuis le mercredi 19 octobre, les clients membres de SkyMiles, proposé par Delta, peuvent remporter un mile pour chaque dollar dépensé chez Starbucks US. En reliant leurs comptes fidélité, les consommateurs peuvent ainsi gagner deux fois plus d'étoiles Starbucks Rewards, dans les cafés participants et pour les commandes effectuées un jour de vol Delta.

Du 19 octobre au 31 décembre, les membres SkyMiles et Starbucks Rewards peuvent gagner jusqu'à 500 miles et 150 étoiles. Le site Starbucks précise que 150 étoiles équivalent à un café ou un cappuccino offert. La version américaine de "Starbucks Rewards comptait 27,4 millions de membres actifs le 3 juillet 2022. Ces membres représentent plus de la moitié des commandes", précise la chaîne de café.

De son côté, l'achat de billets d'avion varie selon la destination, mais il faut compter 30 500 SkyMiles pour un aller-retour New York / Los Angeles. La compagnie aérienne n'est pas à son premier partenariat fidélité : les membres SkyMiles bénéficient déjà d'avantages accordés grâce à leurs réservations Airbnb, les utilisations Lyft, Instacart et American Express. Les programmes de fidélité sont devenus plus importants pour les compagnies aériennes, en particulier pendant la pandémie lorsque les voyages ont chuté.

À lire sur CNBC

Getir à l'assaut du marché européen grâce au potentiel rachat de Gorillas

Getir, spécialiste de la livraison à domicile, est sur le point de racheter Gorillas et ainsi s'installer confortablement dans les marchés allemand et britannique. La société turque négocie le rachat de son concurrent allemand, un an après le rachat du Britannique Weezy, acté fin 2021.

Gorillas fait savoir être à la recherche d'une fusion ou d'un rachat, quelques mois après le rachat de son concurent français Frichti. Au printemps dernier, Gorillas met fin à ses activités de quick commerce en Belgique, en Italie, en Espagne et Danemark pour se concentrer sur les marchés allemand, français, britannique, néérlandais et américains. Pourtant, quelques mois après cette restructuration, le dark store annonce licencier 300 employés de son siège berlinois et se retire de plusieurs villes allemandes. Le Pdg, Kagan Sumer, annonce alors chercher de nouveaux financements.

Selon Bloomberg, les pourparlers entre Getir et Gorillas sont en court. Bien qu'aucune décision n'ait été finalisée, l'accord proposé par Getir serait un mélange de liquidités et de capitaux propres.

À lire sur Charged retail

Ahold Delhaize cherche à s'implanter davantage en Belgique

Ahold Delhaize, le groupe néerlandais de grande distribution, affirme ses intentions d'expansion en Belgique. Le distributeur veut donner accès à l'ensemble des marques du groupe grâce à une seule connexion, combiner les commandes et les livraisons de produits sur Bol.com et Delhaize, le tout, en effectuant un seul paiement.

"Nous voulons nous développer et il y a trois façons de le faire, explique Frans Muller, Pdg d'Ahold Delhaize. Le moyen le moins cher est de faire plus de ventes avec la surface existante. Une deuxième solution consiste à reprendre des magasins existants dans les régions où nous sommes présents, en jouant sur les avantages logistiques et l'échelle. Aux États-Unis, nous pouvons déplacer notre zone d'opération un peu plus à l'ouest. En Europe, cela signifie s'implanter sur un nouveau territoire". Le groupe étend aujourd'hui son empreinte en Belgique. Depuis la fusion en 2016 entre le néerlandais Ahold et l'enseigne belge Delhaize, "nous partageons certains fournisseurs stratégiques, nous nous renforçons mutuellement avec les marques privées. Nous avons ouvert une usine de mise en bouteille de vin à Kobbegem [province du Brabant flamand, Belgique], capable de fournir l'ensemble de l'Europe, et les États-Unis", commente Frans Muller.

À lire sur Retail Detail

Decathlon Contact, la nouvelle vitrine de proximité de l'enseigne

Sous l'enseigne Decathlon Contact, le détaillant s'installe à Roubaix. Cette implantation répond à la stratégie plus large adoptée par le groupe ces dernières années : s'installer au coeur des villes. Le nouveau commerce de proximité se veut proche des consommateurs, au milieu d'une ville comptant près de 100 associations ou clubs de sport et 12 000 sportifs. Avec une surface de vente de 500 mètres carrés, l'offre est adaptée au format. Elle comprend néanmoins bon nombre d'articles pour la natation, le football, les sports de combat et le running, entre autres.

Cette nouvelle vitrine Decathlon propose un parcours d'achat à la fois physique et numérique : les clients peuvent commander l'intégralité des articles Decathlon et se faire livrer à Decathlon Contact, gratuitement et sous 48 heures.

À lire sur Fashion United

Kroger rachète son concurrent Albertsons pour 24,6 milliards de dollars

Kroger est le deuxième plus grand distributeur en termes de part de marché aux États-Unis, derrière Walmart, et Albertsons est le quatrième, après Costco. Les sociétés ont déclaré que Kroger avait accepté d'acheter Albertsons pour 34,10 dollars par action dans le cadre d'un accord évalué à 24,6 milliards de dollars. Ensemble, Kroger et Albertsons emploient plus de 700 000 personnes dans environ 5 000 magasins.

"Albertsons Cos. apporte une empreinte complémentaire et opère dans plusieurs régions du pays avec très peu ou pas de magasins Kroger", a déclaré le PDG de Kroger, Rodney McMullen, dans un communiqué de presse annonçant l'accord. La combinaison fera probablement l'objet d'une longue période d'examen par les régulateurs et pourrait nécessiter la cession de magasins. Les conseils d'administration des deux sociétés ont approuvé à l'unanimité l'accord, qui devra également être approuvé par les autorités réglementaires.

À lire sur CNBC

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

E-commerce

Small Business

Event

E-commerce Offres Commerciales

l'Essentiel by NMG

Sur le même sujet

Retour haut de page