Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine E-commerce
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

Quelles entreprises viser pour un travail en France, selon LinkedIn

Publié par Brand Voice le - mis à jour à
Qu'est-ce que BRAND VOICE ?
Quelles entreprises viser pour un travail en France, selon LinkedIn

LinkedIn a prouvé depuis de nombreuses années qu'il forme le réseau de professionnels le plus sérieux à l'international, avec 720 millions de membres dont 300 millions actifs, à chaque mois. C'est pourquoi, lorsque l'entreprise web annonce ses classements d'entreprise, il est intéressant pour la com

Je m'abonne
  • Imprimer

Voici ce qui ressort de son dernier Top 25 des compagnies offrant les meilleures perspectives de carrière en France.

L'industrie automobile en bonne position

Pour cette cinquième édition, LinkedIn a encore une fois utilisé sept critères, qu'il établit grâce aux informations que contient sa très large base de données, formée de professionnels qui sont basés dans tous les pays du monde. L'entreprise possède un avantage majeur : ses données sont mises à jour régulièrement par les membres, puisqu'ils utilisent le réseau afin d'avancer leur carrière.
Il est donc difficile de trouver des informations plus complètes que celles que LinkedIn possède. Selon ces dernières, l'industrie automobile proposera de belles possibilités d'avancements, dans les années à venir. Une autre étude, en avril dernier, démontrait d'ailleurs un regain de vie important en France, en sortie de crise sanitaire, alors qu'un nombre record de démarches de carte grise en ligne, ont été effectuées, sur le territoire.

Renault

Sur la liste, on trouve Renault qui se classe au 11e rang. Le fabricant compte aujourd'hui près de 27 000 salariés en France. Selon son dernier plan de restructuration, l'entreprise compte à nouveau augmenter ce nombre, alors qu'elle cherche à se doter de plus d'acheteurs, de commerciaux et de responsables des ressources humaines. Un des phénomènes principaux dont parle le classement de LinkedIn, est la croissance du télétravail en 2020, qui a grandement modifié la manière de travailler pour les cadres, mais aussi le monde du commerce et le fonctionnement de la société en général.
Aujourd'hui, lors de l'achat d'un véhicule Renault, Stellantis ou d'une autre marque, l'acquéreur doit demander une carte grise en ligne sur l'ANTS, alors qu'il n'est plus possible de l'obtenir en préfecture. On voit bien que tout change dans ce secteur, de la construction du véhicule à sa conduite. Ce qui s'applique aussi à toutes les industries, d'ailleurs.

Stellantis

Dans le cas de Stellantis, on la retrouve en queue de peloton, au 24e rang. On ne saurait prétendre qu'il est surprenant de trouver ce groupe au classement. Le dernier-né des géants des manufacturiers automobiles, Stellantis est née en 2021, de la fusion entre PSA et FCA. Dès le départ, cette nouvelle enseigne comptait plus de 22 000 employés.
Naturellement, son objectif est de s'octroyer de nouvelles parts de marché, le plus rapidement possible. Elle regarde donc vers le futur en recherchant de nouveaux acheteurs, assistants marketing et assistants ressources humaines. Leur objectif démonté, est de croître plus rapidement dans les domaines de la logistique, la finance et le business planning. Les dirigeants parlent notamment de créer plus de 2 000 emplois, uniquement pour leur nouvelle usine de Douvrin, d'ici 2030.

Autres entreprises au classement, liées au secteur de l'automobile

Total

Total ne parvient pas à se classer devant le manufacturier Renault. En effet, l'entreprise qui devrait changer de nom prochainement, afin de se nommer TotalEnergies, ne trouve sa place qu'au 18e rang du Top 25 de LinkedIn. L'objectif de Total, pour les années à venir, est de transformer l'entreprise pour se rediriger vers les énergies renouvelables.
Afin d'y arriver, elle compte recruter 1600 jeunes diplômés, qu'elle nommera, entre autres, chefs de projet, contrôleurs financiers et data scientists. Total emploie présentement 31 000 personnes sur le territoire français.

Faurecia

L'équipementier, qui se classe au 21e rang, compte innover d'ici à 2025. En effet, la firme désire engager un plus grand nombre de femmes dans ses effectifs. Son but avoué est de pouvoir mieux desservir cette part de la population, en comprenant leurs besoins de manière plus précise.
Si tout se passe comme prévu, il y aura 30 % des employés qui seront de sexe féminin, à l'arrivée. Parmi elles, un bon nombre d'entre eux devrait être des acheteurs et des data scientists.

NXP Semiconductors

Enfin, au 23e rang, on retrouve une entreprise qui bénéficie d'un contexte particulier. On assiste présentement à une pénurie mondiale de semi-conducteurs, qui affecte particulièrement l'industrie automobile. Son positionnement dans le marché est donc idéal, ce qui lui permettra de recruter massivement, dans les années à venir.

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

E-commerce

Small Business

Event

E-commerce Offres Commerciales

l'Essentiel by NMG