En ce moment En ce moment

DossierQu'est-ce que le product content?

Publié par le

4 - Deux exemples de product content réussi

Clarté, contextualisation, dimension émotionnelle: les pages produit liées au masque Easybreath, vendu sur le site de Decathlon, et le site d'artisanat d'art Chamba figurent parmi les réussites en termes de product content.

  • Imprimer

Le masque de plongée Easybreath de Subea, vendu sur le site de Decathlon

La fiche produit donne souvent l'image d'une simple page de catalogue sur fond blanc. Cela provient du fait que les sites de e-commerce ont un devoir de neutralité et d'objectivité, qui conduit à l'utilisation du fond blanc pour la photo principale. Mais cette contrainte n'est pas systématique, comme l'illustre l'exemple du masque Easybreath, vendu sur le site de Decathlon.

Il faut distinguer :

-la page de vente en ligne sur fond blanc où l'enjeu n'est pas de séduire mais de présenter le produit de manière objective et claire: l'enjeu est l'information et la compréhension, en réduisant le risque pour le consommateur de se tromper.

-la page de marque, qui joue sur un registre beaucoup plus émotionnel: on attend plutôt un contenu gratifiant esthétiquement, culturellement intéressant avec une vision globalisante.

Sur le site de la marque Subea se trouve une présentation très argumentée, colorée et illustrée d'Easybreath avec un ton empathique: l'ambiance de marque vise à persuader émotionnellement. L'internaute attend du contenu plaisant: gratifiant esthétiquement, intéressant culturellement.

La vente d'objets artisanaux: Chamba


Pour l'achat de certains objets, comme l'artisanat d'art, les consommateurs veulent s'assurer que l'objet est bien tel qu'il est décrit.

  • L'origine: c'est le critère essentiel de l'objet d'artisanat. L'acheteur veut pouvoir "remonter à la source", "savoir d'où vient l'objet", et s'assurer qu'il n'y a aucune zone d'ombre entre le moment où l'artisan a commencé à travailler la matière et l'état final de l'objet dans la boutique. Pour s'assurer de la source de l'objet, les acheteurs s'attachent à plusieurs signes: l'atelier lui-même, le contact direct avec l'artisan, l'information donnée par le vendeur, l'origine.
  • L'histoire de l'objet et sa traçabilité relèvent de la même exigence: dans l'idéal, les acheteurs souhaitent connaître toutes les étapes de fabrication et le parcours du produit en même temps que le parcours de l'artisan.
  • Les garanties "externes" à l'objet, que sont la notoriété de la boutique, le sérieux de la démarche de vente, éventuellement la renommée de l'artisan.

La fiche produit doit faire entrer dans les coulisses de la fabrication des objets et permettre la rencontre avec l'artisan ou le créateur.


Stéphanie Marius, en collaboration avec Daniel Bô

Martine Fuxa,<br/>rédactrice en chef Martine Fuxa,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Recevez l'essentiel de l'actu

E-commerce

Small Business

Event

La rédaction vous recommande

Brandvoice

Par Brand Voice

Des les premieres annees de ere commerce dans les annees 2000 et une fois les enjeux techniques maitrises les premiers commercants qui ont rencontre [...]

Sur le même sujet