Amélie Oudea Castera, le goût des records

Publié par le - mis à jour à

A la tâche « comme jamais » chez Carrefour depuis 15 mois, cette ancienne sportive de haut niveau a su fédérer un ensemble de talents autour d’elle pour atteindre des résultats remarquables.

  • Imprimer

On rembobine son parcours …                         

Sa carrière commence pendant 4 années dans le secteur public, comme conseillère finance et comptabilité à la Cour des comptes jusqu’en 2008, date à laquelle elle intègre le secteur privé et rejoint le groupe AXA. Elle officiera pendant 10 ans dans cette maison à différents postes, directrice marketing et digitale pour la France puis à compter de 2016 pour l’ensemble du groupe. En novembre 2018, elle se lance un nouveau défi et rejoint l’entreprise Carrefour avec une vaste mission confiée par Alexandre Bompard. Son périmètre s’étend du pilotage de la marque à la technologie en passant par l’e-commerce, les stratégies clients, la data, le marketing digital et le CRM. Elle pilote également au sein de Carrefour  le pôle « start-ups et innovation »,  les partenariats digitaux et le département IT.  Un éventail extrêmement  large, composé de 6 verticales et d’autant de problématiques à mener de front.

 

Les réalisations dont elle est le plus fière ? 

 « Mon bilan chez Carrefour depuis 15 mois est marqué par une restructuration entière de l’équipe et de l’organisation autour de 3 axes : le client, la data et la technologie. J’ai réussi à faire accélérer l’agenda sur l’e-commerce et Carrefour a atteint une croissance de +32% dans ce domaine en 2019, une année exceptionnelle où nous avons regagné plusieurs points de parts de marché. Côté data, le Lab créé avec Google a été déployé pour permettre à Carrefour d’accélérer sur le sujet de l’intelligence artificielle et d’engager un travail de fond autour des algorithmes. Des actions dont le potentiel a été chiffré à près de 300 millions d’euros de chiffres d’affaires incrémental pour Carrefour. Une autre fierté est le déploiement de notre nouvelle plateforme de marque, moderne et innovante, qui met l’accent la transition alimentaire. Enfin, nous avons travaillé sur deux axes technologiques sur lesquels Carrefour a pris de l’avance sur ces concurrents : la blockchain -pour assurer la traçabilité alimentaire-  et le cloud, où nous avons migré pas moins de 150 applications au niveau du groupe…Nous avons enfin fait des avancées majeures sur l’enrichissement de notre proposition de valeur en acquérant les start-ups DejBox – qui nous donne un positionnement nouveau sur le segment porteur de la food delivery et du B2B – et  Potager city, incarnation de notre volonté de combiner transition alimentaire et digital au bénéfice de nos clients.

Sa vision des qualités et du leadership au féminin ?

« Le courage est sans doute une des qualités du leadership au féminin. C’est mon parcours sportif qui ressurgit aussi (NDLR : Amélie a été championne de France et du monde de tennis dans plusieurs catégories avant 18 ans). Le sport de haut niveau m’a appris une vérité à laquelle on n’échappe pas : c’est en travaillant dur qu’on obtient des résultats…Les liens humains que l’on crée sont également essentiels pour moi. Tous les talents que j’ai croisés dans mon parcours, chez Axa puis chez Carrefour, sont des professionnels avec une motivation extrême qui donnent du sens aux actions de satisfaction du client et ont l’exigence qu’impose le digital .

Votez pour Amélie Oudéa Castera

 

Autres articles proposés