Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine E-commerce
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

[Tribune] Dans quelle mesure les métiers de la supply chain sont-ils compatibles avec le télétravail ?

Publié par le - mis à jour à
[Tribune] Dans quelle mesure les métiers de la supply chain sont-ils compatibles avec le télétravail ?

Afin d'identifier le degré d'applicabilité du travail à distance pour les métiers de la supply chain, tâchons de les classer selon trois catégories complémentaires les unes des autres...

Je m'abonne
  • Imprimer

Grève des transports, Covid-19. Deux événements venus perturber notre quotidien en 2020, démocratisant l'usage du travail à distance. Dans quelles mesures le télétravail est-il applicable aux métiers de la supply chain, et quelles solutions déployer pour le faciliter et le rendre possible?

Le télétravail aujourd'hui, incompatible avec certains métiers

Afin d'identifier le degré d'applicabilité du travail à distance pour les métiers de la supply chain, tâchons de les classer selon trois catégories complémentaires les unes des autres: en premier lieu, les métiers qui relèvent de l'opérationnel, exécutant des processus et des tâches "de terrain", avec une fréquence de répétition journalière. Ce sont ces activités qui sont au plus proche du produit et assurent physiquement la gestion opérationnelle des flux sur le court terme (exemple: le préparateur de commandes).

La seconde catégorie représente l'ensemble des métiers liés au pilotage et à la gestion managériale de proximité de l'activité. En comparaison avec la première catégorie, ces métiers opèrent avec un objectif moyen terme -hebdomadaire et mensuel (ex.: la prévision de vente). Enfin, la troisième catégorie englobe les activités liées à des projets moyen-long terme, avec des réflexions stratégiques et un accompagnement à la transformation des processus et des méthodes des deux autres catégories (ex: projets d'implémentation logiciel ou de schéma directeur).

La première catégorie est la moins apte à pouvoir travailler à distance car la présence physique d'opérationnels reste essentielle afin d'assurer la continuité de l'activité. Les deux autres catégories sont, quant à elles, plus enclines au télétravail.

Le télétravail plus facilement généralisable pour les activités de pilotage

Lorsqu'Emmanuel Macron appelle en mars, puis à nouveau fin novembre 2020, les entreprises à pratiquer le télétravail, un effort est toutefois nécessaire pour que les travailleurs puissent effectuer leurs tâches et assumer leurs responsabilités au sein de l'organisation. Des outils de travail collaboratif doivent être déployés afin de permettre à chacun de continuer ses activités. Une attention particulière doit également être portée au matériel -chaque collaborateur possède-t-il un ordinateur portable et une connexion efficace?- et à la sécurité informatique pour garantir l'intégrité des données sensibles.

Les entreprises ayant par le passé investi dans des solutions de digitalisation de leur supply chain, et ce afin de mieux maîtriser les flux (traçabilité, gestion dynamique des stocks), se verront favorisées dans la mesure où chaque collaborateur aura accès à distance aux informations essentielles pour maintenir et piloter les différentes briques de son activité. Également, les entreprises ayant mis en place un processus abouti de S&OP (Sales & Operations Planning) afin d'atteindre de manière collégiale une juste adéquation entre ressources (matérielles/humaines) et demandes client, pourront faire face aux crises avec plus d'agilité et d'efficacité.

En effet, une situation de crise vient perturber la demande client rendant l'estimation du besoin complexe mais primordiale. Les équipes de planification de la demande, en s'appuyant sur leur expérience du secteur mais aussi sur des outils analytiques, doivent être en mesure d'identifier avec un certain degré de fiabilité l'approvisionnement nécessaire, et donc d'anticiper la gestion des ressources humaines.

Challengées et discutées lors de réunions journalières entre les différents services internes, ces estimations rythmeront les activités opérationnelles tout en permettant un pilotage à distance. L'ensemble de ces activités de pilotage se révèle être un maillon tout aussi essentiel que les activités opérationnelles. Le pilotage à distance est donc possible mais grandement facilité par un investissement dans des outils digitaux et des processus tels que le S&OP.

L'auteur

Camille Villard est consultant chez Square.


Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

E-commerce

Small Business

Event

E-commerce Offres Commerciales

l'Essentiel by NMG

La rédaction vous recommande