Ces pays en pointe sur le web: l'e-Estonie

Publié par Bastien Roques le

Coincé au Nord de la mer Baltique, le petit pays s'illustre rarement dans les études statistiques de e-commerce, que ce soit en terme de poids économique ou de croissance. Pourtant, au niveau administratif et dans de nombreux domaines de la vie courante, l'Estonie a quasiment achevé sa mue digitale.

Je m'abonne
  • Imprimer
La carte d'e-résidence, pour attirer les entrepreneurs étrangers

L'Estonie aime à se présenter comme la capitale européenne des start-up. A l'instar des systèmes de santé et de vote, l'enregistrement d'entreprises en Estonie peut se faire en ligne, en à peine plus d'un quart d'heure. Ce qui, couplé à un régime relativement libéral, vise à encourager la création d'entreprises.

Mais arrivant à bout de son potentiel de croissance organique, le pays a dû faire appel aux investisseurs étrangers pour continuer de croitre économiquement. C'est dans ce contexte qu'a été créée en 2014 la carte "d'e-résidence". L'idée avec cette carte, est d'offrir "à chaque citoyen dans le monde une identité digitale délivrée par le gouvernement et l'opportunité de diriger une entreprise en ligne agréée, afin de délivrer le potentiel entrepreneurial mondial."

Si cette carte ne donne en aucun cas droit à la nationalité estonienne ni ne fait office de permis de séjour, elle permet pour la modique somme de 50€ d'enregistrer et de piloter une entreprise en ligne de n'importe où dans le monde, de signer, authentifier et transmettre des documents, et de procéder à des opérations financières et à la déclaration des taxes auxquelles la société est soumise. Le succès ne s'est pas fait attendre puisqu'en un an et demi, l'Estonie a délivré 10 000 cartes d'e-résidence.

Martine Fuxa,<br/>rédactrice en chef Martine Fuxa,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Recevez l'essentiel de l'actu

E-commerce

Small Business

Event

l'Essentiel by NMG

Sur le même sujet