Recherche
Magazine E-commerce
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

Sista: un collectif pour soutenir l'entrepreneuriat au féminin

Publié par le

Elles sont 22 et elles ont décidé de changer la donne. Le collectif Sista veut instituer une réelle mixité dans l'économie numérique. Pour ce faire, il compte sur l'influence positive de ces femmes qui ont connu tant de succès dans leurs carrière. Un casting de choix! Retour sur leur parcours.

Je m'abonne
  • Imprimer

Nathalie Balla, coprésidente de La Redoute Relais Colis

Titulaire d'un master en management (ESCP Europe) et d'un doctorat en Finances et comptabilité, Nathalie Balla débute dans le secteur de la vente par correspondance chez Quelle, dont elle finit par prendre la direction générale en 2001. En 2013, elle est chargée par le groupe Kering de trouver un repreneur pour La Redoute. Après plusieurs présentations du plan à d'éventuels candidats, elle décide de proposer un nouveau projet qui correspondait davantage à l'ADN de l'entreprise... Pari tenu!

Catherine Barba, fondatrice de CB Group

À 45 ans, Catherine Barba peut revendiquer le statut de serial entrepreneuse. À peine diplômée de l'ESCP Europe en 1996, elle intègre l'agence media OMD et crée l'entité OMD Interactive dédiée à Internet et à la publicité en ligne. De 1999 à 2003, elle rejoint Marc Simoncini pour développer le site iFrance. En 2004 débute l'aventure Cashstore, qu'elle cède en 2010, alors que depuis 2005 elle a lancé un cabinet de conseil en e-Business (Malinea). En 2012, elle fonde et dirige CB Group (Catherine Barba Group), pour accompagner les enseignes de la distribution physique et les grandes marques dans leur transformation interne autour du digital et des clients.

© www.christophemeireis.com

Mercedes Erra, cofondatrice de BETC, présidente exécutive d'Havas Worldwide

Arrivée en France à l'âge de six ans, Mercredes Erra obtient un Capes de Lettres à la Sorbonne en 1978 avant d'intégrer HEC paris. Sa carrière professionnelle débute en 1982 au sein du groupe Saatchi & Saatchi. Huit ans après, elle en devient directrice générale. En 1995, elle cofonde l'agence BETC, dont elle devient présidente en 2000. Très impliquée dans la lutte pour le droit des femmes, elle est l'un des membres fondateurs du Women's Forum for the Economy and Society. Ses différents engagements valent à cette mère de cinq enfants d'obtenir de prestigieuses récompenses: Officier de l'ordre national du mérite en 2006, Officier de la Légion d'Honneur en en 2011 et Commandeur de l'ordre des Arts et des Lettres en 2016.

Séverine Grégoire, cofondatrice de MonShowroom et Mesdocteurs

Âgée de 37 ans, Séverine Grégoire a déjà accumulé les succès professionnels. Originaire de Cassis, elle étudie à Marseille avant d'intégrer la Maison Mode Méditerranée (MMM) pendant quatre ans. Cofondatrice des sites Monshowroom.com et Mesdocteurs.com, qu'elle a respectivement revendus au groupe Casino en 2006 et à VYV en 2017, elle se lance dans l'entrepreneuriat alors qu'elle n'a que 25 ans. Monshowroom, créé en 2006, réalisait dès 2009 un chiffre d'affaire de 4,3 millions d'euros et employait alors 30 personnes. Une succès fulgurant, réédité avec Mesdocteurs.com.

Marjolaine Grondin, cofondatrice de Jam

Après une enfance passée à la Réunion, Marjolaine Grondin revient en métropole pour ses études supérieures. La diplômée de Sciences Po et HEC crée Jam, un chatbot qui simplifie la vie des étudiants. Lancé en 2015, (alors que Marjolaine Grondin n'a que 27 ans), Jam est développé au sein de l'incubateur Numa, avant de rejoindre récemment Station F. Avec plus de 350000 utilisateurs, Jam est aujourd'hui l'un des premiers médias conversationnels français.

Tatiana Jama, cofondatrice de Selectionnist et Visualbot.ai

Après avoir été diplômée de HEC en 2008, Tatiana Jama multiplie les expériences professionnelles. Elle cofonde en 2013 un site et une appli: Selectionnist. L'objectif: permettre aux lectrices de retrouver et d'acheter en un clic les produits qu'elles repèrent sur les pages de leurs magazines. En 2017 et forte du succès de Selectionnist, elle se lance dans l'aventure Visualbot.ai, une solution plug-and-play pour les retailers comprenant 30 scénarios conversationnels packagés, testés et continuellement améliorés.

Samantha Jerusalmy, partner Elaia Partners

Titulaire d'un MBA obtenu à l'université de Chicago et diplomée de l'EDHEC, Samantha Jerusalmy débute sa carrière comme consultante au sein d'Eurogroup, cabinet de conseil en organisation et stratégie, au sein du département banque et finance. Elle intègre ensuite en tant qu'analyste Clipperton Finance, société de Corporate Finance dédiée aux entreprises high-tech en forte croissance, avant de rejoindre Elaia Partners en 2008. Elle devient investment manager en 2011 puis partner en 2014.

Anne Lalou, directrice générale de La Web School Factory

Sortie major de sa promotion à l'Essec à 17 ans, Anne Lalou décide de partir voyager pendant un an. Lorsqu'elle achève ses études à 21 ans, elle s'installe à Londres. Elle entre en tant que stagiaire au sein de la banque Lazard. Le début d'une aventure de sept années. Elle rejoint ensuite Havas en tant que directrice stratégie et prospective. Elle sera l'un des artisans du virage digital d'Havas, qu'elle quitte après 12 ans. Après un passage au sein de la Banque Rothschild, elle rejoint le groupe Nexity, au sein duquel elle occupe durant une décennie des postes de direction. Elle crée en 2012 la Web School Factory, où elle développe une pédagogie fondée sur la travail en équipe en mode projet.

Valentine de Lasteyrie, directrice des investissements et associée de Fiblac

Diplômée de Harvard, Valentine de Lasteyrie fait d'abord le choix de servir l'intérêt général et, alors que le secteur privé lui réserverait un pont d'or, elle décide de rejoindre différents cabinets ministériels. Directrice des investissements et associée de Fiblac, elle accompagne le développement de différentes start-up. Depuis le mois de novembre, elle est membre du comté de sélection d'Angelsquare Fintech.

Céline Lazorthes, fondatrice de Leetchi et Mangopay

Originaire de Toulouse, Céline Lazorthes obtient son baccalauréat en 2001 et intègre la même année la classe préparatoire de l'école d'ingénieurs Epita. En 2006, elle rejoint Eyeka, pionnier français de la cocréation et, après avoir obtenu son master 2, poursuit son cursus à HEC Paris. En 2009, elle fonde Leetchi, puis Mangopay en 2013. La même année, elle se classe au premier rang du classement des 100 personnalités qui font le Web français dans la catégorie "Entrepreneur du moment". Elle a également été élue Personnalité féminine innovante de l'année par Les Napoléons en 2016.

Françoise Mercadal-Delasalles, directrice générale du Crédit du Nord

Françoise Mercadal-Delasalles est licenciée en droit et en lettres, et diplômée de l'ENA. Après avoir débuté sa carrière professionnelle en tant qu'administratrice civile à la direction du budget du ministère des Finances, Françoise Mercadal-Delasalles devient, en 1992, responsable du secteur environnement du département des financements de projets internationaux de BNP. Trois ans plus tard, nommée sous-directrice du bureau Europe de la direction du budget au ministère des Finances. Elle intègre en 2002 la Caisse des dépôts et consignations, en tant que directrice déléguée informatique. Elle rejoint la Société Générale en 2009 en tant que directrice des ressources et de l'innovation du groupe. Elle devient directrice générale déléguée sur groupe Crédit du Nord en 2017 et est nommée directrice générale en mai 2018.


© T.KOSZUL

Stéphane Pallez, P-dg de la Française des Jeux (FDJ)

La carrière de Stéphane Pallez débute en 1984 à la direction générale du Trésor, qu'elle ne quittera qu'en 2004, date à laquelle elle rejoint France Telecom Orange. Stéphane Pallezest nommée directeur financier délégué à partir de 2005. En 2011, elle devient, sur proposition de la ministre des Finances Christine Lagarde, présidente-directrice générale de La Caisse Centrale de Réassurance (CCR), avant de prendre la direction de la Française de Jeux en 2014, qui se classe en 2017 au quatrième rang mondial des opérateurs de loterie.

Alix Poulet, CEO de Leetchi

Titulaire d'une licence en Droit des affaires et diplômée de HEC (majeure Entrepreneurs), Alix Poulet intègre l'incubateur HEC. En 2005, elle se lance dans un tour du monde de l'entrepreneuriat social a` travers une vingtaine de pays, de l'Amérique de Sud a` l'Asie, en passant par l'Europe de l'Est. En 2009, elle cofonde la marketplace de produits écologiques e-Citizen. Elle rejoint Leetchi en 2017 au poste de chief operating officer.

Isabelle Rabier, fondatrice de Jolimoi

Bordelaise d'origine, elle passe son enfance à Paris. À 16 ans, elle quitte la France pour Melbourne. Quelques années plus tard, elle s'installe à Londres pour y faire ses études en sciences économiques. En 2009, elle cofonde Dermance et rajeunit le concept de beauty parties. En 2015, Dermance renoue avec des modes de distribution plus classiques. En 2016, elle fonde Jolimoi, qui porte des marques cosmétiques innovantes, grâce à une expérience shopping beauté personnalisée.

Caroline Ramade, fondatrice de 50intech

Il n'aura fallu qu'un an à Caroline Ramade pour obtenir la direction générale de Paris Pionnières, qu'elle avait rejoint en 2015. Cet incubateur de start-up féminines misait alors sur l'engagement de Caroline Ramade. Entrepreneuse dans l'âme, elle est titulaire d'un DESS de droit de la vie politique. Elle débute comme journaliste stagiaire à LCI puis elle s'installe cinq ans plus tard au Brésil. De retour en France en 2007, elle entre un an plus tard au sein du service communication de la ville de Paris, où elle est en charge de la stratégie de communication digitale. En novembre, elle fonde 50inTech: une initiative mondiale qui vise à atteindre l'égalité des sexes dans le secteur des technologies.

Mounia Rkha, responsable seed club chez Isai

Âgée de 33 ans, Mounia Rkha est diplômée de Supélec, elle entame sa carrière dans le capital-risque en 2008, chez Ventech. Elle crée MyDeal au Maroc en 2011. De retour à Paris, elle rejoint Schibsted Growth, le fonds de corporate ventures du groupe Schibsted, qui possède notamment LeBonCoin. Elle rejoint Isai en 2015 pour s'occuper du Seed Club. Cofondatrice de StartHer avec Roxanne Varza (qui dirige Station F), elle est engagée de longue date dans le soutien aux entrepreneuses.

Lara Rouyrès, cofondatrice de Selectionnist et Visualbot.ai

Juriste de formation, après une expérience en cabinet d'avocats, Lara Rouyrès crée une première start-up en 2010, baptisée Dealissime. L'entreprise est rachetée par LivingSocial en 2011 (groupe Amazon). En 2014, Lara Rouyrès cofonde avec Tatiana Jama Selectionnist, application permettant de faire le lien entre print et digital. La dirigeante s'implique dans le soutien à la création d'entreprise en devenant business angel, et a été membre au Conseil national du numérique.


Alix de Sagazan, cofondatrice de AB Tasty

Titulaire d'un master en Marketing obtenu à Neoma en 2006, Alix de Sagazan se lance dans l'aventure entrepreneuriale en 2009, en créant avec Rémi Aubert une agence de conseil en web analytics pour aider les e-commerçants à améliorer leur taux de conversion. Deux ans plus tard, AB Tasty voit officiellement le jour. Avec 24 millions de dollars levés au total depuis la création de l'entreprise, six bureaux dont un ouvert à New York il y a un an et demi, 62% d'augmentation des effectifs chez AB Tasty en un an.

Audrey Soussan, general partner de Ventech

Diplômée de l'université Paris Dauphine et de l'Essec (chaire private equity), Audrey Soussan fait ses débuts dans l'univers du capital-risque à Londres au sein de DN Capital. Elle rejoint Ventech en 2011 et contribue à des investissements dans des sociétés grand public. Elle prend alors place au conseil d'administration de Vestiaire Collective. Âgée de 31 ans, Audrey Soussan codirige StartHer, s'impliquant ainsi dans le soutien de projets d'entrepreneuses.

Roxanne Varza, directrice de Station F

Roxanne Varza est née en 1985 aux États-Unis. Elle obtient une licence en littérature française à l'UCLA en 2006 et intègre en 2007 l'Agence française pour les investissements internationaux, connue aujourd'hui sous le nom de Business France. Obtenant la nationalité française en 2017, elle est également cofondatrice de Girls in Tech Paris et Girls in Tech London. Roanne Varza est directrice et responsable de la mise en oeuvre de Station F, l'incubateur géant créé par Xavier Niel.


Agathe Wautier, cofondatrice de The Galion Project

À seulement 32 ans, Agathe Wautier est la cofondatrice de The Galion Project, un think tank qui a vu le jour en 2015. L'ambition? Créer un réseau d'entraide d'entrepreneurs de la tech... par des entrepreneurs de la tech. Ils sont aujourd'hui 200 à avoir rejoint Agathe Wautier. Cette passionnée de sports extrêmes a été formée à Neoma Business School. Titulaire d'un diplôme en business international, elle commence sa carrière en 2008 chez Orange, entreprise au sein de laquelle elle évolue jusqu'au poste de digital brand manager.

Alice Zagury, cofondatrice de The Family

C'est en 2013 qu'Alice Zagury fonde The Family. Titulaire d'un master en management obtenu à l'EM Lyon Business school en 2008, elle commence sa carrière en tant que chef de projet dans une agence d'artistes. Après une expérience professionnelle outre-Atlantique, elle revient en France. De 2010 à 2014, Alice Zagury accompagne des start-up au sein du Silicon Sentier, puis au sein de l'incubateur le 104. Forte de cette expérience, l'aventure The Family peut débuter. Elle accompagne aujourd'hui plus de 150 start-up en Europe autour de trois axes-clés: l'éducation, les outils et l'accès au capital. 20 nouvelles start-up entrent tous les deux mois au sein de The Family.

José Roda

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

E-commerce

Small Business

Event

E-commerce Offres Commerciales

l'Essentiel by NMG

Sur le même sujet

Retour haut de page