Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine E-commerce
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

E-commerçants, méfiez-vous de la fraude au retour !

Publié par le - mis à jour à
Qu'est-ce que BRAND VOICE ?
E-commerçants, méfiez-vous de la fraude au retour !

La sécurisation accrue des systèmes de paiement en ligne, si elle rassure les acheteurs, reporte les fraudeurs vers une autre étape du parcours de la vente en ligne : la réception du colis. Découvrez les méfaits de la fraude au retour et les moyens de vous en prémunir.

Je m'abonne
  • Imprimer

Sans doute avez-vous entendu parler de la DSP2, la directive européenne sur les services de paiement, qui renforce la sécurisation des règlements de commandes en ligne. Une bonne nouvelle pour les clients de sites e-commerce, mais un manque à gagner pour les fraudeurs.

"Les fraudeurs rencontrent plus de difficultés à escroquer les sites d'achat en ligne lors de leur passage au paiement... Aussi, dans une logique de compensation, ils se tournent désormais vers une autre forme d'escroquerie en pleine recrudescence : la fraude au retour", déclare William Ben Chemouil, Directeur Général de Oneytrust, spécialiste français de la lutte contre la fraude en ligne et du profilage digital.

Le méfait peut alors prendre deux formes :

- la fraude à la réception, qui consiste à feindre, pour la personne malhonnête, de n'avoir rien reçu ou seulement un colis incomplet ;

- la demande de retour, où le fraudeur effectue une demande de remboursement auprès du e-commerçant, en renvoyant un produit contrefait, ou d'une valeur nulle.

Se prémunir de ce fléau

Selon les données de Oneytrust, un retour de commande sur 10 serait frauduleux ! Un véritable fléau pour les e-commerçants, qui peinent à faire face à la situation face à un volume de ventes en ligne croissant.

"L'étape du retour constitue, pour les e-commerçants, un service client indispensable à leur activité qui nécessite des efforts logistiques lourds. Souvent, les remboursements sont effectués dès le colis de retour réceptionné, sans vérification préalable de son contenu. Il est très difficile de s'attarder sur chaque colis pour en vérifier l'absolue conformité et de déceler une fraude potentielle, sauf à dégrader l'expérience client. C'est donc une faille connue, exploitée et partagée par des personnes malintentionnées", explique William Ben Chemouil.

Il existe globalement deux profils de fraudeurs : les fraudeurs organisés, qui sont aguerris à ce genre de délits, et les fraudeurs occasionnels, qui d'un côté sont plus difficiles à détecter parce qu'ils représentent des actes isolés, mais qui, d'un autre côté, utilisent souvent des mécanismes plus visibles. "Au sein de Oneytrust, notre longue expérience nous a permis de mettre au point différents algorithmes permettant la détection de ces deux méthodes", précise William Ben Chemouil.

Pour cela, les équipes de Oneytrust commencent par accompagner l'e-commerçant dans l'évaluation de son parcours par rapport à ses risques de fraude (paiement, faux client, livraison, retour).

Oneytrust s'appuie sur sa connaissance client unique pour identifier les vrais consommateurs et les types de fraude "Nous recensons les données liées aux fraudes subies par nos clients, scorons les transactions et analysons toutes ces informations en continu. Nos clients bénéficient ainsi d'un système d'alerte mutualisé dès qu'ils ont affaire à un profil suspect", souligne William Ben Chemouil. Oneytrust a déjà déployé sa solution auprès de 600 partenaires à travers le monde.

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

E-commerce

Small Business

Event

E-commerce Offres Commerciales

l'Essentiel by NMG