En ce moment En ce moment

BUT rachète Conforama France

Publié par le - mis à jour à
BUT rachète Conforama France

L'objectif de cette union est de " fabriquer un champion français du meuble " visant à concurrencer Ikea. Les deux enseignes restent indépendantes.

Je m'abonne
  • Imprimer

Le groupe sud-africain Steinhoff a annoncé, mercredi 8 juillet, la cession de Conforama France à Mobilux, l'actionnaire de But, pour un montant non dévoilé. Derrière cette tractation, c'est la filière du meuble " made in France " qui est en jeu. Le nouvel ensemble regroupant les numéros deux et trois de l'ameublement devrait peser autour de 3 milliards d'euros de chiffre d'affaires, soit près de 25 % du marché français. L'alliance sera constitué sur le modèle du groupe Fnac Darty avec deux enseignes distinctes qui partageront le même actionnaire. But et Conforama conserveraient leur identité, des stratégies commerciales distinctes et des sièges sociaux séparés. La mariage permettrait d'optimiser les achats et de profiter de nouvelles avancées technologiques, notamment le sur e-commerce dont Conforama a une longueur d'avance (10% du C.A.). " L'alliance des champions franc?ais du meuble permettra d'être plus fort face aux réseaux de distribution spécialisés nordiques comme IKEA mais aussi face aux e-commerc?ants américains comme Amazon déjà très présents sur le marché de l'ameublement en France ", indique Mobilux dans un communiqué.

L'atout du " Made in France "

" C'est dans cet état d'esprit que notre actionnaire désormais commun permettra à But et Conforama de construire un pôle d'excellence et d'innovation de la distribution française ", déclarait hier Alexandre Falck, président de But, au Parisien. La marque entend maintenir son modèle économique basé sur la combinaison entre e-commerce et commerce physique et des investissements soutenus dans le digital. Sur le plan capitalistique, "Conforama France recevra des nouveaux financements : 150 millions d'euros provenant d'un prêt garanti par l'Etat (PGE) de 100 millions d'euros et 50 millions d'euros apportés par Mobilux", indique le communiqué de presse. Ces fonds permettront à Conforama "de finaliser son projet de restructuration et d'accompagner un ambitieux plan de relance post Covid-19", souligne le groupe Steinhoff. L'opération est désormais en attente de la décision de l'Autorité de la concurrence qui pourrait être entérinée en septembre.

Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Marie-Juliette Levin

Martine Fuxa,<br/>rédactrice en chef Martine Fuxa,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Recevez l'essentiel de l'actu

E-commerce

Small Business

Event

l'Essentiel by NMG

Sur le même sujet

Retail

Par Stéphanie Marius

La crise économique n'entame pas la bonne santé de GensDeConfiance. La plateforme C to C fondée sur le parrainage tente d'ouvrir son modèle [...]