En ce moment En ce moment

[#1to1Monaco] Les temps forts du salon E-commerce Retail One to One Monaco

Publié par Stéphanie Marius le | Mis à jour le
[#1to1Monaco] Les temps forts du salon E-commerce Retail One to One Monaco

La rédaction a sélectionné les tweets qui ont fait du bruit durant le grand rassemblement One to One E-commerce Retail Monaco, du 19 au 21 mars.

Je m'abonne
  • Imprimer

Le conférencier américain Sterling Hawkins lance les festivités, via une keynote intitulée: "Créer le commerce de demain: une expérience utilisateur qui compte dans une ère consumériste et technologique". L'expert du retail ouvre la réflexion sur la meilleure manière d'appréhender les évolutions technologiques. Pour Sterling Hawkins, l'important n'est pas de connaître la prochaine évolution technologique mais de travailler sa capacité d'adaptation. Les nouvelles technologies ramènent les retailers au commerce d'autrefois: plus de relations humaines et de meilleures expériences.


Pour Sterling Hawkins, si le surf mobile est globalement acquis, la vente sur mobile a encore du chemin à faire. Une intervention inspirante mais quelles applications concrètes?


À l'occasion du salon One to One, l'annonce de Facebook concernant le lancement de "Check Out" sur Instagram Shopping est largement relayée. Instagram devient une plateforme e-commerce à part entière: les mobinautes peuvent enregistrer leurs données bancaires afin de payer directement depuis la plateforme. En contrepartie, la plateforme facture des frais au retailer proposant le produit.


Mercredi 20 mars, après quelques péripéties la veille en raison de la grève des aiguilleurs aériens, causant l'annulation de la conférence consacrée à Cdiscount, c'est au tour de Google d'animer la plénière, par l'entreprise de Daniel Alegre, Google's president of retail, shopping and payments. Au programme, deux questions: comment les retailers et les marques peuvent-ils répondre aux exigences grandissantes de leurs consommateurs face à l'évolution de leurs usages (multiplication du nombre d'écrans, parcours d'achats de plus en plus fragmentés etc.)? Comment la technologie peut-elle faciliter la mise en relation des consommateurs avec les informations et les marques qu'ils recherchent au bon moment, rendant plus simple leurs achats à travers des parcours optimisés, tout en personnalisant toute ou partie de l'expérience d'achat?

Un insight inattendu: la plupart des marques sont découvertes grâce à YouTube.


Autre enseignement, plus attendu: la personnalisation est reine. Ainsi, un shopper sur deux affirment avoir déjà abandonné un achat car les informations auxquelles il avait accès n'étaient pas adaptées à sa situation géographique. Par ailleurs, 50% des consommateurs vérifient en ligne qu'un article est en stock avant de se rendre en magasin.


La stratégie mobile first devient un impératif. Ainsi, Google clarifie le Mobile First Index: l'indexation et l'analyse du contenu de la page se font désormais sur la version mobile, le crawl du site bascule de la version desktop vers la version mobile, les contenus cachés (accordéons, menus déroulant...) auront le même poids que les contenus directement visibles.


L'intervention de Daniel Alegre est suivie d'une table ronde, modérée par François Loviton, directeur brands & retail Google France, à laquelle participe Amélie Oudea Castera, directrice e-commerce data & digital de Carrefour. L'enseigne vient de cocréer un data lab avec Google pour travailler sur les algorithmes de recommandation.


Quelles sont les attentes et désirs prioritaires des e-shoppers européens sur lesquels s'aligner? Pourquoi et comment la livraison est devenue la clef d'un parcours e-shopper pleinement réussi? Quels sont les leviers de progrès communs à actionner dès demain pour gagner en image, en pertinence dans l'offre de valeur et en fidélité clients au travers du couple e-commerçants/livreurs? Voici quelques-unes des questions abordées par Martin Piechowski, président de Chronopost, en compagnie de Jean-Claude Sonet, directeur marketing et communication de DPDgroup, Frédéric Bernard, directeur expérience client, marketing et communication de Chronopost, et Xavier Filiol de Raimond, cofondateur manager de BeBetter&Co, lors de la plénière clôturant le mercredi 20 mars. Chronopost livre les résultats de son étude portant sur 24000 consommateurs, au sein de 21 pays européens.


En France, 77% des consommateurs utilisent la livraison à domicile, contre une moyenne européenne à 79%. En revanche, les points relais sont plébiscités, avec 53% d'utilisateurs en France, contre 17% en Europe.

Jeudi 21 mars, au sein de la conférence plénière de la mi-journée, Antoine Courmont, chercheur en science politique, et Emma Weiseberg, global chief marketing officer de Waze, citent David Oeckeler (Cisco) au sujet de l'accélération des temporalités et de la difficulté d'innover: "Plus aucune entreprise technologique ne réfléchit à plus de trois ans." Emma Weiseberg annonce un test de "curbside pickup" (drive piéton) au mois de mai avec Carrefour.



Je m'abonne
no pic

Stéphanie Marius

Chef de rubrique

Ancien professeur de lettres modernes, secrétaire de rédaction durant quatre ans et aujourd’hui chef de rubrique pour les sites Ecommercemag.fr et [...]...

Voir la fiche
Martine Fuxa,<br/>rédactrice en chef Martine Fuxa,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Recevez l'essentiel de l'actu

E-commerce

Small Business

Event

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Retail

Par La rédaction

La rédaction a réalisé pour vous une sélection d'informations percutantes. Au menu cette semaine: les retailers new-yorkais engagent les touristes [...]