En ce moment En ce moment

Les moins aisés sont les plus engagés dans une consommation responsable

Publié par Clément Fages le - mis à jour à
Les moins aisés sont les plus engagés dans une consommation responsable
© Chlorophylle - Fotolia

Les Français privilégient l'alimentaire au textile quand il s'agit d'acheter des produits identifiés comme "responsables". Et le soutien aux producteurs prime sur l'environnement selon les résultats du baromètre de la transition alimentaire dévoilés par Max Havelaar et OpinionWay ce 26 novembre.

Je m'abonne
  • Imprimer

Quels produits responsables sont les plus consommés ? Pourquoi ? Et quels sont les freins à une consommation responsable ? Pour répondre à ces questions, la marque Max Havelaar dévoile avec OpinionWay les résultats du 1er baromètre de la transition alimentaire. On apprend notamment que le secteur alimentaire est privilégié par les Français quand il s'agit de réaliser des achats garantis " responsables " (81%), devant le secteur de l'hygiène-cosmétique-beauté (51%), celui de l'entretien (44%) et enfin de l'habillement-textile, cité par seulement 36% des sondés.

Un tel écart s'explique peut-être par les raisons qui poussent les Français à consommer des produits "responsables" : le soutien aux producteurs et agriculteurs se révèle être la motivation principale pour 59% des Français sondés. Plus transverses aux différents secteurs évoqués ci-dessus, les considérations environnementales sont également importantes : 53% visent à réduire gaspillage et suremballage et 53% souhaitent, de façon plus générale, agir pour protéger la planète. Qu'importe la raison, les Français sondés consomment néanmoins de plus en plus de produits responsables, qu'ils soient locaux, bios et/ou équitables : pour la 1ere fois, une véritable généralisation est observée, toutes les personnes interrogées déclarant faire évoluer leurs pratiques d'achat, et cela quelle que soit leur catégorie socioprofessionnelle. Les résultats du baromètre montrent toutefois une prise de conscience plus marquée au sein des catégories dites "populaires" : ces dernières consomment plus de produits régionaux (71% contre 65% dans les catégories aisées), Made in France (73% contre 68%) et issus du commerce équitable (49% contre 46%).

Le prix et l'indisponibilité des produits comme freins à la transition

Au-delà de l'évolution des pratiques des consommateurs, l'étude se penche également sur leurs attentes, notamment vis-à-vis des marques. Ainsi, les Français sondés se déclarent partisans d'une transition alimentaire, et jugent qu'ils sont les mieux placés pour l'initier, "sans obérer pour autant la responsabilité collective des principaux acteurs de la chaîne commerciale", note le communiqué dévoilant les résultats de l'étude. Ainsi, les acteurs les mieux placés pour initier la transition sont selon les sondés les consommateurs (26%), les distributeurs (24%), les producteurs (24%), devant les pouvoirs publics (21%). "Les entreprises du secteur alimentaire sont attendues (91%) pour développer leurs gammes de produits responsables, 85% des personnes interrogées regrettent le flou généré par la coexistence de produits responsables et conventionnels dans les rayons, et 83% demandent que les entreprises utilisent davantage de labels et garanties indépendants", conclut le communiqué.

" Nous nous réjouissons de constater cette démocratisation de consommer responsable. Depuis un an, toutes les catégories de Français déclarent consommer plus local, plus bio, plus équitable, c'est inédit, les jeunes, les femmes et les catégories socio-professionnelles moins aisées en tête. Notre défi collectif sera de lever les derniers freins comme le prix (mentionné par 69% des Français) ou l'indisponibilité? de certains produits (36%). Cela relève des entreprises mais aussi des pouvoirs publics : pourquoi ne pas réduire la TVA alimentaire pour des produits qui font du bien à la société, aux territoires et à la planète ? " précise Blaise Desbordes, Directeur général de Max Havelaar France.


Je m'abonne

Journaliste tout terrain, je couvre tous les aspects du marketing et plus particulièrement les stratégies des marques. J’aime aussi l’Histoire. Suivez-moi [...]...

Voir la fiche
Martine Fuxa,<br/>rédactrice en chef Martine Fuxa,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Recevez l'essentiel de l'actu

E-commerce

Small Business

Event

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet